Revenir en haut Aller en bas


Forum de RP basé sur l'univers de l'oeuvre de George R.R. Martin A song of ice and fire et de sa série télévisée Game of Thrones.
 

Rencontre du type draconique [PV Alexander]

 :: Westeros :: Stormlands :: Storm's End Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 31 Mai - 8:52
Myrddin pensait que bien se familiariser avec son dragon était capital pour son entourage proche, Mairon était son frère d'âme et occupait une place importante dans sa vie. Quand on vivait sous le même toit qu'un dragon, mieux valait apprendre à connaître ces bêtes, au moins pour pouvoir un peu contrôler sa peur, aussi naturelle et justifiée qu'elle soit, face à elles. Orphée s'en sortait assez bien, son bel intendant faisaient de gros efforts, Myrddin en était conscient et reconnaissant, Marian, elle était née avec la présence d'un dragon et elle avait face à Mairon très tôt, il faisait partie de son quotidien. Le Lord jugeait qu'il était temps qu'Alexander rencontre Mairon, il avait fallu préparer un peu le dragon cuivré à cette rencontre. Mairon n'était pas une méchante bête, c'était un dragon joyeux, joueur et malicieux, très vif et c'était pour cela qu'il fallait un petit temps de préparation. Pour s'assurer que dans le feu du moment et sous le coup de l'excitation il ne fasse pas une bêtise. C'était ce genre de choses qu'un dragonnier devait prévenir, un dragon reste un être sauvage et imprévisible au fond, son frère d'âme devait tout ce qu'il pouvait pour éviter un désastre. Pas que Myrddin avait de grandes craintes en ce qui concernait Mairon, mais on n'était jamais trop prudent, et mieux valait prévenir que guérir. Il serait bien tient, si Mairon blessait Alexander, ou n'importe qui d'autre d'ailleurs, par inadvertance.
Aussi cette après-midi là Myrddin attendait patiemment qu'Alexander ait fini sa leçon auprès du mestre pour ensuite l'emmener voir Mairon, après tout Marian avait bien fait sa rencontre dès qu'elle avait sut marcher et babiller et tout s'était très bien passé, il n'y avait pas de raison que les choses se déroulent mal avec l'adolescent, surtout si le Lord se trouvait juste à côté. Le Lord patientait donc en attendant que le garçon quitte le mestre pour mettre à exécution son projet, lorsque le porte s'ouvrit pour laisser passer le grand garçon brun qui avait encore les yeux emplis des étoiles du plaisir d'apprendre, le mestre était ravi d'avoir un élève aussi assidu et avide d'apprendre, Myrddin le soupçonnait de faire des cours cours bien plus poussés que ceux donnés en général aux jeunes Lords de son âge. Ce qui ne devait pas déplaire au garçon, et si ça permettait au mestre de s'amuser un peu...Tout le monde était gagnant au fond, et puis Myrddin retirait de la fierté de l'implication, du sérieux et de l'intelligence de son héritier, un orgueil tout paternel, il fallait le dire.

-Alexander, je t'emmène voir Mairon.

