Revenir en haut Aller en bas


Forum de RP basé sur l'univers de l'oeuvre de George R.R. Martin A song of ice and fire et de sa série télévisée Game of Thrones.
 

Un maitre, une élève, deux dragons et une danseuse... On dirait le début d'une blague!

 :: Westeros :: Dorne :: Sunspear Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 8 Avr - 20:16
Il m'avait fallu du temps pour oser faire ce pas. Oser dire la vérité, révéler cette nouvelle à la famille. Étrangement, je ne l'ai jamais fait, même dans mes lettres, pourtant, cela m'avait gonflé de fierté quand Leith était venu me dire... Enfin, cracher plutôt. Ce chien galeux est incapable de discuter autrement qu'en jappant et aboyant! Il faut dire que j'étais en train de m’entraîner avec Annabeth, ma mentor encore à ce moment-là. C'est marrant mais dés que je suis à proximité de sa sœur, il est à deux doigts de péter les plombs, mais passons. Ce n'était pas ça le plus important mais la jouvencelle qui lui collait aux basques. Je m'attendais à un coup tordu de sa part, je dois bien l'avouer, ce type est complètement barge. Dés que je l'ai rencontré, j'avais su qu'il allait tenter tout et n'importe quoi pour me flanquer à la porte, tordre le cou de ma tendre Shaaira sous mes yeux et m'envoyer son cadavre par coursier... Et il a été à deux doigts d'y arriver, oh oui! Une apprentie! Rien que ça! Je n'étais même pas encore un dragonnier accompli qu'il m'avait refiler une élève à qui je devais apprendre ce que j'apprenais à ce moment-là! Maintenant que j'y pense, si je n'avais pas eu une mère et une sœur aînée exigeante, jamais je n'aurais connu une telle pression, ni aurais pu la supporter. Annabeth me tuait à la tâche, et la petiote nommée Maddigan se révélait être une vraie peste. Des nuits blanches, j'en ai fait, et des erreurs grosses comme un boeuf aussi. La jeune Tyrell s'en est probablement jamais rendue compte du complot dans lequel elle jouait un instrument à double tranchant, et j'ai toujours fait pour lui éviter les foudres du Lord de Dragonstone. J'ai dit que ce gaillard était complètement tordu? Oui, sûrement, faut dire que je me répète avec lui... Heureusement, j'ai pris ma décision aujourd'hui: j'emmène Maddigan à Dorne.

Dragonstone, c'est bien beau, mais c'est morne aussi, à part des cailloux et de l'eau, il n'y a pas grand chose à voir, et elle n'a que 15 ans. Autant qu'elle fasse un peu de voyage avant de se retrouver enchaînée à la Couronne et à un mari du Nord avec qui elle ne verra pas grand chose hormis son lit... Un grondement sourd fit vibrer ma selle de voyage, m'arrachant à mes noires pensées. Shaaira, toujours fidèle à son poste de maman et d'âme-soeur, me rappelait ainsi que je ne devais pas me reposer sur mes lauriers. Je relevai la tête vers Gaëlira qui planait sur les courants forts comme ma dragonne. C'était la première fois que j'exigeais de mes deux apprentis de faire une telle distance et je voyais facilement que la plus jeune des deux montrait des signes de fatigue. Bientot, elle allait avoir des crampes à force d'étendre ainsi ses ailes sans les remuer plus que ça. Quant à Maddigan, assise sur sa selle, je ne parvenais pas à voir ce qu'elle trafiquait. Peut-être observait-elle le paysage, ou alors elle somnolait...

"On va voir, si elle parvient à dormir avec ça!"

