Revenir en haut Aller en bas



 

Jeu 25 Mai - 17:55


Sullivan Snow
"It's better to fight for something than live for nothing."

Personnage

Nom : Sullivan Snow

Sexe : Masculin

Âge : 20 ans.

Royaume : North

Titre/Ordre/Association : Guerrier de la Garde de la Nuit, affecté au Mur. Plus précisément : patrouilleur.

Personnalité : Ayant vécu une vie de rejet et d'abandon par deux familles qui lui sont totalement inconnues, Sullivan est devenu mature plus vite que ce que la nature de sa jeunesse l'aurait normalement voulu. Sa mère, ayant troqué son identité de « sœur cadette du Lord Stark » pour celui d'une simple Snow suite au rejet de sa famille, a rapidement inculqué à son unique fils l'art de travailler dur pour la survie de leur minuscule noyau familial. Ainsi, dès sa plus tendre enfance, le bambin immaculé s'est mis au service du plus offrant dans le but d'accomplir quelques tâches manuelles, ne serait-ce que le rôle de palefrenier pour mettre la main sur quelques maigres écus.

Voyant sa mère travailler d'arrache-pied comme couturière pour de richissimes bourgeois, Snow a vite appris que la vie ne faisait pas de cadeaux. Combien de fois avait-il été dans l'obligation de mettre ses propres besoins de côté dans l'unique but d'alléger le fardeau de sa génitrice bien-aimée? Ainsi, c'est très jeune que le guerrier en devenir s'est vu doté d'un sens aiguisé de la compassion et du sacrifice pour autrui. Ce besoin de protéger ce qui est important à ses yeux à gagné de l'ampleur au point où il s'est volontairement enrôlé dans la Garde de la Nuit dans le but très noble de protéger la population du continent contre l'envahisseur blanc. De plus, il envoie une bonne partie de son salaire à sa merveilleuse mère afin d'alléger le fardeau relié aux manques de ressources.  

Outre ses traits caractériels acquis au fil de ses expériences antérieures, Sully est un homme brillant d'intelligence et d'ingéniosité. La ruse fait assurément partie de ses traits et, il faut l'admettre, il n'a franchement pas froid aux yeux. Certains iront même jusqu'à dire qu'il est inconscient lorsque vient le temps de mener à bien une cause qui lui tient à cœur. La maturité rudement acquise a également été porteuse de droiture et de gravité, le poussant parfois à manquer de légèreté, d'humour même. M'enfin, pas qu'il n'aime pas rire, seulement, il a du mal à décrocher, à se laisser aller. Ainsi, lui soutirer un sourire amusé relève PRESQUE de l'exploit en soi. Pas impossible, mais difficile à accomplir.

Sullivan est un jeune homme loyal, fidèle et rancunier. Son orgueil fait parfois office de pire défaut et il va s'en dire qu'il prend son titre très à coeur. Il se donne corps et âme pour le travail, donnant parfois l'impression qu'il passe à côté d'une partie de sa vie. Mais voilà un bien maigre sacrifice pour permettre à une population entière de vivre dans la quiétude d'une sécurité quasi sans faille d'une attaque perfide des envahisseurs du nord...

Physique : Le moins qu'on puisse dire, c'est que Sullivan détonne au sein de cette communauté nordiste ayant pour principale attribut l'obscurité de leur pilosité. Avec sa chevelure immaculée, ses yeux d'un bleu scintillant et sa peau diaphane, il n'a rien à voir avec l'homme typique des terres boréales. Grand de son 1 m 90 (environ 6 pi), Sullivan est un solide gaillard aux épaules larges et à la musculature bien dessinée par des années d'entraînement.

Son visage aux traits réguliers et solidement masculins n'arborent que très peu de pilosité, sauf peut-être une barbe à peine naissante. Son poitrail solide arbore quelques marques et cicatrices accumulées au courant de ses deux années de servitude en temps que patrouilleur de la garde de la nuit.