Le Lord guida son fils adoptif jusqu'au sommet de la tour centrale de la forteresse, le temps était bien dégagé , le soleil brillait dans le ciel, l'orage était loin, la chaleur était rendue supportable par les bourrasques de vent qui soufflait et ébouriffait les cheveux noirs des deux Cerfs. Myrddin appela mentalement son frère d'âme, qui volait un peu plus loin, au dessus de la mer, faisant parfois quelques plongeons dans les eaux pour le plaisir ou pêcher quelques poissons, le dragon cuivré se fit un plaisir de s'élancer en direction d'Accalmie pour rejoindre son frère d'âme et Alexander. Il était presque sur eux lorsqu'ils arrivèrent au sommet. Mairon se posa, plantant ses yeux brillants de curiosité et d'amusement dans ceux de l'adolescent, tendant son museau vers lui.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Lord Suzerain des Stormlands ♔ Lord de Storm's End  ♔ Dragonnier
♔ Lord Suzerain des Stormlands
♔ Lord de Storm's End
♔ Dragonnier
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Juin - 10:24
C’était avec la plus grande attention qu’Alexander écoutait le mestre lui dispenser sa leçon. Les sourcils froncés, il était complètement concentré sur ce qu’il lui disait. PLus rien d’autre n’existait au monde alors qu’il lui semblait voir les événements que le mestre lui racontait. Tout se déroulait presque sous ses yeux, il voyait les armées, les généraux, le fracas des épées, les cris des hommes, le roulement des sabots des charges de cavalerie. L’Histoire, tout simplement. Peut-être qu’il avait trop d’imagination, on lui avait déjà dit et il le reconnaissait, mais c’était tout bonnement fascinant. Intéressant oui bien sûr. Tout l’intéressait. Mais le fasciner à ce point, ça, c’était quelque chose de rare. Il adorait apprendre, comprendre la marche des événements et leurs conséquences qui étaient encore présentes aujourd’hui. D’où est-ce que ce goût pour l’étude de l’histoire lui venait ? Il n’en savait rien. Son père qui avait su lui raconter des grands tournois en les rendant tellement vivants peut-être. Peut-être que peu importait au fond ? Cette passion était là, et c’était tout ce qui importait, surtout quand il voyait à quel point cela faisait plaisir au mestre. C’est vrai qu’il n’avait pas eu grand-monde pour partager ses connaissances depuis longtemps, en toute vraisemblance… Alors avoir un élève attentif, il devait apprécier. Tout le monde était content. Surtout lui. Au gré de leurs discussions, ils finissaient parfois par se laisser emporter, à aborder d’autres sujets, prenant même de l’avance sur le programme que le mestre fixait. Non pas que cela les dérangeait, l’un ou l’autre…En plus, il l’aimait beaucoup, le mestre donc..

Et comme d’habitude, ce fut avec une pointe de déception qu’il entendit son professeur annoncer la fin du cours. Comme d’habitude, cela avait été beaucoup trop court. SOn intérêt était donc gardé intact jusqu’au lendemain pour la prochaine leçon mais… C’était dommage quand même. C’était bien pour cela qu’il passait une bonne partie de son temps dans la bibliothèque d’Accalmie, à dévorer les manuscrits avec un appétit de savoir inépuisé et inépuisable. Parfois même, il se couchait à des heures impossibles parce qu’il lui fallait absolument terminer ce chapitre.C’était systématique et radical.Presque une habitude, maintenant qu’il habitait à Accalmie. Oh il le regrettait toujours le lendemain mais tant pis. Tant pis. Tout pour la connaissance et le savoir ; c’était de nobles motifs. Mais alors qu’il franchit la porte, il tomba nez à nez avec le Lord d’Accalmie. Il se figea,une grosse boule apparaissant soudain dans son ventre. Est-ce qu’il avait fait une erreur ? Est-ce que le lord était au courant qu’il se faisait parfois des petits en-cas entre les repas, surtout entre le déjeuner et le dîner ?  Il commençait à paniquer, un million de scénarios tournant et retournant dans son esprit terrifié. Qu’est-ce que le Lord voulait ?

La réponse ne fut rien de ce qu’il avait pu imaginer. Aller voir Mairon ; voilà une excellente idée, cela faisait un bout de temps maintenant qu’il avait hâte de voir le dragon et frère d’armes du Lord. Il n’avait jamais demandé à Myrrdin de le faire parce qu’il aurait eu l’impression de réclamer mais..Il n’était tout de même content qu’il se soit souvent de sa proposition. Aussi acquiesça-t-il d’un mot, avant de saluer le mestre et suivre son père adoptif. Il était un peu nerveux, il devait l’avouer. Rencontrer un dragon, c’était un peu autre chose que de voir un chien inconnu pour la première fois. Les proportions n’étaient absolument pas les mêmes.Déjà. Et un dragon, étonnant ou pas, était une créature dangereuse. Immense aussi. COmme le prouva le  fait que les deux Baratheon gravissent les escaliers d’une tour qu’il ne connaissait pas encore - il fallait avouer qu’à cet égard, il était encore très loin de connaître tout Accalmie-, pour déboucher à l’air libre. Il faisait clairement plus frais là-haut, et à peine quelques secondes plus tard il sentait sa tignasse noire battre au vent.