Nous n'étions qu'à quelques minutes du château, je pouvais donc bien faire quelques farces sans craindre de traîner la jeune fille pendant des jours jusqu'à la maison. Shaaira devait penser la même chose car, avant même que je ne lui transmette mes ordres, elle plaqua violemment ses immenses ailes contre son corps et se laissa chuter dans le vide, moi y compris. Allongé sur son dos pour éviter un malencontreux coup du lapin, je laissais le vent siffler dans mes oreilles et battre mes cheveux, ivre d'adrénaline. Cela ne dura que quelques secondes avant que ma dragonne ne se remit à battre des ailes, rasant de quelques mètres l'herbe d'un pré verdoyant où des chevaux, affolés, se mirent à galoper en trombe. Sans un regard derrière moi -en formation, le chef de groupe n'a pas à regarder derrière lui si ses acolytes le suivent-, je laissai Shaaira effectuer un large virage avant de se retourner et d'en faire un autre pour contourner le chateau. Finalement, elle se posa sur la large place menant à la maison avec une agilité féline. Notre suiveuse en fit de même avec quelques secondes de décalage mais ce n'était pas à blâmer encore. J'aurais bien pu juste finir le voyage tranquillement mais... Que voulez-vous? Je suis taquin! Un sourire béât aux lèvres, je me laissais glisser du dos de ma dragonne pour aider Maddigan à descendre, comme un bon gentleman.

- Excuse-moi, c'était bien trop tentant! Ne t'inquiète pas pour nos dragonnes, les palefreniers leur donneront ce qu'il faut. Suis-moi à présent!

Je n'étais pas du tout désolé mais c'était ça où on allait à nouveau se disputer et... Pour une première rencontre, je préfère que tout se passe pour le mieux... Marchant d'un bon pas en direction de l'entrée du château, j'essayais de ne pas être trop nerveux. Dans ma lettre à la Principauté, j'avais prévenu que je viendrais accompagné. Evidemment, je me doute des réactions de certains. Une maîtresse, une Lady kidnappée, Leith en personne -heureusement, ce n'est pas le cas!-, le roi carrément -allons-y gaiement!-... Mais je ne sais pas du tout qui va venir nous accueillir... Naila est bien trop occupée, et puis elle le dit assez souvent: je suis un grand garçon! En fait, celle que je ne veux surtout pas avoir dans les basques, c'est Ashana. Non pas qu'elle ne soit pas capable de se tenir, mais la connaissant, elle va me descendre devant mon apprentie, et bien plomber l'ambiance, comme la sœur emmerdante qu'elle est! J'ai beau l'aimer, parfois, oui, elle donne envie d'envoyer des vases... Enfin moi aussi j'en mérite, depuis que j'ai ruiné sa robe. D'ailleurs, elle m'en veut encore, alors je m'attends pas à ce qu'elle soit bienveillante avec moi aujourd'hui...

"Allez, ce n'est pas si terrible de présenter une damoiselle jolie et parfaitement dans mes goûts qui pourrait fort bien être une amante comme étant une dragonnière et son apprentie à sa famille, si?"

Ah, ça m'apprendra, tiens, à draguer autant de femmes! Je savais bien que ça allait me tomber sur le museau! Amusée, Shaaira s'imposa dans mon esprit avant d'en chasser tout mes tracas, me rendant quelques couleurs à mon visage qui devait être bien pale durant le trajet jusqu'à la grande salle du château. Je ne me rendais même pas compte des saluts respectueux des gardes à mon approche. Les cajoleries de ma compagne d'âme ne furent pas suffisant cependant quand je pénétrais dans la pièce à l'architecture purement dornienne et aux colonnes de marbre étincelantes face aux rayons du Soleil passant par les hautes fenêtres. La jeune femme qui se trouvait là n'était pas du tout Naïla! Mes espoirs d'une rencontre amicale et pas du tout dangereuse pour ma santé s'envolèrent sans attendre.