Niveau vestimentaire, Sully possède des fringues modestes généralement dans les teintes de noir et de gris très foncé. Une épaisse tunique d'ébène orne son tronc enserré à sa taille par une ceinture de cuir d'un marron très foncé et surmonté d'une boucle d'acier tout ce qu'il y a de plus banal. Un pantalon de cuir noir recouvre ses jambes et ses mollets sont enserrés de solides bottes d'un gris très foncé rembourrés de laine de mouton et recouvertes de plaques métalliques. Des gants épais doublé en fourrure de lapin protègent ses mains du froid nordique et une imposante cape de fourrure noire repose lourdement sur ses épaules solides. Bref la modestie de sa tenue généralement d'ébène jure royalement avec la clarté de ses traits physiques.

Niveau équipement, Snow possède une épée d'acier aux allures banales qui tape sa hanche gauche en permanence et un bouclier rond en bois et en métal rustique, mais très solide, repose dans son dos. Chacune de ses bottes cachent un poignard de taille respectable. Finalement, bien qu'il n'en porte que très rarement sur lui-même, Sully possède un talent non négligeable au tir à l'arc, même s'il préfère nettement les combats au corps à corps.

Relations :

ROSE-ALICE SNOW (Nommée Stark à la naissance) | Mère de Sullivan | Étant la cadette de la fratrie Stark à l’époque de sa folle jeunesse, Rose-Alice est rapidement tombée sous les charmes du monarque Targaryen lors d’une visite de courtoisie en l’honneur d’un bal donné pour l’anniversaire de ce dernier. Sa longue chevelure d’ébène coulant dans son dos et ses yeux d’un bleu éclatant avaient rapidement attiré l’attention du dirigeant qui ne se fit pas prier pour lui faire la cour dans le dos de sa Majestée la reine. Rêveuse invétérée du haut de ses 16 ans, Rose-Alice ne repoussa pas le richissime monarque lorsqu’il releva ses jupons depuis une chambre secondaire. De cette brève frivolité naquit un petit bout de garçon qui s’agrippa, bien au chaud, aux creux des entrailles de l’ancienne pucelle. Le roi des rois n’étant pas réputé pour sa bonté d’âme et la justesse de sa volonté, Rose-Alice décida de cacher sa condition avec la peur terriblement justifiée de voir son futur rejeton abattu dès son premier cri. Toutefois, si le corps restait inchangé pendant quelque temps, vint un moment où son abdomen arrondi ne put leurrer personne. Ainsi, la famille Stark prit connaissance de la condition de leur très jeune sœur et lui donna un choix des plus déchirants : soit elle se débarrassait du poupon pour éviter de jeter la disgrâce sur leur illustre nom, soit elle assurait sa survie, mais se verrait rejetée de tous. Si la décision fut d’abord des plus ardues, la venue au monde de son fils changea la donne considérablement. C’est donc le poupon collé contre son sein qu’elle décida de renier son nom pour s’appeler « Snow », telle la bâtarde qu’elle était devenue. Dès ce moment, Rose-Alice fut considérée comme morte aux yeux de sa famille, sauf pour l’un de ses frères aînés qui avait eu la bonté d’âme de l’aider à entamer sa nouvelle vie. Sullivan ne connaîtrait jamais ses origines et resterait dans le néant des deux familles qui avait composé son si petit être parfait. La vie serait dure, mais au moins, ils seraient ensemble… pour toujours.

KHANRELL TARGARYEN | Demi-sœur cadette complètement inconnue de Sullivan, puisqu’il n’a aucune idée des origines de son véritable géniteur.

DAEYNA TARGARYEN | Demi-sœur du même âge complètement inconnue de Sullivan, puisqu’il n’a aucune idée des origines de son véritable géniteur.

PANDORE | Chouette harfang des neiges | Pandore est l’animal de compagnie de Sullivan. Trouvé il y a quatre ans alors qu’elle n’était qu’un oisillon blessé, le jeune homme s’est fait un point d’honneur à prendre soin d’elle en lui apportant des rongeurs préalablement capturés à l’aide de pièges. La chouette lui est restée fidèle depuis tout ce temps et ne s’éloigne jamais sur un long laps de temps. C’est d’ailleurs lors de leur rencontre impromptue que Sully a découvert avec stupéfaction le lien puissant qui les unissait. Ainsi, il lui est possible de voir à travers les yeux de Pandore, de ressentir les mêmes sensations qu’elle, de ne faire qu’un – mentalement – avec elle. Sullivan est un zomane, à la plus grande stupéfaction de sa génitrice.