Et puis il arriva. Lui. Mairon, le frère d’âme du Lord Myrrdin. Immense, majestueux, d’une splendide couleur cuivrée.  Le jeune homme sentait à quel point il était petit (un comble) face à lui, alors que la créature volante était tellement grande. Tellement...Impressionnante. Et..passablement joueuse visiblement, puisqu’il vit ce qui lui semblait être de la bonne humeur dans son regard alors qu’il tendait le museau vers lui. Il tenta de maîtriser sa nervosité. Pour ce qu’il en savait, les dragons pouvaient être très perceptifs - comme un chien, comme un cheval aussi. S’il sentait sa peur...bon il savait qu’il ne craignait rien tant que le Lord était avec lui. Mais quand même. Alors il tâchait de se détendre, de se focaliser plutôt sur les bons aspects du dragon comme sa très grande beauté, plutôt que sur le fait qu’il ne suffirait qu’une seconde pour que le dragon décide de le boulotter ou de le transformer en morceau de viande trop cuite.

Le jeune homme s’avança d’un demi-pas, et tendit très lentement sa main vers le dragon. Surtout pas de gestes brusques, il pourrait lui faire peur.  Comme il l’aurait fait avec n”importe quel autre animal inconnu, il le laissa renifler son odeur. Qu’il s’habitue à lui, qu’il juge qu’il n’était pas une menace. Ni pour le dragon lui-même, ni pour le Lord. Un sourire léger étira ses lèvres alors que le dragon ne montra aucune forme d'agressivité ou d’animosité. Pour l’instant peut-être, mais il ne lui semblait pas hostile.  Alors, assez spontanément, il décala sa main pour la poser sur le côté de la tête du dragon, lui prodiguant une première caresse. Je ne suis pas ton ennemi, tentait-il de lui dire par son geste.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Héritier des Stormlands
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Juin - 17:51
L'adolescent semblait assez enthousiaste à l'idée de rencontrer le dragon cuivré. C'était parfaitement compréhensible, les dragons faisaient partie des créatures les plus majestueuses et fascinantes de ce monde, et Myrddin ne le pensait pas que parce que son frère d'âme était un dragon, d'ailleurs c'était ni plus ni moins que le plus beau dragon de tout Westeros (avis purement subjectif, bien entendu). Lorsque la splendide créature se posa au sommet de la tour, ses écailles d'or roussis réfléchissant les rayons du soleil, ses yeux ambrés rieurs se posèrent sur Alexander. Alors qu'il tendait son museau vers le jeune humain, Myrddin se tenait alerte, prêt à intervenir à la première occasion, autant par crainte des réactions de son frère d'âme que de celles de son fils adoptif. Mais ses inquiétudes se révélèrent superflues, le jeune garçon adopta de sa propre initiative, sans que le Lord ait lui donner une quelconque indication, l'attitude parfaite. L'adolescent s'avança de moins d'un pas sans quitter la majestueuse créature qui continuait de le fixer de ses pupilles fendues, ses gestes étaient lents et doux, il cherchait clairement à ne pas effrayer ou irriter Mairon. C'était un comportement prudent et avisé, il était limpide que le garçon avait une tête bien faite et qu'il savait s'en servir, en plus d'aimer les animaux et de savoir s'y prendre avec eux. Myrddin l'avait vu de s'occuper lui-même de Zéphyr, le cheval gris sur lequel l'adolescent était arrivé à Accalmie, et aussi regarder les yeux brillants sur les chiens du chenil. Ce qui faisait penser au Lord qu'une des plus belles chiennes attendait une portée, les chiots devraient pouvoir intéresser Alexander et Marian.
Mairon n'était pas hostile au garçon, c'était un petit de son frère d'âme après tout, de ce qu'il en avait compris, même s'il lui semblait que celui-ci avait grandi bien plus vite que la précédente. Le concept d'adoption était un peu trop ardu à faire intégrer à un dragon… Alors il avait fallu simplifier un peu les choses pour faciliter la compréhension de la situation par Mairon. Il laissa donc l'adolescent s'approcher, soufflant doucement son souffle chaud sur lui au rythme de sa respiration. Au bout d'un moment d'observation mutuelle entre le jeune humain et le dragon cuivré, Alexander, plus en confiance étira un petit sourire et tendit sa main vers la tête de Mairon pour lui prodiguer une caresse. Tout cela sous le regard approbateur de Myrddin. Sous la main du garçon le dragon se mit à ronronner comme un très gros chat, vraiment très gros. Mairon adorait les cajoleries, et les vaches (même s'il se nourrissait de la pêche majoritairement, il fallait dire qu'il était né et avait grandi en bord de mer), Alexander le prenait donc par un de ses pêchés mignons. Il marquait des points, il en avait déjà beaucoup par le simple fait d'être la progéniture de son frère, mais là il battait des records. Et l'affection du dragon pour le jeune humain envahit l'esprit de Myrddin, un sourrire satisfait et joyeux se traça sur les lèvres du Lord.