- Oh non, pas toi!, dis-je d'une toute petite voix.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Prince  ♔ Membre du Conseil de Sunspear (Stratège) ♔ Dragonnier
♔ Prince
♔ Membre du Conseil de Sunspear (Stratège)
♔ Dragonnier
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 6:51
Peu de temps auparavant Kalil avait envoyé une missive à Sunspear, annonçant son retour prochain mais aussi le fait qu'il serait accompagné. Sans évidemment préciser qui serait son invité, du Kalil tout craché, ça. Quoique au ton de la lettre ça avait l'air d'être quelqu'un d'important pour lui, de très important. Alors les paris étaient allé de bon train dans la fratrie Martell, ainsi que les hypothèse sur l'identité de ce visiteur. On avait lancé la possibilité qu'il s'agisse d'une lady qu'il avait kidnappé et épousé en secret, quelqu'un avait même proposé que ce soit la princesse Daenya elle-même. Rien que ça. Ou alors qu'il ramenait un bâtard, issu dont ne savait quel lit, bien décidé à le reconnaître et à l'élever en prince (ou en princesse). En bref les hypothèses allaient bon train et étaient toutes plus farfelues les unes que les autres, mais que Kalil semblait toutes rendre réalisable. Une qui avait fait partir Ashana dans un fou-rire monstre alors qu'elle y pensait, était que son grand échalla de frère allait débarquer avec Leith Valeryon pour déclarer qu'il s'agissait de l'amour de sa vie et qu'ils désiraient désormais vivre leur amour en pleine lumière. Bon, ça même pour Kalil c'était hautement improbable, et Ashana n'y accordait aucun crédit. Mais ça la faisait bien rire quand même.  Enfin, toujours est-il que chacun était assez curieux de voir le phénomène que leur frère allait leur ramener.
Aussi le jour prévu pour le retour de son grand frère Ashana scruta attentivement le ciel régulièrement. Ainsi elle fut la première de la fratrie Martell à voir Sheireen voler vers la maison, ainsi qu'un second dragon. Voici qui était intéressant. En conséquence de quoi elle était la première à venir à la rencontre de son frère et de son invité, qui était un dragonnier à priori. Ses cheveux noirs étaient soigneusement coiffés et elle portait une robe bleu rehaussée d'or qui mettait en valeur ses iris dorés ainsi que sa musculature fine et tonique de danseuse, assez simple mais princière. C'est qu'il fallait quand même un certain décorum quand on recevait des invités. Et elle attendait que son frère et son mystérieux hôte arrivent dans la grande salle du château. Lorsque les portes s'ouvrirent enfin, Ashana afficha un joli sourire qui devient très vite un peu amer en crispé en voyant, et surtout entendant la réaction de Kalil à sa vue.

- Oh non, pas toi!,

C'est que ça faisait toujours plaisir, la jeune princesse croisa ses bras au travers de sa poitrine. Oh il allait être bien reçu son cher frère ! Nah mais oh !

-Oh, pour moi aussi c'est un plai-sir de te voir, Kalil…

L'ironie et le sarcasme suintaient de sa voix de miel. Ses yeux dorés brûlant déjà de colère.

-Alors, mon cher frère. Qu'elle est donc cette personne dont tu as tenu à garder le secret sur son identité ? Ici on hésite entre une lady que tu as enlevé puis épousé en secret, et un batard que tu souhaite reconnaître.

Le regard d'or se glissa derrière le haute silhouette du prince dornien pour se poser sur la silhouette plus menue qui le suivait. Une très jolie jeune fille, un peu plus grande qu'Ashana, aux beaux cheveux blonds et aux yeux de saphirs. Elle ne devait avoir guère plus de dix-sept ans.

-La Lady donc. Eh bien Kalil, tu ne nous présente pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Princesse ♔ Membre du Conseil de Sunspear  ♔ Danseuse
♔ Princesse
♔ Membre du Conseil de Sunspear
♔ Danseuse
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 9:30
Maddie n’avait pu refuser l’invitation de Kalil, elle qui rêvait de voyager et qui se sentait parfois prisonnière de l’île des dragonniers. Elle était impatiente de découvrir Dorne et ses jardins aquatiques, son palais, … Mais la jeune apprentie était suspicieuse, il était rare que son mentor fasse les choses de manière correcte. Ses inquiétudes furent chassées lorsqu’elle s’envola sur le dos de Gaëlira à la suite de Kalil et de sa dragonne. Le voyage se déroula sans problème, Maddie et sa compagne s’amusèrent à faire quelque figure, se mettant au défi l’un et l’autre. Alors qu’ils approchaient de leur destination, le dernier défi vint non pas de l’apprentie mais du mentor qui avec sa dragonne firent un plongeon en piqué. L’apprentie avait les yeux fermés profitant déjà du soleil et de la chaleur, mais elle fut tout de suite alertée mentalement par sa dragonne. Malgré la fatigue, Gaëlira rugit et les suivit, chutant de plus en plus vite vers le sol, encouragé par Maddigan.