Histoire : Un homme se tenait debout sur une plateforme de bois afin de surplomber la petite assemblée composée essentiellement de quelques villageois et de marchands. Lourdement armé et le visage balafré, cet interlocuteur impromptu semblait faire partie de ces hommes trempés pour le combat, prêt à sacrifier leur propre vie pour leur patrie chérie. Se raclant la gorge afin de s’assurer que tout le monde l’entende, il leva les mains pour faire taire les roturiers qui piaillaient sous l’étonnement et la curiosité. Après tout, dans ce minuscule bourg qu’était Winter Town, ce genre d’événements était peu commun. Il fallait dire que l’endroit ne comptait qu’un minimum de population en basse saison, le reste étant principalement constitué de marchands divers, lorsque l’hiver battait son plein.

Parmi cette foule de curieux à la trempe de fermier ou de bûcheron se tenait une tête d’une pâleur peu commune pour ce coin retiré du monde. Les bras croisés sur la poitrine et le regard chargé d’intérêt, Sullivan observa cet homme robuste sommer le silence. Rose-Alice se tenait à ses côtés, paraissant minuscule près de son fils, puisqu’elle atteignait seulement la hauteur de son épaule solide. Cette dernière avait accepté de prendre une pause de ses tâches de couturière pour assister à ce rassemblement hors du commun, à l’instar de tous les autres villageois présents. À voir l’air soucieux qui trônait sur les traits graciles de la génitrice, Sully comprit qu’elle ne semblait réellement pas rassurée de voir ce rustre guerrier se tenir devant la foule de prolétaires, comme si sa simple venue était un indicatif de mauvaise nouvelle.

La voix rauque et puissante du guerrier domina rapidement l’assemblée, annonçant à l’audience le recrutement imminent de la Garde de la Nuit afin de protéger noblement la populace contre l’envahisseur externe. Tous savaient que les conditions au Mur étaient rudes et demandaient un immense don de soi. Sans compter la menace perpétuelle des géants et des Marcheurs Blancs ou des autres guerriers qui, il fallait bien l’admettre, étaient pour la plupart des criminels graciés dans le but unique de gonfler les rangs. Voilà qui n’était en rien les conditions rêvées pour un futur prospère! Sans compter ce foutu serment de ne prendre ni femme, ni terre et empêchant de procréer… Voilà qui était contre nature! Pourtant, le salaire était bon et la promesse d’aventures pouvait potentiellement intéresser tout homme désireux d’un destin plus noble.

Pourtant, la population locale semblait peu convaincue, la plupart étant constitué d’hommes déjà engagés, pères de familles et déjà prospères (enfin… façon de parler)… Qu’y avait-il réellement à gagner pour eux? Devenir Frère juré ne leur apporterait réellement rien de bon… Enfin, à tous, sauf Sullivan. Oh certes, la chaleur des femmes lui manquerait un peu (pas qu’il était un réel tombeur, mais il avait quelques conquêtes à son actif), mais c’était un simple prix à payer pour avoir une destinée différente de celle qui s’étalait devant lui. Bien sûr, il adorait sa mère et travailler pour l’aider n’était pas un réel fardeau en soi… Mais il avait cette nette impression qu’il valait plus que les tâches manuelles dont il se voyait octroyé. Nettoyer les écuries, assister le forgeron, partir en forêt pour bûcher du bois en compagnie des bûcherons… Il aspirait à mieux, secrètement. De toute façon, il n’aurait jamais assez de revenus pour se procurer une terre et n’avait pas de réels envies de produire quelconque nourrisson, bien que sa mère en serait affreusement déçue. De toute façon, il ne constituait pas un réel bon parti pour un père de famille désireux de marier sa fille, il fallait bien l’avouer. Il était trop… différent, trop impur. Il suffisait de noter les regards que les gens lui lançaient : lui et sa chevelure immaculée et ses yeux si bleus qu’ils tournaient presque au violet, selon la température ambiante! Rien à voir avec les têtes foncées des nordistes. Il détonait, tout simplement.

Lorsque le guerrier demanda enfin à l’assemblée s’il y avait des volontaires pour participer à la folle quête de protéger le Mur, un silence de plomb mina l’assemblée. Personne n’osa se manifester et Rose-Alice poussa un soupir ironique, aux côtés de Sullivan.

