Revenir en haut Aller en bas


La bâtarde
 :: Westeros :: Westerlands :: Casterly Rock

Phoebe Hill

avatar
Bâtard Lannister
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 15:34
Ils n’allaient jamais le lâcher avec ça hein? Bon sang, Phoebe n’avait que dix-sept ans (presque rien!) et son père lui rabattait sans cesse les oreilles avec ses plans de mariage pour lui, organisait des dîners avec des familles nobles et ses prétendantes… D’UN ENNUI MORTEL! Évidemment, le jeune Hill mettait un point d’honneur à toujours faire échouer les possibles alliances, s’assurant que la jeune lady qu’on lui destinait le déteste suffisamment pour convaincre sa famille de trouver quelqu’un d’autre, ou alors en gâchant la rencontre lui-même. Il alternait les deux techniques ainsi, toujours efficaces, en se disant que comme ça au moins il ne portait pas le chapeau à chaque fois pour l’échec des fiançailles.

Et pourquoi lui, donc? Le bâtard Lannister, son père semblait plus pressé de le marier lui que son fils aîné! Aaron n’avait pas plus la bague au doigt et était pourtant bien plus important que lui et plus vieux. C’était totalement injuste, à croire que le Lord Suzerain de Casterly Rock avait peur que son bâtard profite de son célibat pour… Oh… Ah oui, ça devait être parce qu’il profitait de son célibat pour s’adonner à ses terribles «vices contre nature» et qu’il voulait le caser pour qu’il se calme.

Ce qu’il pouvait être con quand même. Comme si une épouse changerait quoi que ce soit aux désirs profonds de Phoebe, comme si ça pouvait se changer juste comme ça, en mettant une femme dans son lit. Ce n’était pas comme s’il n’avait pas déjà essayé avec une femme hein! Mais son père n’avait jamais rien voulu entendre. Alors maintenant Hill était obligé d’essayer de se faire discret lorsqu’il courtisait de potentiels amants, parce que quand ça se rendait aux oreilles paternelles… il n’était plus très beau à avoir le Lannister!

-S’il pense qu’il réussira à me museler, il rêve ! maugréa le jeune homme en s’introduisant sournoisement dans les appartements abandonnés d’Aela, déserts lorsqu’elle était à l’Académie (bref 90% du temps) ou en mission. Ils vont voir ce qu’ils vont voir.

Alors il devait se mettre beau pour cette rencontre-là et ne pas faire l’idiot, hein? Une autre prétendante, une autre fille de noble, une autre possibilité d’alliance. Promis juré, il allait se faire très belle pour sa potentielle fiancée. C’était un nouveau jeu que Phoebe avait découvert dans sa jeune adolescence et qu’il affectionnait particulièrement depuis qu’il avait constaté que rien ne mettait plus en colère son père que cela : il dérobait les vêtements d’une fille, souvent ceux de sa demi-sœur parce qu’il était assez chétif pour qu’ils lui fassent, et se travestissait grossièrement pour foutre la honte à la famille. Succès assuré dans 100% des cas, rien n’est pire pour un père qu’un fils féminin, surtout quand la rumeur cours déjà qu’il préfère les amants que les maîtresses… Oups.

-T’inquiète papa, je serai prête à l’heure, se moqua-t-il tout seul alors qu’il s’empressait d’enfiler une robe.

Chose faite, le jeune homme ramassa ses fringues pour qu’il ne reste pas de traces de son passage dans les appartements de sa demi-sœur, et s’en fut en courant pour rentrer dans sa chambre. Se faisant, au détour d’un couloir… il tomba nez à nez avec Aaron…

Ah. Zut. Bon, c’est efficace 99% du temps alors.

Aaron Lannister

avatar
Lord héritier de Casterly Rock / Ser
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Sam 17 Juin - 15:53
Deux magnifiques cerfs, voilà le bilan de la chasse d'Aaron dont il venait tout juste de rentrer. Fier de ses prises, il les fit déposer en cuisine avant de se rendre dans ses appartements. Il aimait Casterly Rock, c'était SA demeure. Lorsqu'il déambulait dans la forteresse, au milieu des dorures et autres matériaux précieux qui ornaient presque chaque centimètres carrés, son égo se trouvait flatté au possible face à la puissance de sa Maison. Ce soir, le Seigneur son père accueillait une énième famille Noble pour un dîner dans le but d'arranger un mariage avec ... le bâtard. Comme si cela ne suffisait pas d'être un bâtard, c'était un détraqué qui s'adonnait à des vices contre nature, de quoi s'attirer la haine viscérale d'Aaron.