Au dernier moment, la dragonne ouvrit ses ailes pour contrôler sa chute et reprendre un vol régulier derrière Kalil. Elle sourit à Kalil avec fierté, contente de lui montrer que ses farces ne les prenaient pas de court. Quelques instants plus tard, ils tournoyaient au tour du château jusqu’à se poser sur une grande place, faisant attention à ne rien heurté et à ne pas se bousculer lors de l’atterrissage. Une fois au sol, elle reçut une aide courtoise de son maitre pour descendre, qu’elle accepta poliment. Elle arborait un grand sourire, les yeux brillants d’adrénaline, les cheveux en bataille et sa tenue était débraillée. Un simple regard sur elle, suffisait pour deviner qu’elle venait de vivre des sensations fortes. Tout en l’aidant, son mentor qui était dans le même état qu’elle, s’excusait pour son défi. Il avait été beaucoup trop tenté, celui-ci lui. Il lui assura aussi que les palefreniers s’occuperaient bien de Gaëlira.

Cette dernière était agitée, se retournant pour observer ce qui l’entourait. Maddie la caressa et lui parla mentalement pour la calmer et s’assurer qu’elle ne ferait pas de mal aux personnes qui viendraient prendre soin d’elle. Finalement, la jeune apprentie suivit son mentor qui avait déjà pris de l’avance et se dirigeait d’un grand pas vers un magnifique château brillant fait de marbre blanc. Lorsqu’elle pénétra dans le château à la suite de Kalil, une jeune femme d’à peu près le même âge que Maddie avec de longs cheveux sombres et richement vêtus se tenait devant eux. Il n’y avait aucun doute que c’était l’une des princesses de Dorne. Kalil en apercevant celle qui devait être sa sœur, ne se montra nullement enjoué de la revoir.

Maddie, pour sa part, était un peu gênée de se présenter devant une princesse vêtue d’une armure de cuir aux effigies des dragonniers, une épée bâtarde à sa taille et ses deux dagues attachées dans le creux de ses reins. La réponse de la jeune femme débordait d’ironie puis enchaina sur l’identité de Maddigan, émettant des suppositions toute plus insultante les unes que les autres. Lorsque la princesse demande à Kalil de présenter l’apprentie dragonnier, cette dernière ne le laissa pas parler, vexée.

- Je vais vous décevoir, je suis ni l’épouse ni l’amante de personne et encore moins une fille facile qui a conçu un bâtard. Les rumeurs sur les gens de Dorne sont usurpées, surtout celles sur l’hospitalité, le respect et l’ouverture d’esprit … Je suis Maddigan Tyrell, lady de Highgarden. Dois-je moi-même chercher mes appartements ?

La jeune Tyrell fit exprès de ne pas demander à savoir qui était son interlocutrice, montrant ainsi qu’elle s’en fichait. Elle prit plaisir à se venger du jugement hâtif et insultant en répondant avec insolence.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Lady de Highgarden
♔ Apprentie Dragonnier


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 20:45
Oups, j'aurais mieux fait de me taire! Moi et ma fichue langue, bon sang... Les bras croisés, Ashana ne semblait pas appréciée ma remarque, ce qui était parfaitement normal. Si on me parlait ainsi je... Ah non, j'en rigolerais... Bon un peu de sérieux Kalil! Afin d'éviter tout vases envoyés dans ma direction -ou un coup de dague entre les cotes-, je reculai d'un pas, réfléchissant à une façon de sauver les apparences. Hélas, ma soeur en profita pour me renvoyer une énième pique.