- À quoi s’attendait-il? Personne ne serait assez fou pour accepter de telles conditions, aussi bien payées fussent-elles. Allez, vient chaton, du travail nous attends… déclara la femme de 34 ans qui glissa son bras sur celui de sa progéniture tout en se détournant.

- Maman, je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça, marmonna le principal intéressé, déjà âgé de 18 ans.

Une mine lasse parcourut le visage du représentant de la Garde de la Nuit, comme si ce dernier s’attendait d’office à ne voir aucun brave se porter volontaire. Toutefois, contre toute attente, une main se leva au-dessus de la foule. Rose-Alice écarquilla les yeux, jetant un regard totalement incrédule à son unique fils. D’une poigne solide, elle agrippa la tunique de son rejeton, le forçant à tourner la tête vers elle.

- Que fais-tu donc?! Abaisse ce bras, Sullivan! Je ne te laisserai pas te joindre à eux! Ni maintenant, ni jamais!

- Je vais me joindre à eux, maman. Que tu le veuilles ou non. Je suis en âge de décider par moi-même de ce que je veux faire de ma vie. Cela fait déjà 3 ans que je m’entraîne à l’épée… Ne me regarde pas comme ça, je t’en prie. Fit-il en remarquant la tristesse et l’étonnement sur les traits de la femme qui avait tout donné pour lui. Je ne t’ai rien dis, car je savais que tu ferais tout en ton pouvoir pour m’en empêcher. Soyons logiques, deux petites minutes. Le travail n’est pas à portée de tous ici. Nous n’avons que trop peu de moyens pour vivre et les gens me dévisagent lorsque je croise leur route. Je ne trouverai jamais de femme suffisamment désespérée pour s’unir à moi autrement que pour une simple soirée de luxure. Franchement, il faut être réaliste…

- Je te l’ai déjà dit, Sully, on se fout de ce qu’ils pensent…

- Je sais, l’interrompit-il en lui agrippant doucement le poignet. Et si tu tombais malade? Nous n’aurions même pas les moyens de te payer un guérisseur… Si je m’enrôle dans la Garde de la Nuit, je pourrais t’envoyer mon salaire pour que tu puisses vivre convenablement. Je te rendrai visite lorsque ce sera possible et puis, mon bras servirait réellement à quelque chose… Je veux protéger notre peuple… Je veux te protéger TOI. Aucun argument ne m’en empêchera…

Il planta son regard dans celui de sa mère qui déglutit péniblement. Elle comprit, en cet instant fatidique, que son bambin d'autrefois ne serait jamais plus. Il avait la détermination de son père sans toutefois posséder l'aspect dément typique aux Targaryen. Elle ne pourrait le faire changer d'avis. Doucement, elle retira sa main du bras de son fils, détournant le regard pour éviter qu'il ne voit ses prunelles chargées d'une inquiétude sans borne. Sullivan pivota la tête en direction du représentant de la Garde de la Nuit, ce dernier le fixant, les bras croisés, dans l'attente d'une réponse définitive. Snow s'avança, louvoyant entre prolétaires qui le dévisageaient sur son passage. Toutes ces têtes... il connaissait chacune d'entre elles. Si d'ordinaire on l'observait pour son physique détonant, cette fois, on saluait en silence - de par leur surprise évidente - un courage qui était jusqu'alors insoupçonné. Les murmures s'élevèrent au même rythme où l'on comprenait l'importance de la situation qui se déroulait devant le public. Une fois à l'avant complètement du peloton, Sullivan releva la tête, un air digne ceignant ses traits de porcelaine. Le guerrier balafré lui jeta un regard à la fois impressionné et amusé. Il le détailla du regard de la tête aux pieds, puis hocha de la tête en guise d'approbation.

- Comment t'appelles-tu jeune homme? Lui demanda-t-il, analysant chaque réaction de cette potentielle recrue qui avait osé se porter volontaire pour une mission remplie de sacrifices.

- Sullivan Snow, Monsieur. Se contenta-t-il de répondre, la tête haute et se tenant solidement sur ses pieds.