Si seulement, il se montrait digne du peu de sang Lannister qui coulait dans ses veines, qu'il œuvrait corps et âme dans l'intérêt de la Maison, le Jeune Lion lui accorderait un temps soit peu de sollicitude. Au lieu de ça, il passait son temps à humilier sa famille, à se travestir, à faire échouer toutes les possibilités de mariages que son père s'échinait à dégoter. Si Aaron était Lord de Casterly Rock, cela ne serait pas sa préoccupation, ni celle de Phoebe car il serait six pieds sous terre. Plusieurs fois le Lion menaça son demi-frère bâtard, il essaya même de le tuer à de nombreuses reprises quand il n'était qu'un nourrisson. Toujours extrêmement violent dans ses propos, la simple vue de ce fils de catin l'ulcèrait.

Le Cinglant ne le voyait pas comme une menace dans la succession, même s'il était vrai qu'il représentait un héritier potentiel dans l'éventualité ou il trépassait. Non la haine que lui vouait Aaron venait du fait qu'il était la preuve vivante du déshonneur qu'avait subi sa mère. Jamais il ne graciera son paternel pour cet acte, surtout que celui-ci avait reconnu son bâtard, faisant de lui un Hill, le bâtard du Lion. Il lui en avait longtemps ardemment voulu, même si aujourd'hui ce sujet de discorde ne revenait plus sur le tapis, sans pour autant entraîner une quelconque miséricorde de sa part. Sa mère avait su rester digne face à l'adversité et continua à faire son devoir d'épouse en donnant naissance à Aela, quelle femme elle était ...

Aela ressemblait comme deux gouttes d'eau à sa mère, Aaron se languissait d'elle, il n'aimait pas la savoir si loin du Roc, au milieu de ces dragons. Mais elle était heureuse là-bas ... Et puis elle avait un tempérament fort, c'était une lionne féroce, néanmoins, cela ne pouvait occulter les inquiétudes de son frère. Ses vêtements de cuirs clairs souillaient du sang des deux cerfs abattus et dépeçaient par ses soins, il pressa le pas pour rapidement rejoindre ses quartiers. En effet, il devait se préparer pour la soirée et espèrait que le pédéraste le fasse convenablement cette fois, à force peut-être qu'il se résignera à faire son devoir. De plus, cela le ferait déguerpir de Casterly Rock, de sa vie.

Le Jeune homme ne le supportait plus, il voulait le voir mourir, le tuer de ses propres mains, s'il faisait encore capoter cet arrangement, nul doute que sa tête ornera demain l'entrée de la ville, peu importe l'avis de son père, peu importe sa valeur. Au détour d'un couloir, alors que ses appartements se trouvaient à quelques mètres, il attendit des bruits de pas rapide avant de tomber nez à nez avec cette abomination à la chevelure charbon.

Toi ...

Le visage d'Aaron se renfrogna durement. il le dévisagea rapidement, remarquant qu'il s'était une fois de plus travesti pour l'occasion, avec les affaires de sa soeur de surcroît. Rien que de le voir vêtu de cette façon, le Cinglant en avait les muscles qui se crispaient de colère. Visiblement, ses souhaits de pouvoir lui retirer son dernier souffle de vie allaient devenir réalité. Il continua sur un ton dur et menaçant.

Tu as encore l'intention de nous ridiculiser à ce que je vois. Tu es persévérant je dois le reconnaître. Tu es stupide d'agir ainsi ... Les Lannister ne se conduisent pas en imbécile, preuve à quel point tu n'en es pas et n'en sera jamais un. Si tu tiens tant à te détacher de notre famille, tu n'as qu'à accepter ce mariage et partir d'ici une bonne fois pour toute, tout le monde en sera satisfait. Tu pourras t'adonner à tes répugnants vices en toute impunité. Car crois-moi ... cette nuit sera ta dernière ici.

D'un gabarit bien plus imposant que lui, il se dressa légèrement, le regardant de haut avec un air dédaigneux en penchant légèrement la tête sur le côté.