-Oh, pour moi aussi c'est un plai-sir de te voir, Kalil…

Aïe, je sens que cette journée va très mal finir... Pour moi. Sans me laisser le temps d'ouvrir la bouche, elle enchaîna.

-Alors, mon cher frère. Qu'elle est donc cette personne dont tu as tenu à garder le secret sur son identité ? Ici on hésite entre une lady que tu as enlevé puis épousé en secret, et un batard que tu souhaite reconnaître.

Si Maddigan n'était pas là, j'aurais rigolé à sa remarque, mais... Non. Là je ne pouvais pas. Est-ce qu'on me pensait si irresponsable que ça? Je suis peut-être vantard, mais je suis bien trop fier et gentleman pour laisser une femme seule avec un enfant de moi dans les bras, ou de me marier en cachette... Je le ferais sur la grande place avec une foule de spectateurs voyons! Aussi souple et vive que la couleuvre qu'elle est, mon "adorable" soeur se faufila derrière moi pour s'intéresser à mon apprentie que j'avais jusque là cachée bien malgré moi avec ma stature imposante. Des fois, j'oublie à quel point je suis grand comme une armoire. Je m'écartais sur le coté en pivotant à moitié afin de garder un oeil anxieux sur les deux Lady qui se jaugèrent du regard.

-La Lady donc. Eh bien Kalil, tu ne nous présente pas ?

Bon, au moins, elle n'est pas rancunière... Pas en public en tout cas -je sens que je vais souffrir ce soir!-, mais son ton pincé m'empêcha de me décontracter cependant. J'allais lui répondre quand Maddigan fit exactement ce que je lui avais dit de ne jamais faire: répondre à un noble sans attendre son autorisation.

- Je vais vous décevoir, je suis ni l’épouse ni l’amante de personne et encore moins une fille facile qui a conçu un bâtard. Les rumeurs sur les gens de Dorne sont usurpées, surtout celles sur l’hospitalité, le respect et l’ouverture d’esprit … Je suis Maddigan Tyrell, lady de Highgarden. Dois-je moi-même chercher mes appartements ?

Comme je le craignais, elle avait dépassé les bornes. D'une certaine façon, j'étais content de la voir ainsi se défendre. Plus tard, lorsqu'elle devra endosser son rôle d'épouse et de noble, elle ne se fera pas marché sur les pieds, c'est certains! Mais actuellement, elle est une apprentie, juste une apprentie. Et bien que je n'aimais pas agir ainsi, je me devais de la freiner dans ses ardeurs avant qu'il ne soit trop tard. Leith ne me surveillait plus, bien trop occupé à lécher les bottes du roi, mais je suis certain qu'il m'accusera de toutes les erreurs commises par Maddie quand elle sera une dragonnière accomplie, alors autant limiter la casse maintenant. Et si je dois jouer les maitres cruels... Et bien soit... Mais pas trop quand même.

- Apprentie.

Le ton était calme, pas spécialement sec ni dur, la menace sourde y était pourtant bien présente. Et Maddigan savait au combien ce ton signifiait quand je l'employais! Entrainé par Annabeth, j'ai appris bien des choses avec elle, comme moduler ma voix pour être autoritaire sans être tyrannique. Le plus efficace chez une menace, c'est quand elle n'est pas dévoilée, et elle a parfaitement raison. Mon regard se posa sur le sien, pas pour l'écraser mais lui rappeler qu'en tant que Dragonnier, je n'avais pas seulement accès à des punitions comme laver des latrines. Je détestais en mon fort intérieur d'utiliser de pareil stratagème digne du Lord de Dragonstone lui-même. Gaëlira n'avait pas à en pâtir des fautes de sa compagne, mais comme me l'avait si souvent rappelé mes instructeurs: Les fautes du dragonnier sont les punitions du dragon. En clair, si Maddie faisait n'importe quoi, c'était un être innocent qui allait subir la sanction. J'inspirais profondément avant de poursuivre, inconscient du portrait mature que je pouvais afficher à Ashana.