-Fais attention, ses écailles peuvent être coupantes.

Myrddin prévient gentiment l'adolescent pour éviter qu'il se coupe avec une des écailles d'or roussi du dragon alors qu'il le caressait, au grand plaisir de ce dernier.
Le Lord Baratheon resta un moment à les observer, avant qu'une idée ne germe dans son esprit. Il la proposa à son frère d'âme en premier lieu, il redoubla alors dans ses ronronnements et son approbation espiègle traversa Myrddin, on pouvait supposer sans trop de spéculations que c'était un "oui".

-Alexander, que dirais-tu d'un vol ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Lord Suzerain des Stormlands ♔ Lord de Storm's End  ♔ Dragonnier
♔ Lord Suzerain des Stormlands
♔ Lord de Storm's End
♔ Dragonnier
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Juin - 8:05
Le sourire d’Alexander s'agrandit. Il arrivait à peine à concevoir la situation :non seulement il voyait un dragon pour la première fois, il pouvait l’admirer tout son soûl, il pouvait le caresser, et cela se passait très bien. Il n’avait pas peur car le Lord Myrrdin était là, mais on ne savait jamais et ..Mais Mairon ronronnait comme un gros chat de plusieurs centaines de kilos, semblant en redemander. Petit plaisir que l’adolescent lui accorda sans la moindre réticence, le coeur rempli de joie. Il était tellement, tellement ravi que cela se passe bien avec le frère d’âme du Lord, il avait l’impression d’être sur un petit nuage. Il sentait même grandir son affection pour le dragon. C’était un peu inattendu qu’il ronronne, mais c’était une preuve, comme pour les chats, qu’il aimait les caresses. C’en était presque..attendrissant. Drôle de mots, appliqués à une telle créature, mais c’était pourtant la vérité. Il n’aurait jamais pensé que cela aurait été possible..Parce qu’après tout, on n’aurait pas pensé qu’une créature aussi puissante puisse avoir ses péchés mignons, surtout des caresses..

“Très bien, je ferai attention”, répondit-il à l’indication du Lord. Oui en un sens, c’était logique, les écailles d’un dragon étaient faites pour être résistantes, donc coupantes en certains endroits. Et pourtant, il avait une idée..Restait à savoir si le dragon serait d’humeur, mais..Cela valait le coup d’essayer. Il commença à décaler progressivement ses caresses vers le dessous de la tête de Mairon, qui continuait à ronronner d’aise, jusqu’à arriver sous son menton. Il savait que les chats aimaient être caressés à cet endroit, alors il avait pensé que cela pourrait plaire au grand dragon.. Il s’y était pris lentement pour ne pas le surprendre, pour avoir le temps de voir venir ses premiers signes de déplaisir aussi ; mais il n’en était rien. Au contraire, il avait l’impression d’entendre le dragon ronronner encore plus fort. Et bien ! Ca, c’était une surprise - mais une bonne surprise ! Il faisait ami-ami avec un dragon et celui-ci se pâmait presque sous ses caresses. Il avait même l’impression que Mairon avait légèrement décalé sa tête afin de mieux profiter de ses caresses, comme le faisait souvent Zéphyr - surtout quand celui-ci voulait qu’il le gratte derrière les oreilles.  Certes il n’était pas dragonnier, n’avait jamais vraiment ressenti l’envie d’en être un, mais se lier avec un dragon comme ça, c’était déjà exceptionnel pour lui.