L'homme aux allures rustres commença à effectuer un arc-de-cercle autour du gamin de 18 ans, notant mentalement la solidité de sa posture et la robustesse de son corps toujours dans la fleur de l'âge. Il avait un excellent potentiel. Certes, il n'était qu'un bâtard, mais qu'est-ce que ça pouvait bien foutre? La plupart des Gardes de la Nuit étaient des criminels de toute façon. Mais c'était étrange, cette apparence typiquement sudiste pour un garçon du nord... Bref.

- D'accord, tu as l'air déterminé. Je vais simplement te poser une question : es-tu prêt à combattre pour ta patrie, voir même mourir pour elle?

- Sans l'ombre d'un doute, se contenta-t-il de répondre, plantant son regard couleur de glace dans les iris de son interlocuteur.

L'homme balafré esquissa un sourire, puis flanqua une claque dans le dos de leur nouvelle recrue. Voyant qu'il n'y avait pas d'autres volontaires, Sully observa la foule se disperser, notant au passage sa génitrice qui lui fit dos, histoire de retourner au boulot... et d'éviter d'assister à ce qui lui semblait être la déchéance de son unique rejeton...

********

Les mois suivants furent rudes. D'abord, dès son recrutement, Sullivan s'était dépêché de rassembler ses quelques maigres effets, puis quitta la maison familiale sous le regard tremblant d'inquiétude de Rose-Alice. Le chemin jusqu'à Castle Black fut plutôt long, et ce, malgré la monture solide dont on l'avait gratifié. L'entraînement débuta dès son arrivée sur les lieux, parfois de jour, parfois de nuit. Si tout d'abord il avait cru posséder une base solide au combat à l'épée, Sully déchanta rapidement devant la rudesse des coups qui lui furent portée dans le but évident de l'endurcir. Au finalement, c'est au bout d'une année complète de dur labeur et de mise à l'épreuve qu'il put enfin atteindre le titre officiel de Garde de la Nuit. Dès lors, lui et les autres recrues durent porter serment lors d'une cérémonie où on leur attribua leurs nouvelles fonctions.

« La Nuit se regroupe, et voici que débute ma garde. Jusqu’à ma mort, je la monterai. Je ne prendrai femme, ne tiendrai terre, ni n’engendrerai. Je ne porterai de couronne, n’acquerrai de gloire. Je vivrai et mourrai à mon poste. Je suis l’épée dans les Ténèbres. Je suis le veilleur aux remparts. Je suis le feu qui flambe contre le froid, la lumière qui rallume l’aube, le cor qui secoue les dormeurs, le bouclier protecteur des Royaumes humains. Je voue mon existence et mon honneur à la Garde de Nuit, je les lui voue pour cette nuit-ci comme pour toutes les nuits à venir. »

Sullivan fut octroyé au titre de patrouilleur. Et dès lors, il se voua corps et âme à son nouveau travail.

Pour le bien de la nation humaine.



Joueur

Nom : Steph

Sexe : Féminin

Âge : 31 ans #croûtondelavie

Pays d'origine : Québec. Par principe Razz

À quel point connais-tu GOT : Presque pas. J'ai regardé les deux premières saisons seulement. I KNOW, SHAME ON ME!!

De quelle façon as-tu connu le forum : Via Khan-baby, agrrrr Wink

Un peu plus sur toi : Heu... j'aime rp? Et je le fais depuis plus de 10 ans? Autre chose?


♔ Patrouilleur
♔ Bâtard Targaryen
♔ Zoman
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 18:38
Bienvenue!
Je voulais juste te souhaiter la bienvenue fe façon formelle... Heu... Ou pas... Non finalement les formalités c'est vraiment pas mon truc...




Bienvenue  Poussin  Poussin  Poussin BIENVENUE! Poussin  Poussin  Poussin  Bienvenue
Fondatrice de DOW
♔ Lady de Dreadfort
♔ Dragonnière
♔ Princesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 17:42
BON! J'ai enfin terminé Very Happy WOOHOO!

Me reste plus qu'à attendre mes approbations ♥️
♔ Patrouilleur
♔ Bâtard Targaryen
♔ Zoman
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 18:35
Présentation acceptée !
Félicitation, nous te souhaitons la bienvenue sur Dragons of Westeros ! Oooooh Deaaar Youuu... everytime I read you, I love you more! Que le RP commence!
Fondatrice de DOW
♔ Lady de Dreadfort
♔ Dragonnière
♔ Princesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Avant de jouer :: La population :: Présentations approuvées-