- Je te prie de présenter tes excuses au près de la Princesse Ashana Martell. Je pense que tu n'as pas assez étudié le Code des Dragonniers avant de venir, tu l'étudieras ce soir en tâchant de comprendre où se trouve ton erreur et tu me l'expliqueras demain matin.

C'était un ordre évidement, et j'en faisais naturellement des tonnes devant ma soeur et la vie dans le chateau. Au fond, un simple "vas réviser tes cours avant que je ne te botte les fesses avec ce qui me sert de bottes!" aurait suffit. Mais on ne dit pas ça à une Lady, ni à une femme tout court. Avec un "s'il te plait" c'est mieux. Laissant mon élève à ses pensées, je me tournais vers Ashana et, sans attendre, m'inclinait bien bas devant elle. Bon, j'en fais sûrement trop là, c'est ma frangine, le protocole, on s'en fiche un peu ici, mais là encore, il y avait Maddigan. Je me devais de lui montrer l'exemple!

- Je te demande pardon pour cet écart, ça ne se reproduira plus! Elle est encore jeune et inexpérimentée.

Après m'être redressé, je finis par sourire, toujours nerveux mais plus détendu dans ce lieu que je connais depuis mon enfance.

- Bon, le coté protocolaire n'est clairement pas mon fort en face de toi alors je te présente mon apprentie. Mais tu dois sans doute déjà le savoir! Le Lord de Dragonstone a trouvé intéressant de me donner des responsabilités dans son Académie. Et si on allait s'asseoir pour discuter un peu de tout ça tranquillement?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Prince  ♔ Membre du Conseil de Sunspear (Stratège) ♔ Dragonnier
♔ Prince
♔ Membre du Conseil de Sunspear (Stratège)
♔ Dragonnier
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Avr - 14:06
- Je vais vous décevoir, je suis ni l’épouse ni l’amante de personne et encore moins une fille facile qui a conçu un bâtard. Les rumeurs sur les gens de Dorne sont usurpées, surtout celles sur l’hospitalité, le respect et l’ouverture d’esprit … Je suis Maddigan Tyrell, lady de Highgarden. Dois-je moi-même chercher mes appartements ?

Ashana haussa un sourcil à la réponse de la jeune Tyrell. La jeune Fleur avait du répondant, c'était indéniable. Par contre, Kalil avait visiblement négligé de l'initier au sens de l'humour, ainsi qu'à l'art de savoir sur qui porte l'attaque. Car, en l'occurrence c'était le prince dornien qui en était la cible. Pas la Lady, qui insultait désormais la princesse. Le dragonnier n'avait sans doute pas eu le temps de mettre en garde son apprentie sur le caractère… explosif, de sa jeune soeur.
Alors que cette dernière allait répliquer sèchement et en insultant directement et volontairement Maddigan, cette fois - ci. Seulement, bienheureusement pour les relations entre le Reach et Dorne, Kalil intervient avant que sa petite soeur n'ait eu le temps d'ouvrir sa jolie bouche, et de déverser son venin et sa hargne, évitant sans doute ainsi un conflit entre les deux Maisons.

- Apprentie. Je te prie de présenter tes excuses au près de la Princesse Ashana Martell. Je pense que tu n'as pas assez étudié le Code des Dragonniers avant de venir, tu l'étudieras ce soir en tâchant de comprendre où se trouve ton erreur et tu me l'expliqueras demain matin.

Ashana avait du mal à reconnaître son aîné, tant son attitude et son ton étaient en décalage avec ceux qu'il adoptait habituellement en la présence de sa benjamine. Elle devait admettre que Kalil en imposait en cet instant, assez pour qu'elle se taise bien docilement et que sa colère retombe un peu. Puis il rajouta encore à la stupéfaction en s'inclinant devant elle. Par les Sept, Kalil respecter le protocole et se montrer aussi guindé ! Si on avait prédit à Ashana qu'elle venait cela se produire, et à son attention. Elle n'y aurait pas cru, et aurait sans doute éclaté de rire.

- Je te demande pardon pour cet écart, ça ne se reproduira plus! Elle est encore jeune et inexpérimentée.

-Laisse, il s'agit d'une simple erreur de communication.

Elle se tourna vers la Tyrell, bien plus calme et posée qu'elle ne l'avait été depuis l'entrée de Kalil dans la pièce et sa remarque malheureuse.

-Lady Maddigan, je vous prie de m'excuser si mes mots vous ont offensés. Il ne s'agissait que de piques humoristiques destinées à mon frère, et en aucun cas à votre personne. Quant aux termes que vous avez trouvé insultants, je vous assure que pour un dornien ou une dornienne ils n'ont rien d'injurieux. Kalil peut vous le confirmer.



Valia aurait été fière de la diplomatie et de la mesure dont sa petite soeur faisait preuve. Il faut dire, que si Kalil faisait un effort elle pouvait bien en faire un aussi.

-Et toi, depuis quand tu t'inclines devant moi ?


Elle lança mi-amusée mi-gênée à son aîné.

- Bon, le coté protocolaire n'est clairement pas mon fort en face de toi alors je te présente mon apprentie. Mais tu dois sans doute déjà le savoir! Le Lord de Dragonstone a trouvé intéressant de me donner des responsabilités dans son Académie. Et si on allait s'asseoir pour discuter un peu de tout ça tranquillement?

-C'est la tasse de thé de Valia, certainement pas la nôtre. Oui, bien sûr. On a fait préparer des boissons fraîches et des encas sous les patios. Nous y serons plus à l'aise pour discuter.

Là, Maddigan n'aurait pas grand chose à dire sur l'hospitalité dornienne. Ashana guida le dragonnier, qui n'avait besoin de personne pour se déplacer dans le palais de Sunspear, et son apprentie, qui elle avait besoin d'un guide, jusqu'aux jardins. Il faisait trop chaud pour se risquer à affronter directement le soleil au milieu des arbres de Judée, des pins, des citronniers et des orangers qui embaumaient l'air, il était bien plus raisonnable et agréable de demeurer à l'ombre des patios couverts de plantes grimpantes. Vignes et glycines, rosiers et lierres. Sous leur ombre clémente les serviteurs avaient installés une table en bois précieux incrusté de nacre et d'ivoire, de grands fauteuils d'osier tressé sur lesquels on avait placés d'épais coussins moelleux et colorés. Un plateau couverts d'encas tels que des poivrons marinés, de petits piments dorniens garnis de fromage, quelques douceurs au mil et des gâteaux au citron, ainsi que des écorces d'oranges confites. En plus d'une carafe de vin frais.
La princesse attendit que son frère et la Lady Tyrell se soient installés avant d'elle même prendre place.

-J'espère que le voyage n'a pas été trop rude. Kalil il va falloir que tu m'explique pourquoi tu as fais tant de mystères sur ton invitée, j'en suis venue à imaginer que tu allais nous ramener Leith Velaryon pour annoncer que tu allais l'épouser.

Le sourire sur la bouche de la dernière née Martell affirmait clairement qu'elle ne faisait que le taquiner et qu'elle n'y avait jamais songé sérieusement. En bonne hôtesse elle commença par servir du vin à Maddigan puis à son frère, avant d'entamer la conversation avec la jeune dame blonde.

-Ainsi donc vous êtes l'apprentie de mon frère. Quelle faute avez vous donc commise pour mériter une telle punition ?


Ashana avait parlé sur un ton léger et enjoué, ainsi il ne pouvait y avoir aucune méprise sur ses intentions. Pas de provocation, ni rien de sérieux, juste une plaisanterie et une petite pique pour Kalil. C'est qu'elle lui en voulait encore pour son commentaire, et le massacre de sa robe favorite...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Princesse ♔ Membre du Conseil de Sunspear  ♔ Danseuse
♔ Princesse
♔ Membre du Conseil de Sunspear
♔ Danseuse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Westeros :: Dorne :: Sunspear-