“Il est magnifique… Et tellement affectueux, je n’aurais pas cru ça d’un dragon..”, souffla-t-il à l’intention du Lord, en se tournant légèrement vers lui.  “Merci de me laisser le rencontrer..”

Cela lui semblait important de le remercier. Il y aurait eu tellement, tellement de choses pour lesquelles il aurait pu remercier Myrrdin, mais..C’était de la confiance que le Lord lui témoignait en lui faisant rencontrer son frère d’âme et allié aussi vite. Il en était flatté, un peu ému aussi, et l’adolescent ne put que lui offrir un sourire, plein de reconnaissance. Décidément ! Le Lord souriait, et cela changeait tellement de sa physionomie sévère habituelle ; cela lui donnait envie de lui sourire en retour.

Il aurait pu passer des heures à caresser le dragon qu’il sentait heureux, jusqu’à ce que le Lord lui propose de faire un petit vol à dos de dragon. Il s’arrêta net, se tournant cette fois complètement vers Myrrdin.

“Un vol ? Si vous me le proposez si gentiment je - oui, ça serait un plaisir. Un honneur aussi. Merci.” Il s’embrouillait dans ses phrases, mais l’intention y était. Il en serait ravi. Il allait pouvoir voir ce que voyaient les oiseaux, tutoyer des hauteurs incroyables, voler en rase-mottes au-dessus de l’océan… Ca allait être formidable !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Héritier des Stormlands
Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Juin - 17:34
Mairon avait beau être un bon gros dragon, c'était une créature joueuse et affectueuse, enfin dans un référentiel draconique, évidemment. Même si dragonneau il se lovait contre le cou de Myrddin en ronronnant et se perchait sur son épaule doucement. Il restait parfaitement capable de cracher un jet de flammes ou d'arracher d'un coup de dents ce qui l'agaçait un peu trop. D'ailleurs, si Alexander avait fait la rencontre du frère d'âme de son père adoptif alors qu'il prenait son dîner, ses réactions auraient été sans aucun doute bien différentes, ce n'était pas exactement un spectacle des plus agréable que celui d'un dragon en train de se rassasier. Surtout quand on n'y était pas habitué. Mais il fallait bien qu'il se nourrisse aussi, un dragon ne vivait pas que d'air pur, de vol dans les cieux et d'eau fraîche. Il fallait aussi de la viande pour remplir l'estomac d'un tel bestiau. D'ailleurs si Myrddin écoutait Mairon, il ne lui donnerait des vaches à tous les repas, le pêché mignon de son frère d'âme.
L'adolescent avait vraiment le coup de main avec les animaux, Mairon redoublait en ronronnements alors que le garçon le gratifiait de gratouilles sous le menton. Le Lord Baratheon sentait le plaisir que prenait le dragon sous la caresse. Alexander ne le savait peut-être pas mais il venait de gagner une place de choix dans l'estime et l'affection du dragon, qui pour un peu l'on aurait pu juger très facilement corruptible. Une petite gratouille par là, une caresse par ici, le tout avec une bonne bouille et voilà que pour un peu on pourrait s'attendre à ce qu'il offre son ventre pour d'autres cajoleries. Enfin, ça restait un dragon, ce n'était ni un chien, ni un chat, même si les ronronnements pouvaient offrir un doute raisonnable sur la question.
Voir Alexander aussi heureux faisait chaud au coeur de Myrddin, c'était merveilleux de le voir s'épanouir ainsi. Jamais lorsqu'il l'avait rencontré pour la première fois le Lord n'aurait crut pouvoir un jour contempler une telle expression de joie sur son visage, comme il s'éloignait l'enfant triste et sombre, qui fixait toujours le bout de ses chaussures, et n'osait pas lever la tête, et comme il s'affirmait progressivement le jeune homme brillant et assuré, l'héritier des Stormlands. Comme il était heureux de voir Alexander trouver sa place au sein de son nouveau foyer, et fier d'avoir pu lui offrir un environnement aimant et chaleureux, au fond le petit n'avait besoin que de cela pour pouvoir s'épanouir. Cela le réjouissait et l'attendrissait toujours de voir les deux jeunes Baratheon jouer ensemble, certainement comme tous les pères en voyant leurs enfants s'entendre et s'amuser de concert. Et maintenant c'était lui qui partageait un moment privilégié avec l'adolescent.
Le sourire du Lord suzerain s'agrandit encore devant l'excitation d'Alexander, il est vrai qu'un vol à dos de dragon devait avoir tout d'un rêve d'enfant pour lui, il pensa au petit Arryn qui avait cédé sa couronne pour un vol durant la Conquête. En tous cas, le sourire et les étoiles dans les yeux de son garçon valaient bien tous les vols à dos de dragon du monde.

-Eh bien, en selle.

Mairon était déjà sellé, avec harnais, Myrddin aida l'adolescent à grimper et le dragon apporta aussi son aide dans l'entreprise. Une fois Alexander solidement harnaché et son père adoptif en selle et sentant l'impatience et la joie par anticipation de son frère d'âme de s'envoler dans les cieux, ils décollèrent. L'ivresse du vol restait intacte comme à chaque fois, très vite le dragon cuivré jouait avec les vent qui venaient souffler contre leurs visages, l'iode envahissait leurs narines comme le sentiment de liberté leurs esprits. Myrddin laissa Mairon monter de plus en plus dans les airs, toujours plus haut, il savait ce qu'il allait faire et il lui donna mentalement son feu vert, le dragon lâcha alors un cri de joie et d'impatience euphorique, avant de plonger en piquet vers la mer. La masse d'eau argenté sous les rayons du soleil se rapprochait à une vitesse folle, on pouvait croire que le dragon avait décidé de plonger gueule la première dans les vagues et il semblait même rire, mais à la dernière seconde, il se redressa. Son ventre vient caresser le dos des vagues créant de larges éclaboussures autours de lui, alors qu'il planait les ailes complètement ouvertes. L'eau écummait autours d'eux, les mouettes volaient autours d'eux en criant, d'un coup d'aile Mairon reprit de l'altitude pour rejoindre les oiseaux blancs et noirs. Myrddin partageait la joie et les sensations de vol de son frère d'âme, leurs esprits étaient pris dans une étroite communion. Une expérience unique, ce qui ne l'empêchait pas de garder ses bras autour d'Alexander dans un geste protecteur et paternel en plus de la sécurité du harnais. Il fit reprendre au dragon la direction de la côte en le laissant s'élever dans les airs, il y avait quelque chose qu'il voulait qu'Alexander voit.
L'étendue des terres autours d'Accalmie, sa falaise abrupte, l'étendue verte de bruyères et d'herbe grasse, le dessin des champs avec les petits toits de chaumes que l'on distinguait par endroit, l'ombre des bois et forêts baignants dans la lumière et qui un jour seraient à Alexander, lorsqu'il deviendrait Lord suzerain. Un jour, quand les temps seraient plus calmes le garçon visiterait tous les Stormlands pour voir toutes les terres qui serait sous sa responsabilité et rencontrer ses Maisons vassales, comme Myrddin l'avait fait, et son père,Altan, avant lui.
Mairon vient se poser à nouveau sur la tour principale de la forteresse. Le Lord flatta son frère d'âme, caressant ses écailles de sa main et lui envoyant tout son amour et sa reconnaissance mentalement, le dragon ronronna et répondit par une autre vague d'affection et de joie. Les yeux de Myrddin étincelaient en cet instant de la même joie que ceux de Mairon et un grand sourire éclatant habillait son visage, il se tourna vers l'adolescent, curieux de voir sa réaction finale suite à ce vol.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Lord Suzerain des Stormlands ♔ Lord de Storm's End  ♔ Dragonnier
♔ Lord Suzerain des Stormlands
♔ Lord de Storm's End
♔ Dragonnier
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Juin - 5:48
Alexander avait beau être enthousiaste à propos de l’idée de faire un vol sur Mairon,  il n’empêche qu’il était tout de même un peu nerveux. C’est que voler, c’était par définition perdre tout contact avec le sol.  Flotter comme un nuage, sans attache. Enfin si comme le dragon était sellé et harnaché mais..Mais quand même, il n’y avait aucune attache terrestre, et ça l’ inquiétait un peu.Galoper sur Zéphyr à très grande vitesse, c’était quand même autre chose que de voler sur un dragon. Bon pas inconnu, c’était le frère d’âme de Myrddin, frère d’âme qui semblait l’apprécier, mais.. Bon aussi, il devait se dire que jamais le Lord ne le laisserait voler tout seul avec Mairon. S’il était là, il n’y avait aucune crainte à avoir. Parce que c’était le Lord Myrddin, parce qu’Alexander  avait l’impression que le lord tenait à lui, parce qu’il savait qu’il ne le laisserait jamais seul, encore moins dans une situation potentiellement dangereuse. Parce qu’il l’avait recueilli, adopté, élevé comme son fils, et qu’on était censés se préoccuper des membres de sa famille.  Parce qu’il respectait le lord plus que tout, et malgré ou peut-être grâce à lui, il s’était attaché aussi à Myrddin.

Avec l’aide du Lord et de Mairon, il finit par s’installer tant bien que mal sur le dragon. C’était..différent d’être en selle sur un cheval, ça c’était sûr. Déjà parce qu’il n’y avait pas grand-chose à quoi il pouvait se raccrocher, contrairement à la crinière..Bon heureusement le Lord s’installa derrière lui, passant les bras autour de lui pour le retenir, ce qui lui fit bizarrement plaisir. Oui, cela lui faisait plaisir qu’ils aient un moment rien que pour eux. De façon différente de la dernière fois où il avait été si mal, si mal au point de fondre en larmes. Là, il allait bien, il se sentait bien, tout allait parfaitement ces dernières semaines et bon sang, il avait même l’opportunité de voler sur un dragon ! Si dans le Val il avait pensé que cela pouvait seulement arriver...Pas seulement le vol, mais aussi simplement d’être considéré, qu’ on l’apprécie, qu’on prenne soin de lui et..et tout. Tout depuis qu’il avait mis le bout de sa botte à Accalmie. Le simple fait de n’être plus aussi seul déjà.

Et puis ils décollèrent. Il était un peu perturbé au début, mais au fond, comme avec un cheval,tout était une question de trouver son équilibre. Et la liberté. Libéré des contraintes terrestres,  s’éloignant de la côte, Alexander découvrait tout autre chose.  Une nouvelle façon de voir le monde, en tutoyant les nuages et.. plongèrent en piquée vers la mer. L’adolescent sentit qu’il poussait un cri - de surprise ? de peur ? peut-être bien les deux-, avant d’éclater de rire alors que Mairon frôlait la surface de l’océan.Un rire pur, enfantin, joyeux, tel qu’il n’en avait pas eu depuis si longtemps, et il tourna légèrement la tête vers le Lord pour lui adresser un grand sourire.  Mais ils n’en avaient pas fini, puisque le dragon reprit de l’altitude. Alexander put ainsi voir les Stormlands dans toute leur beauté sauvage, Accalmie dans toute sa fierté. Une vision inspirante, qui le déterminait à faire de son mieux pour être digne d’en hériter.

Tout avait une fin cependant, et Mairon finit par se poser. L’adolescent descendit tant bien que, les jambes flageolantes, avant de caresser le dragon pendant quelques instants pour le remercier. Oh, qu’il avait hâte de recommencer ! Enfin, si le Lord et Mairon étaient d’accords bien entendu mais… Mais.. Ils avaient le temps. Le Lord Myrddin finit par se tourner vers lui, semblant attendre une réaction de sa part.

“Merci Père c’était formi -”

Alexander s’arrêta brusquement dans sa phrase, encore sous le choc de ce qui venait de lui échapper. Oui, en si peu de temps il en était vraiment venu à voir Myrddin vraiment comme son père adoptif. ll ne remplacerait jamais son père biologique qui aurait toujours une place à part dans son coeur, mais..mais il avait réussir à concevoir beaucoup d’affection envers lui. Pourtant il avait peur, peur que le Lord le prenne mal, peur d’avoir été trop brusque, trop rapide, et un éclair de panique passa dans ses yeux. Ca y était, il avait tout gâché, tout fichu en l’air... Il n'était vraiment au fond qu'un bon à rien, comme tout le monde lui avait fait comprendre depuis sa naissance..
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Héritier des Stormlands
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Westeros :: Stormlands :: Storm's End-