Tu vas dire une parole intelligente ? Vas-y, dis une parole intelligente

Phoebe Hill

avatar
Bâtard Lannister
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 20:52
Peut-être que ce n’était pas la bonne journée pour emmerder Aaron finalement. Enfin, ce n’était pas comme s’il y avait parfois des bonnes journées pour cela, Phoebe s’y plaisait au quotidien et son frère ne semblait jamais vraiment d’humeur à blaguer. Pourtant, lorsque le bâtard recula d’un pas, après avoir failli tomber nez à nez avec son aîné, et qu’il prit le temps de le détailler et constater qu’il portait ses vêtements de chasse… couverts de sang… pendant une petite seconde, il se dit qu’il avait vraiment mal choisit sa journée! Meh, trop tard, maintenant il faut agir non? De toute façon, pas question de s’écraser devant le lion doré, il ne l’avait jamais fait et ne commencerait pas une nouvelle habitude aujourd’hui. Alors, plutôt que de prendre ses jambes à son cou comme la raison l’aurait voulu… Hill sourit de toutes ses dents.

-Moi! répliqua-t-il, du tac au tac, le sourire fendu jusqu’aux oreilles.

C’était marrant, les grimaces de fureur qu’Aaron essayait de retenir. Ça lui creusait des rides prématurément. S’il avait été une bouilloire, nul doute que Phoebe l’aurait entendu siffler en cet instant, tant il semblait tendu et en colère. Toutes les misères du monde ne pouvaient enrayer ce magnifique moment dans la vie de Hill : même si sa tentative de ruiner les fiançailles étaient gâchées, il avait au moins ruiné la vie de son frère, c’était une partie de gagnée! Est-ce qu’il essayait de lui faire de la peine en lui remettant sur le nez qu’il n’était pas un Lannister? C’était plutôt la plus grande fierté du bâtard, il n’appréciait pas de toute façon être identifié à cette maison de coincés ridicules et imbus d’eux-mêmes. Sauf que Aaron se plantait royalement, il y avait bien d’autres façons que le mariage de se débarrasser de son encombrante présence, et ils allaient bientôt tous finir par le découvrir.

Phoebe tâcha de ne pas se démonter lorsque son frère fit exprès de le surplomber de sa grande taille, lui demandant de parler s’il avait quelque chose d’intelligent à dire. L’air narquois du bâtard ne disparu pas, même s’il ne pu s’empêcher de faire un pas de plus vers l’arrière. Ce n’était pas pour être méchant, mais franchement, Aaron empestait la sueur après sa partie de chasse. L’adolescent haussa les épaules, plissa le nez pour montrer son dégoût, sans se départir de son sourire, voulant clairement indiquer à son aîné que ses menaces tout comme ses insultes ne l’atteignaient pas. Enfin, ne l’atteignaient plus. Autrefois, ça lui avait fait mal d’être le mouton noir de la famille, maintenant il s’en fichait. Et parfois, dans ses rêves, il s’imaginait infliger mille tortures (psychologiques, il ne faut pas exagérer, Hill n’est pas un gars violent) à son bourreau de Lannister.

-Tu sens la charogne. Si quelqu’un fait échouer ces stupides fiançailles ce soir, ce sera toi, j’espère que tu avais l’intention de te laver. Tu sais que c’est un mythe que les femmes aient l’odeur de l’homme viril, non? Ha… Non, visiblement, pas étonnant que tu sois toujours célibataire. Au fait, ça te fait quel âge déjà? rigola-t-il en tentant de contourner son frère pour poursuivre sa route, mais Aaron lui bloquait incessamment la route, facile avec sa forte carrure. À autant tarder à trouver une épouse, bientôt c’est toi que les gens vont penser t’adonner à des «répugnants vices», tu le réalises j’espère?

Par un réflexe qu’il ne s’expliquait pas, Phoebe se poussa rapidement en arrière, persuadé que son frère essaierait de le frapper. C’était probablement l’habitude qui commençait à se faire. Aaron n’était pas vraiment reconnu pour avoir la mèche longue, en tout cas pas en ce qui concernait son petit bâtard de frère.

-Allez «Ronron», vas y, menace moi. Ça fait combien de fois que tu me promets de me passer à la lame hein? Je commence à la connaître ta chanson. Essaie juste pour voir, c’est pas toi le Lord ici.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: