Revenir en haut Aller en bas


Forum de RP basé sur l'univers de l'oeuvre de George R.R. Martin A song of ice and fire et de sa série télévisée Game of Thrones.
 

[Festivités] Se jeter dans la gueule du dragon [PV Aegon]

 :: Archives :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 19 Jan - 14:23
Lorsque Ashana avait une idée en tête il était dans l'écrasante majorité des cas, pour ne pas dire toujours, au moins extrêmement difficile de la lui ôter du crâne ou de la convaincre de la modifier un peu. La jeune princesse était pire qu'une tête de mule bornée en somme, un trait de caractère très commun chez les Martel au fond.
Et en cet instant la jolie danseuse était déterminée à aller jusqu'au bout de l'idée qu'elle avait en tête. Elle était très curieuse il faut dire. Curieuse et intriguée. Elle s'engageait peut-être sur un chemin dangereux, voir mortel... Ou pas. Qui pouvait l'affirmer avec certitude ? Indéniablement pas elle. De toutes façons même si le danger de mort était certifié à cent pourcents elle se serait sans doute contentée de hausser les épaules et de s'engager de son pas gracieux de danseuse.
Ce même pas léger et dansant qu'elle effectuait à cet instants, sculptant l'air à chacun de ses mouvements avec cette grâce. En résumé sa marche était presque une danse à elle toute seule.
Ses cheveux de jais soyeux et souples se soulevaient doucement au rythme de ses pas, et de son déhanché.
La jeune princesse dornienne ne lâchait pas de ses iris dorés l'objet de son attention, ce qui l'intriguait, titillait sa curiosité. Enfin «ce» , elle devrait plutôt dire «celui» . Parce que oui, il s'agissait bien d'un homme. Et pas n'importe lequel, le roi en personne. Le terrible dragon Aegon Targaryen. Rien que ça.
Et elle s'apprêtait à se jeter dans la gueule de ce dragon, ou en tout cas s'en approcher dangereusement, et avec la bouche en coeur en prime.
Ashana Ira Martel, la cadette de la famille suzeraine de Dorne comptait bien aborder le souverain maintenant. Surtout qu'il n'était plus pris dans des affaires avec son toutou de Leith Velaryon, à qui Kalil ferait bien de botter le postérieur durant le combat de corps à corps, et au Lord Baratheon avec sa fille dans les bras. Bref, son altesse n'était pas prise immédiatement par des affaires politiques, c'était donc un bon moment pour aller lui parler.

-Votre altesse.

Ashana refit une élégante et gracieuse révérence en arrivant devant le roi des Sept Couronnes. Se relevant tout aussi fluidement avec un adorable sourire sur le visage. Ses yeux dorés brillants et pétillants.

-Je vous prie d'excuser mon audace mais une question me taraude depuis quelques temps déjà, et je ne sais si j'aurais encore l'occasion de vous la poser plus tard mon roi. Elle parlait d'une voix douce et prudente. J'ai remarqué que vous n'aviez dansé ni durant le bal l'année dernière, ni au mariage de la princesse Khanrelle. Votre altesse aimez-vous danser ?

La cadette des Martel avait parlé d'une voix douce et calme. Sans quitter des yeux le souverain. C'était la première fois qu'elle avait l'occasion de l'observer de si prés. Et ce nouveau point de vue n'enlevait rien au charme indéniable du roi aux yeux de la princesse. Au contraire.
Elle était aussi véritablement curieuse de la réponse d'Aegon.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Princesse ♔ Membre du Conseil de Sunspear  ♔ Danseuse
♔ Princesse
♔ Membre du Conseil de Sunspear
♔ Danseuse
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Jan - 2:29
HJ:
 


Maintenant qu’il se retrouvait de nouveau seul, Leith ayant trouvé de quoi s’occuper et Myrdinn étant coincé avec les soins de sa jeune fille, le Souverain venait de lever légèrement une main en l’air, comme s’il tenait une coupe invisible dans celle-ci. Évidemment, aussitôt un domestique se chargea de remplir se vide qui ne devait pas le rester bien longtemps sous peine de le mettre en colère. Il ignora totalement le Noble qui avait pourtant tendu la main vers son plateau et qui laissa échapper un léger «Hey!» en voyant l’homme bien vêtu lui tourner le dos, mais ne rechigna pas outre mesure en voyant la cause de cette impolitesse: Le Roi.

Une fois la coupe en main, Aegon jeta un coup d’œil vers l’un de ses Garde personnel qui se contenta d’hocher un bref coup la tête positivement, puis pris, bu d’une traite sans coupe sans plus attendre. Sincèrement, s’il voulait garder un semblant de bonne humeur d’ici la fin des festivités, valait mieux boire. Il ne comptait pas devenir complètement bourré, puisqu’il avait des choses importantes à faire, mais… Il avait envie de se sentir un peu plus léger, de se détendre et de faire comme s’il s’amusait… Au moins un peu.

C’est une voix cristalline derrière lui qui le força à se retourner sans doute plus rapidement qu’il ne l’aurait fait si le ton avait été plus masculin et moins familier, puisqu’il l’avait entendu un peu plus tôt. Apercevant aussitôt la jeune femme, le Souverain laissa un sourire en coin apparaître sur ses lèvres. Voilà quelque chose d’intéressant. Une délicieuse créature qui venait vers lui et qui plus est, était la jeune cadette de cet imbécile de Prince de Dorne. Il aurait été assurément impossible de tomber sur une occasion aussi aisé, alors il était évident qu’il comptait la saisir et ce, à pleine main.

Son élégante et gracieuse révérence eut le bénéfice de lui offrir une vue imprenable sur sa poitrine, laquelle il attarda sans honte son regard, bien que cela ne fut remarqué par personne, même s’il ne cherchait pas à le cacher après tout, si elle s’exhibait de la sorte, il n’allait aucunement se retenir. Il vivait très bien avec son penchant pour la chair. Ce qui le frappa par la suite fut non seulement sa grande beauté –bien que moins que les Targaryen quoique exotique-, mais le manque total de crainte ou de dégoût dans sa voix ou son regard, contrairement à la majorité. Il se demanda alors si cela n’était lié qu’à son ignorance ou si c’était volontaire. Il préféra opter pour la première option.

Elle le prit cependant au dépourvu lorsqu’elle lui posa cette question qui selon elle, la démangeait depuis longtemps. Sincèrement, il s’attendait à toutes sortes de propos, sauf ceux-ci. Arquant un sourcil tandis qu’il la détaillait quelque secondes, il était difficile de savoir si cela venait de l’offenser ou non. Elle avait sommes toute tout à fait raison. Il n’avait dansé dans aucun de ces rassemblements. Comment pouvait-il avoir la tête pour telle chose, de toute façon? Avec les évènements du Bal où l’humeur n’y était déjà pas avant que cet enflure de Lannister ne le provoque devant tous, tout comme au mariage de sa cadette, où il avait simplement hâte de la laissé à son triste et quitté au plus vite pour continuer les préparatif d’une extermination future des Stark et des Connington.

Et puis. Danser n’était-il pas pour les simples d’esprit? Pour ceux qui devaient divertir et non être diverti? Bon. Il aurait sans aucun doute été plutôt cru, voir totalement froid avec elle, pour ensuite la délaissé tout simplement là où elle se trouvait sans lui accordé la moindre once d’attention supplémentaire, mais… Il voyait en cette jeune femme plusieurs occasion de se divertir, qu’elles soient charnelles ou non, qu’elles concernent Kalil ou pas et cet intérêt que Dorne semblait voué à la famille Royale en ces Festivités ne passaient aucunement inaperçue chez le Souverain, qui voyait là une simple manipulation de leur part.

-Danser est souvent le dernier de mes soucis et de mes envies, je dois avouer que ce n’est pas l’activité qui m’enchante le plus. Je préfère de loin observé celles qui ont cet art dans le sang. Cela me diverti d’avantage.

À sa réponse, Aegon le Cinquième tendit le bras vers la Princesse afin de prendre celui-ci pour le poser sur le sien et le retenir sans toutefois user de sa force physique pour se faire. Bien qu’elle pouvait aisément se dégager, le Souverain prendrais très mal se geste... Il voulait savoir à quel point elle était ouvertes aux proximités et c’était un excellent début, selon lui. Il se demandait aussi qu’elles étaient ses intentions profondes de venir ainsi s’adresser à lui. Que voulait Dorne, au juste? S’il avait l’un de ces très chers Martell sous la main, cela lui faciliterait la tâche. Le Roi dirigea la marche dans un endroit un peu plus à l’écart et loin des regards, question de ne pas être déranger dans leur échange qui pouvait encore s’annoncer intéressant.

-Alors, vous compter rester longtemps en King’s Landing? J’imagine que vos nuits seront plus froides, loin de Sunspear... Pour ne pas dire directement qu’il se ferait un plaisir de les réchauffées. Il afficha un sourire en coin, tandis que son regard parlait pour ses pensées lubriques silencieuses. Dites-moi, votre sœur aînée est-elle souffrante? Il me semble ne pas l’avoir aperçue. Il est regrettable que je n’aie pas eu l’occasion de m’entretenir avec elle concernant certain sujet.

Il finit par choisir d’arrêter leur progression, prêt d’une des nombreuses chutes, sa Garde Royale se postant non loin, mais suffisamment pour leur laissé une certaine intimité. Il n’avait bien entendu pas pu s’empêcher une certaine remontrance concernant l’absence de Naïla, supposant qu’il était désireux d’obtenir des justifications digne de ce nom de la bouche de la cadette ou du moins, lui faire temporairement oublier se fâcheux détail, si elle était assez allumés pour savoir lire entre les lignes.

-J’ai cru entendre dire que vous comptiez vous présenté lors du Tournoi de danse, j’imagine que c’est quelque chose qui vous plait bien. Il se pencha légèrement vers elle afin de pouvoir murmurer doucement à son oreille. Ferez-vous l’honneur à votre Roi de lui montrer exclusivement quelque un de vos pas?

Évidemment qu’il ne sous-entendait pas là qu’il voulait danser avec elle, mais bien qu’il était désireux de la voir faire –question de la reluquer un peu, sans le moindre doute-. Afin de s’assurer de bien la voir, il recula d’un ou deux pas, attendant qu’elle s’exécute puisqu’après tout, on ne pouvait rien refuser à Aegon et il se demandait si cette jeune femme était consciente du jeu qu’elle jouait avec le Souverain.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Administrateur ♔ Souverain des Sept Couronnes  ♔ Dragonnier
Administrateur
♔ Souverain des Sept Couronnes
♔ Dragonnier


«Heavy lies the head that wears a crown.»
«Madness is like gravity: All you need is a little push.»
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Jan - 14:17
La question de la petite princesse semblait avoir surpris le souverain. Aprés qu'en à savoir s'il l'avait bien pris ou non c'était une autre question. A laquelle Ashana ne pouvait répondre. Ce qui était quand même assez angoissant en dépit du fait qu'elle s'efforçait de garder une mine paisible durant les quelques secondes que dura l'examen royal sur sa personne. Elle espérait franchement qu'il n'était pas susceptible à ce point, sinon Ashana était vraiment dans de beaux draps…

-Danser est souvent le dernier de mes soucis et de mes envies, je dois avouer que ce n’est pas l’activité qui m’enchante le plus. Je préfère de loin observé celles qui ont cet art dans le sang. Cela me diverti d’avantage.

Tout en parlant Aegon saisit le bras de la petite Martell sans user de sa force, si elle l'avait voulu elle aurait aisément pu se dégager. Mais ce n'était pas l'intention de la dornienne, au contraire. La jeune fille saisit volontairement le bras du roi, ne cherchant aucunement à atténuer la proximité entre leurs deux corps que cela impliquait, sans sourciller avec juste un petit sourire serein sur son charmant visage. Elle se pendit au royal bras comme s'il s'agissait de la chose la plus naturelle du monde. Son port de tête toujours aussi gracieux et ne manifestant aucun trouble face au fait que sa poitrine frôlait de temps à autre le bras du souverain. Bon ça ce n'était, presque ,pas volontaire mais juste une conséquence de leur marche et de leur proximité. Après cela ne dérangeait pas Ashana, et elle aurait sans doutes trouvé un moyen d'arriver à une situation semblable si le souverain n'avait pas prit les devants.

-Je vois. Vous êtes donc un esthète.

Elle se laissa docilement mener par le roi, n'opposant aucune résistance. Avançant toujours de son pas léger et dansant. Elle remarqua qu'ils s'éloignaient de la foule. Ce qu'elle approuva en son fort intérieur.

-Alors, vous compter rester longtemps en King’s Landing? J’imagine que vos nuits seront plus froides, loin de Sunspear... 

Le regard d'Aegon rempli de supre rendait le sous-texte implicite de sa phrase. La jeune fille lui offrit un joli sourire.

-Je ne sais pas encore votre altesse, cela dépendra de si des affaires me retiennent ici. Et je crains que oui, même si je ne désespère pas de trouver un moyen de les réchauffer…


Elle darda un regard de braise, qui sonnait clairement comme une invitation pour le souverain à venir garder son lit au chaud, dans les yeux violets du souverain. A titre tout personnel cela n'aurait absolument pas déplu à Ashana d'avoir un aperçu des performances royales. Sinon jamais elle ne lui aurait offert une telle réponse ou un tel regard. Aegon ne lui déplaisait pas du tout physiquement parlant. Il était très beau, c'était un fait indéniable. Et l'idée de goûter à cela était même agréable. Trés agréable.

-Dites-moi, votre sœur aînée est-elle souffrante? Il me semble ne pas l’avoir aperçue. Il est regrettable que je n’aie pas eu l’occasion de m’entretenir avec elle concernant certain sujet.

Ah un sujet qui n'avait plus rien à voir avec le lit de la princesse dornienne. Il fallait bien que ça arrive, après tout la politique était partout. Même si Ashana oeuvrait pour le moment principalement pour son intérêt personnel elle n'oubliait pas les projets de sa famille. Cependant elle ne comptait pas s'y employer activement de suite. Disons que pour le moment la situation lui offrait l'avantage de ce point de vue de tâter un peu le terrain, mais elle n'irait pas plus loin. Pas aujourd'hui en tous cas.
Continuant de marcher pendue au bras du roi laissant leurs corps se frôler doucement au travers des étoffes de leurs vêtements, même si la peau hâlée d'Ashana était beaucoup plus dénudée que celle du roi.
Finalement Aegon Targaryen choisit d'arrêter leur marche près d'une chute d'eau qui dispensait une agréable fraicheur dans cette chaude journée d'été, bien qu'Ashana était habituée à des chaleurs bien plus lourdes à Dorne elle appréciait la douceur que l'onde offrait.
La garde royale était suffisamment éloignée pour offrir un semblant d'intimité au duo mais aussi pour intervenir rapidement si jamais la princesse tentait d'égorger leur souverain. Ce qui ne risquait pas d'arriver. Aujourd'hui du moins… Les intentions d'Ashana n'étaient pas belliqueuses. D'ailleurs elle n'y pensait absolument pas, tout cela était bien loin de ses pensées.

-J’ai cru entendre dire que vous comptiez vous présenté lors du Tournoi de danse, j’imagine que c’est quelque chose qui vous plait bien. Il se pencha légèrement vers elle afin de pouvoir murmurer doucement à son oreille. Ferez-vous l’honneur à votre Roi de lui montrer exclusivement quelque un de vos pas?

Ashana eut un petit frisson délicieux en sentant le souffle d'Aegon sur sa peau. Et un sourire ravi s'étira sur ses jolies lèvres délicatement dessinées. Danser était toujours une joie pour elle.

-Ce serait un plaisir votre altesse.


Elle dégagea doucement son bras de celui d'Aegon et le laissa s'écarter tandis qu'elle retirait ses chaussures. Pour la danse qu'elle s'apprêtait à lui offrir elles ne servaient à rien.
Ashana savoura le contact de sa plante des pieds sur le sol, elle ferma les yeux un instant pour revenir sur elle même et se concentrer. Puis elle commença à danser.
La danse qu'elle entama n'avait rien à voir avec celles que l'on pouvait voir pratiquées par les demoiselles de bonnes familles au Nord de Dorne. Ce n'était pas une danse sage et prude. Non et Ashana ne fit pour atténuer cet état de fait. Dès le premier mouvement elle se laissa envahir pas la danse, par la musique inaudible mais qui résonnait dans sa tête.
Ses mouvement gracieux sculptaient l'air avec la fluidité de l'eau, et c'était le feu de la passion qui brûlait derrière eux. Ashana dansait une danse de passion, une danse qui exposait sans aucune pudeur ses courbes et sa souplesse. Ses cheveux noir virevoltaient aussi autours d'elle dans le tintement de ses bracelets.
Le mouvement de ses hanches, l'exposition de ses épaules, les mouvements de ses bras. C'était une danse de séduction. Une danse qu'elle exécutait à la perfection, chacun de ses gestes était l'expression du charme et de la passion.
Enfin le dernier tintement des bracelets retentirent dans une dernière pirouette, Ashana se stoppa. Ses yeux dorés brillaient du plaisir qu'elle venait de prendre, mais aussi des restes des flammes de la passion qu'impliquait cette danse, quelques mèches de jais s'étaient échappées de sa coiffure. Elle souriait aussi lorsqu'elle fit sa révérence devant le souverain, lui offrant une nouvelle fois une vue sur sa poitrine, concluant officiellement sa prestation.

-J'espère que le spectacle vous a plut. C'est toujours plus… spectaculaire avec la musique et la tenue appropriée.



Elle affichait une moue un peu désolée. Effectivement elle avait fait avec les moyens du bord. Et cela la dépitait un peu.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Princesse ♔ Membre du Conseil de Sunspear  ♔ Danseuse
♔ Princesse
♔ Membre du Conseil de Sunspear
♔ Danseuse
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Jan - 1:21


Il n’y avait nul doute pour lui qu’il intéressait la Princesse, mais encore, qu’elles étaient les réelles raisons de cet intérêt? En effet, il pouvait bien là deviner dans sa gestuelle et ses paroles qu’il ne la laissait pas indifférente, mais en vue du rang de la jeune femme, le Souverain était curieux de savoir s’il n’y avait pas quelque chose d’autre. Après tout, étant une Martell, bien que novice dans le grand monde de la Noblesse qu’habitait King’s Landing, il allait sans dire qu’elle devait être au courant de ce que sa famille mijotait en Sunspear et il était tenté de tâter le terrain afin de voir jusqu’à quel point il était possible non seulement de s’amuser avec elle, mais de la manipuler.

De plus, il allait sans doute considérer l’idée de la garder sous la main une fois leur petite rencontre terminé et il comptait bien la poursuivre sous les draps cette nuit. Elle ne le savait tout simplement pas encore de façon assurée. Après tout, s’il ne cherchait là qu’à mettre le Dragonnier récalcitrant sur le droit chemin, rien ne l’empêchait d’y ajouter un peu de plaisir charnel parmi tout ceci.

Celle-ci acquiesça, comme il le désirait, à sa demande concernant le fait de lui faire une petite démonstration de danse en privé. Le frisson qui sembla parcourir sa peau basanée à son murmure ne fit, pour le Roi, que rendre les choses d’avantage intéressant. L’espace les séparant maintenant, laissant tout le luxe à Aegon d’admirer les courbes de la belle n’était pas pour lui déplaire pour le moment. C’était en fait, exactement ce qu’il avait besoin pour lui permettre de s’amuser un peu durant cet évènement. Il y avait pour l’heure trop peu de choses pour le divertir.

Malgré le manque de musique pour accompagner ses mouvements, la Princesse retira lentement ses chaussures et ferma les yeux, puis entama une danse langoureuse qui lui donnait tout le luxe de l’admirer d’avantage. S’l y avait bien une chose qu’il pouvait donner aux femmes de la famille Martell, c’étaient qu’elles savaient assurément bien se servir de leur corps… Comme si c’était aussi aisé pour elle que de respirer, il se surprit à ne pas bouger la moindre parcelle de son corps afin de ne manquer aucun de ses mouvements. Si un assassin serait venu par son dos, sans doute aurait-il bêtement été poignardé puisque l’espace d’un instant, il se senti obnubiler. Ses Courtisanes Royales étaient bien délicieuses, mais aucune d’entre elle ne savait danser comme la jeune Martell. C’était dommage qu’elle fût Princesse de Dorne car sans doute lui aurait-il proposé un petit boulot. C’est qu’il manquait de diversité et qu’il se lassait aussi généralement plutôt rapidement.

Lorsqu’elle cessa ses pas de danses, les sourcils du Souverain se froncèrent. Lui avait-il demandé de s’arrêter? Le regard qu’il croisa chassa cependant temporairement cette pointe d’irritation qui avait grandi en lui. Peut-être que pour cette fois devait-il laissé couler, puisqu’elle lui offrait de nouveau, voire peut-être même volontairement dans sa révérence une vue imprenable sur sa poitrine. Il afficha alors un sourire en coin, trop peu forcé et son regard parlait de lui-même. Il s’approcha donc de nouveau d’elle et lui tendit une coupe qu’on lui avait donné durant la danse d’un domestique qui devait bien s’assurer que le Souverain ne se déshydrate pas.

-Vos concourantes lors du tournoi de danse devrait tout de suite déclarer forfait. Vous les battrez à plate couture, j’en suis convaincu. J’ai rarement vue une aussi délicieuse prestation, même sans la moindre note de musique.

Qui a dit qu’Aegon n’était pas capable de jouer de compliments? Il fallait dire que c’était plutôt aisé de s’adonner à telles paroles avec une créature aussi désirable qu’elle devait lui. Et pour lui.

-Vous avez mentionné le fait que vous me considérer esthète, je serais là curieux de vous entendre développer sur le sujet… Très peu de personnes me connaissent et se permettent de tenter de me discerner, surtout si rapidement. Encore moins lorsque cela concerne autre chose que la politique que j’applique –et encore-. Cela peut être dangereux, vous savez.

Il ne la menaçait pas directement. Il voulait simplement lui rappeler à qui elle avait à faire. Elle devait sans le moindre doute le savoir et pour l’heure, la majorité des personnes qui s’intéressaient à lui, étaient généralement des traitres en puissance. Et les Martelle et bien, il était vrai que mise à part l’attitude de Kalil, il ne pouvait rien leur reprocher ouvertement, mais il se doutait qu’il y avait anguille sous roche et il était rare qu’il se trompait –enfin, sans doute parce-qu’il se méfiait de tout le monde, donc bon-.

Contrairement à l’idée préconçue qu’il comptait ouvertement lui faire comprendre qu’il était un homme des plus méfiant, il se contenta de laisser sous-entendre par ces mots, qu’il lui faisait là une fleur de la laissé jouer les petites voyeuses à son égard. Cela pourrait même lui être profitable. De toute façon, venant d’une jeune femme aussi séduisante, peut-être pouvait-il apprécier et se sentir flatté. Cela faisait changement des quelques frigides de la cours qui tremblaient en posant leur regard sur lui ou les autres, qui ne voyait en lui qu’une potentielle Couronne sur leur tête.

Alors dites-moi. Vous n’êtes pas seulement venue à moi pour seulement me demander si j’appréciais ou non de danser. Si?

Voilà qu’il lui tendait une perche qu’il ne tendait pas souvent à ses interlocuteurs, même féminin. Il était curieux de savoir ce qui piquait la curiosité de la jeune femme à son égard, cela lui en dirait assurément plus long sur elle qu’elle ne pourrait se l’imaginer. Des cris de surprises et des exclamations furent entendu plus loin, mais cela ne décrocha pas le regard du Souverain sur la Princesse, devinant que l’ombre qui venait de passer dans le ciel était l’un de ces Dragonniers qui faisait une prouesse afin d’impressionné la galerie. Ce n’était pas comme s’il n’avait pas l’habitude de voir ces créatures aillés rôder dans les environs, festivités ou non. Il profita donc de ce petit moment d’inattention de la belle pour étirer la main en sa direction et remonté doucement l’une des bretelles qui avait coulé de son épaule durant la danse. Oh, ce n’était pas l’envie qui lui manquait de laisser l’autre couler, mais pour l’heure, le contact de ses doigts contre sa peau le satisfait et puis, il était curieux de voir ce que cette ce geste ferait en elle. Après tout, s'il était désireux de partager une nuit avec elle, il fallait bien qu'il le lui fasse savoir et il avait plus de manière qu'on pouvait le croire, bien que la patience n'était pas l'une de ses principales qualités...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Administrateur ♔ Souverain des Sept Couronnes  ♔ Dragonnier
Administrateur
♔ Souverain des Sept Couronnes
♔ Dragonnier


«Heavy lies the head that wears a crown.»
«Madness is like gravity: All you need is a little push.»
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Jan - 15:00
Ashana saisit de sa main délicate la coupe de vin que lui tendait le roi tout en le remerciant d'un charmant sourire, sans manquer d'effleurer du bout de ses doigts fins le dos de la main du souverain. Une caresse fugace, légère presque involontaire. Il y avait sans doute un peu d'impulsivité dans ce geste, de non calculé l'opportunisme pur et dur. En fait c'était bien cela, un acte imprévu. Une petite impulsion. Ce qui n'empecha pas la jeune princesse de profiter du contact, même aussi superficiel et bref, avec la peau chaude du souverain.

-Vos concourantes lors du tournoi de danse devrait tout de suite déclarer forfait. Vous les battrez à plate couture, j’en suis convaincu. J’ai rarement vue une aussi délicieuse prestation, même sans la moindre note de musique.

La jeune dornienne esquissa un sourire de satisfaction pure sur ses lèvres tout en buvant une petite gorgée du vin. La danse lui avait donné soif mine de rien, elle savoura les parfums doux et rafraîchissant de la boisson dans sa bouche et sa gorge. Mhum… Cette cuvée dornienne était décidement excellente, Naïla devait briller et faire briller leur pays et ses vignerons, à juste titre, en ce moment.


-Votre altesse est trop bonne.

Le compliment ravissait la jeune danseuse qui espérait bien que le Targaryen n'ait pas souvent eu l'occasion d'assister à ce genre de prestation. Après tout les danseuses du niveau de la princesse ça ne courait pas les rues, encore moins pour ce genre de danses. Et surtout pas au nord de Dorne. De plus même dans ce royaume Ashana faisait partie du haut du panier, et elle le savait. Alors elle aurait très, mais alors vraiment, mal prit que l'on se montre dédaigneux ou méprisant envers sa performance. Tout roi et plaisant que l'on fut.
C'est qu'elle avait de la fierté et de l'orgueil la petite Martell, même pieds-nus un peu échevelée face à un roi.
Toujours est-il qu'elle appréciait le compliment, en particuliers parce qu'il était mérité. Et le fait qu'il sortait d'une aussi jolie bouche lui conférait un charme tout particuliers.

-Vous avez mentionné le fait que vous me considérer esthète, je serais là curieux de vous entendre développer sur le sujet… Très peu de personnes me connaissent et se permettent de tenter de me discerner, surtout si rapidement. Encore moins lorsque cela concerne autre chose que la politique que j’applique –et encore-. Cela peut être dangereux, vous savez.

Ashana perçu très bien la pointe de menace, oh indirecte certes mais elle sonnait bel et bien comme un avertissement aux oreilles de la princesse, dans la sentence finale d'Aegon.
Evidemment qu'il était dangereux, tenter de deviner les véritables intentions et motivations des gens, en particulier des Puissants. Plus encore si on se trompait. L'exercice était périlleux et hasardeux. Et la jeune princesse avait la confirmation qu'Aegon V Targaryen n'était absolument pas une exception à la règle. Bien au contraire. Cela ne la fit pas vaciller, non. Ashana Ira Martell n'avait pas peur du danger. Il la grisait, et puis la colère s'embarrasse peu de la peur après tout.

-Je ne pensais pas prendre trop de risques en affirmant cela. Mais il est vrai que risque il y a toujours.

Reconnut-elle sans se démonter pour autant. Le port de tête princier malgré sa voix douce qui traduisant une totale absence de volontée d'agression de la part de la princesse.

-Vous m'avez dit que vous aimiez regardez danser plutôt que de participer. De plus j'ai cru remarquer que vous apportiez toujours un soin tout particuliers à vos vêtements.

Ashana pour illustrer son propos laissa ses yeux dorés parcourrirent rapidement la silhouette élégante du souverain. Lorsqu'elle l'avait aperçu lors de son séjour à King's Landing pour le Bal et celui à Dreadfort pour le mariage de Rogar le détail de ses tenues soignées n'avait pas manqué d'être remarqué par la jeune dornienne. Même après les festivités les tenues du roi ne manquaient jamais d'élégances et de prestance. Bien que le porteur n'y fut pas pour rien pour les mettre en valeur ainsi.

-Pour moi cela témoigne d'une sensibilité au beau. Mais vous avez raison votre altesse, ce jugement est très hâtif. Cependant je ne demande qu'à apprendre, quitte à réviser mon jugement.

Un joli sourire se forma sur les lèvres d'Ashana.

-Notre mestre à Sunspear nous a toujours appris que pour bien comprendre il faut bien savoir observer longuement et ne jamais s'en tenir à des idées trop fixes.

C'était strictement la vérité, la petite princesse avait bien retenue cette leçon. Même si jusqu'ici au vu de son intérêt peu poussé pour les sciences et les observations pratiques et complexes elle ne l'avait jamais véritablement mis en pratique.
Mais peut-être était ce parce la jeune danseuse n'avait jusqu'à lors pas trouvé le sujet d'études assez captivant pour qu'elle ne s'y plonge assidûment.

Alors dites-moi. Vous n’êtes pas seulement venue à moi pour seulement me demander si j’appréciais ou non de danser. Si?

Elle aurait été bien en peine de lui répondre que c'était bel et bien le cas. S'il y avait une réelle et sincère interrogation de la part d'Ashana dans cette question c'était plus un prétexte pour aborder le roi et satisfaire, ou du moins commencer, une tout autre curiosité.
Parce que oui. Aegon Targaryen l'intriguait et Ashana tenait à se forger son propre avis sur le personnage.
L'attention de la princesse fut cependant détournée par des éclats de voix surpris au loin, ce qui détourna la jeune femme du roi et de la conversation momentanément tandis qu'elle tournait la tête pour voir ce qui pouvait bien déclencher tant d'émois au loin. Et elle eut sa réponse en levant les yeux aux ciel tandis qu'une ombre passait au dessus d'eux.
Un dragonnier qui faisait pirouettes et cascades pour épater la galerie, durant un bref instant Ashana se demanda si ce n'était pas Kalil qui cherchait encore une fois à attirer l'attention sur lui. Mais non, ce n'était pas Shaaira qui volait et paradait. Ce n'était peut-être pas plus mal… Et puis de toute façon son aîné aurait l'occasion de faire le coq durant le Tournois de voltiges. La jolie danseuse suivait un peu curieuse le vol du dragon et de son cavalier dans le ciel bien que s'en distrayant déjà pour reporter son attention sur le souverain lorsqu'un frisson délicieux la traverser tandis qu'on effleurait doucement la peau velouté de son épaule. La princesse tourna alors totalement de nouveau son attention sur Aegon.
Le souverain avait relevé une bretelle de sa robe qui avait légèrement glissée lors de sa danse, elle ne s'en était même pas rendu compte. Les iris d'or de la belle passèrent de cette main effleurant doucement, fugacement, délicieusement sa peau bronzée. Un contact bref et délicat mais qui enivrait la jeune femme qui en voulait plus. Vers le visage du roi pour se plonger dans ses yeux violets.

-Non votre altesse. J'étais sincèrement désireuse d'avoir une réponse, mais je dois admettre qu'il s'agissait aussi d'une excuse pour vous approcher.

Elle ne détourna pas les yeux à cet aveu, gardant ses iris plantés dans ceux d'Aegon ne reculant pas d'un iota.

-Sire, je pense que vous savez déjà pourquoi je suis venue à vous. La vérité est que vous m'intriguez.

Elle était parfaitement sincère, bien qu'incapable de mettre des mots sur les raisons de son attraction pour le roi des Andals et des Premiers Hommes. C'était comme s'il y avait un étrange magnétisme qui émanait de sa personne et qui touchait particulièrement la jeune dornienne.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Princesse ♔ Membre du Conseil de Sunspear  ♔ Danseuse
♔ Princesse
♔ Membre du Conseil de Sunspear
♔ Danseuse




I'm a damsel, I'm in distress, I can handle this.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Jan - 23:19



La jeune Princesse de Sunspear était intelligente, puisqu’elle comprenait sans le moindre doute le danger qui pouvait planer sur elle, si elle prenait trop rapidement des conclusions concernant le Souverain. Cependant, il fallait avouer que cet audace n’était pas pour lui déplaire, puisqu’il restait sur la limite de l’acceptable. Elle avait aussi un beau minois, ce qui aidait sans doute, un peu sa cause et le faire qu’il était désireux de la culbuté, tout comme de maté son frère aîné aussi. Elle savait aussi reconnaître où elle avait commis une faute et était en mesure de s’en excuser sans qu’on ait besoin de le lui ordonné. C’était appréciable.

-Le Souverain des Sept Couronnes ce doit d’être bien mis en tout temps. Seuls les champs de bataille pourront excuser mes tenus moins soigné. Vous en conviendrez je suppose.

Après tout, il n’était tout de même pas un va nue pied et il représentait, à lui seul, la Couronne. Il devait donc être en tout temps parfait du moins, physiquement. On pouvait bien lui reproché ce que l’on désirait, que ce soit ces parties de jambes en l’air comme celles de tortures et de son esprit instable, mais il fallait avouer que mise à part ses occupations, Aegon n’avait pas réellement beaucoup de temps libre depuis son couronnement et de toute façon, toutes vermine qui se respecte cherchera constamment un moyen de tenté de le rabaissé et de retourner une partie de la population contre lui, peu importe ce qu'il ferrait et il en avait déjà bien souvent eu la preuve. S’il courbait l’échine -chose qu'il ne ferait jamais-, portait des apparats simples de Paysans ou de Lord, comment pourrait-il autrement que par la violence et la politique se montrer en tant que figure de respect, de richesse et de puissance? Oui, autant qu’il appréciait de sentir le sang de ses victimes giclé en sa direction, autant qu’il appréciait les bonnes tenues digne d’un Roi. Alors ainsi, personne ne pouvait si méprendre, quand bien même qu’on n’était suffisamment idiot pour ignorer la couronne trônant sur sa tête.

Une sensibilité au beau. Cela lui donnait étrange, notamment qu’elle considérait donc qu’il fut sensible. Il eut bien entendu envie d’éclater de rire, ce qu’il ne fit étrangement pas. Ces paroles étaient sincères et la pauvre était peut-être bien naïve, mais cela ne lui serait pas profitable de briser ses illusions dès maintenant –ne serait-ce que pour son malsain plaisir d’aller plongé entre ses cuisses, cette nuit-. Elle était désireuse de mieux le connaître, alors soit, peut-être pourrait-il lui accordé quelques privilège auquel il vaudrait mieux qu’elle ne sache pas abuser.

-Votre Mestre vous à bien appris en ce qui concerne ce fait, du moins.

Fit-il tout simplement. Il n’allait tout de même pas lui balancer que cet inconnu avait la science infuse. Après tout, il était en Dorne et il savait que leurs mœurs et coutumes étaient bien différentes. Lui donner l’impression qu’elle pouvait croire tout ce qui sortait de la bouche de cet érudit, pourrait lui être défavorable. Alors prudent, comme toujours, Aegon choisissait avec soins chacun de ses mots.

Mais tandis que ses doigts s’attardait à outrance sur la peau douce de la belle, ne ressentant là pas la moindre gêne de la dévorer du regard, elle vint soutenir ses iris violacés et dans ses prunelles dorés, Ô oui, il avait sa réponses. Un peu surpris cette fois cependant, il fronça légèrement les sourcils sans la relâcher, laissant ses doigts coulé doucement jusqu’à sa clavicule et affichant un sourire en coin –dépourvu de ce danger clair et habituel qui y planait enfin, il y en avait toujours un, quelque part-.

-Voilà là la plus délicieuse des excuses, Princesse.

Elle lui ajouta par la suite qu’il l’intriguait. Ah et bien, ce n’étais pas une surprise en soit s’il considérait le fait que très peu de personne le connaissait, voir personne, en fait et il ne comptait laisser personne, jamais, connaître les méandres de ses pensées. Personne ne le supporterais de toute manière, pas même Leith qui bien qu’ils s’entendaient à merveille sur presque tous les sujets, savoir que son Roi pouvait être pourvu parfois de pensée plutôt douloureuses le décevrait et il préférait s’assurer que celui-ci ne le considère pas indigne de son titre. La vérité, seul lui la connaissait et la vérité, c’était qu’il n’était qu’un homme prisonnier d’une Couronne qui lui pesait bien lourd, parfois.

*les petits violons dramatiques n’ont jamais été notre fort. Tu ferais mieux de cesser et profiter de cette Princesse, cela te changera les idées. Prend là et prend là maintenant. N’oublie pas qui tu es et surtout qui elle est. Montre une leçon à ces Dorniens une bonne fois pour toute!*

Parfois il se demandait si en réalité il n’était pas le plus intelligent de tous les Souverain ayant posé cette Couronne sur sa tête. En effet, peut-être ne se serait-il pas gêner s’il aurait été question d’une autre femme avec moins de valeur politique qu’Ashana, mais ses plans qui pourtant étaient les leurs, à la base s’embrouilleraient bien vite, s’il les écoutait sur ce coup. Après tout, n’étaient-ils pas tous morts assassinés? Il ne manquait déjà pas, visiblement de raisons pour certains qui considérait que déjà il méritait la potence. Pauvres fous. Il comptait bien régner aussi longtemps que cela lui conviendrait et si cette jeune naïve était sincèrement désireuse de se faire sa propre idée sur lui, peut-être devait-il le lui permette, au lieu de tout bonnement la violé là et maintenant. Il aurait là bien moins de plaisir que s’il partageait une nuit de manière consentante, il n’était pas dingue du moins, pas autant qu’on le pensait. Ne serait-ce qu’au niveau stratégique. Il finit par relâcher la douce peau halé de la jeune Princesse, tandis que ses doigts, lentement, avait coulé à l’orée de ses monts féminin. Il prit une gorgée de vin, toujours sans la quitté du regard.

-Alors, dites-moi, que désirez-vous donc savoir à mon sujet? Il est vrai que votre intérêt, tout simplement m’intrigue moi-même. Comment une femme aussi magnifique que vous, peut s’intéressé à un «pauvre» Roi comme moi?

Il gloussa. Bien entendu qu’il ne se considérait pas pauvre, mais il sous-entendait que son intérêt était plutôt flatteur ce qui n’était pas un mensonge en soit. Évidemment qu’il se méfiait d’elle-même si aux premiers abords rien n’en laissait paraître. Pourquoi diable ne se méfierait-il pas, autant que ses lèvres pouvaient être empoisonnées, que sa langue et les mots qui sortiraient de sa bouche. Peut-être était-il, secrètement au fond de lui, désireux d’en découvrir la vérité afin de se prouvé encore une fois que personne n’appréciait réellement Aegon V et que cela n’arriverait jamais. Si elle savait, sincèrement tout ce qu’il avait fait et tout ce qu’il ferait, elle ne prendrait pas de nouveau le bras qu’il lui tendait afin de l’invité à continuer leur petite marche intime dans cette partie des jardins. Tous connaissait une différente facette de lui. Celle qui s'apprêtait à merveille pour obtenir ce qu'il désirait et pour l'heure, c'étais Ashana I. Martell.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Administrateur ♔ Souverain des Sept Couronnes  ♔ Dragonnier
Administrateur
♔ Souverain des Sept Couronnes
♔ Dragonnier


«Heavy lies the head that wears a crown.»
«Madness is like gravity: All you need is a little push.»
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Mar - 12:11
-Le Souverain des Sept Couronnes ce doit d’être bien mis en tout temps. Seuls les champs de bataille pourront excuser mes tenus moins soigné. Vous en conviendrez je suppose.

-Bien entendu votre altesse.

Ashana acquiesça docilement. Peu désireuse de froisser le roi, elle sentait qu'elle avait frôlé cela de peu tout à l'heure. Et ce n'était pas le moment de se mettre le souverain à dos.
Il est vrai que son rang l'obligeait à afficher une certaine prestance, en particuliers en public. Et puis ses tenues et ornements, en plus de témoigner de sa puissance et de sa haute naissance, contribuaient à l'économie du pays. Les orfèvres et tailleurs jouissaient d'une grande réputation une fois que le roi, ou les membres de sa famille proche, avait passé commande et porté ses créations. Ensuite les nobles soucieux de plaire et d'être à la dernière mode s'empressaient de passer eux aussi commande auprès des artisans. Ainsi l'argent et les bien circulaient, sans parler de la manifestation de pouvoir que cela représentait.

-Votre Mestre vous à bien appris en ce qui concerne ce fait, du moins.

Oh, pas qu'en cela Ashana, comme tous ses aînés, avait reçu une éducation solide et complète de la part de leur vieux mestre. Qui avait l'incommensurable mérite d'avoir survécu à chacun des enfants Martell et de lui avoir fourré dans le crâne toutes les choses qu'ils devait leur enseigner. Et ce n'était pas de la gnognotte, l'homme avait pris son travail très au sérieux. La jeune princesse décida de ne pas s'étendre sur la question, se contentant d'offrir un petit sourire approbateur au souverain.
Dont les doigts s'attardaient ostensiblement sur la peau de pêche dorée de la belle enfant, sans se priver, ni se cacher, de la dévorer du regard. Et il pouvait bien, il y avait bien des choses à admirer chez Ashana. Aegon sembla un peu surpris de l'attitude de la jeune princesse, les dames nobles devaient rarement se comporter ainsi avec lui, mais pas désagréablement. Bien au contraire, ses doigts coulèrent vers la clavicule de la petite Martell, ils étaient désormais dangereusement, délicieusement, proche de sa poitrine. Et des sphères douces et harmonieuses dont sous la gauche battait le coeur de la princesse.
Le souverain avait un petit sourire en coin, dépourvu de ce danger si incisif et frontal qu'il y avait habituellement. Cette fois ci c'était beaucoup plus… doux ? Ashana se prit à penser que le roi était décidément très beau avec ce sourire, encore plus beau qu'à l'ordinaire. Durant un bref instant le princesse oublia le danger qu'elle courait, presque totalement, prise dans la contemplation du souverain. Un bref instant qui, heureusement pour elle, ne dura pas.

-Voilà là la plus délicieuse des excuses, Princesse.

Durant un bref instant, une fraction de seconde, un fugace éclair la jeune danseuse crut percevoir une lueur dangereuse, meurtrière, sauvage passer dans les iris du roi. Seulement elle disparu quasi immédiatement, et la dornienne pouvait douter de ce qu'elle avait vu, ou du moins avait crut voir. Cependant cela suffit à lui rappeler sur quelle corde raide elle se trouvait. Un rappel brutal à l'ordre, dont elle dissimula le choc bien que se promettant amèrement de ne plus jamais oublier le vide dans lequel elle pouvait si facilement tomber si elle ne prenait garde.
Le dragon pouvait très bien ne faire qu'une bouchée d'elle.
Durant ce temps les doigts d'Aegon avaient fait leur chemin jusqu'à l'entrée de la vallée délicieuse et pleine de promesses, des courbes de la féminité d'Ashana, traçant une ligne incandescente et enivrante sur sa peau. Cela risquait d'être dur de garder les pieds sur terre s'il s'aventurait plus bas…
Et une partie d'Ashana mourrait d'envie qu'il le fasse. Et aussi de l'embrasser,de lui dévorer les lèvres avant qu'il ne décore elle.
Cependant sa partie rationnelle qui tenait encore les rennes, même si les yeux d'or de la jeune femme devaient briller de désir en cet instant. Et cette partie l'encourageait à la prudence et à la méfiance.
AInsi la princesse fut-elle partagée entre soulagement et déception lorsque les doigts d'Aegon quittèrent sa peau. Mais celà elle n'en laissa rien paraitre. Elle était déterminée à poursuivre son jeu avec le Dragon, parce que la fuite n'était pas dans ses possibilité mais aussi parceque tout cela l'intriguait de plus en plus et qu'elle adorait les défis et ces frissons délicieux qu'il provoquait chez elle. Et que les lèvres du souverain lui faisaient toujours diablement envie, enfin pas que les lèvres…
Alors elle soutient le regard violet du roi, il avait vraiment de beaux yeux, tranquillement. Son instinct lui soufflant que le moment où pouvait vraiment éclater la tempête était passé.

-Alors, dites-moi, que désirez-vous donc savoir à mon sujet? Il est vrai que votre intérêt, tout simplement m’intrigue moi-même. Comment une femme aussi magnifique que vous, peut s’intéressé à un «pauvre» Roi comme moi?

Le rire cristallin d'Ashana rejoint celui d'Aegon tandis qu'elle reprenait docilement le bras du souverain après avoir remis prestement et élégamment ses chaussure. Laissant de nouveau leur corps reprendre cette proximité et s'effleurer à chacun de leurs pas. Elle aimait bien ça, cette marche intime dans les jardins loin de l'agitation du festival.


-Vous me flattez votre altesse, mais je ne vois pas en quoi mon intérêt est si surprenant. Après tout, ne nous questionnons nous pas lorsque la nuit nous levons nos yeux vers les étoiles ? Ne désirons nous pas en apprendre plus sur ces astres, si loin de nous et qui semblent pourtant si proches ? Nous sommes fascinées par elles.

Elle offrit un joli sourire au roi en le regardant droit dans ses prunelles violettes, c'était la pure vérité. Pour elle le roi exercait une attraction semblable à celle que les astres nocturnes provoquait sur les coeurs humains. Avec un côté charnel en plus qui donnait un certain piment à la chose.
Et un danger supplémentaire aussi… Les étoiles ne pouvaient pas vous tuer parce que vous les regardez de travers. Lui si.
Ashana en était consciente, et pourtant elle souhaitait toujours en apprendre plus. Voir de ses propres yeux ce qu'elle pouvait bien trouver.
Les jardins étaient calmes, tout juste si les bruits des festivités parvenaient à leurs oreilles, il y avait des oiseaux gazouillants en choeur avec les fontaines. Les plantes embaumaient l'air de doux parfums, on pouvait oublier que l'on se trouvait à Kings landing, un lieu où les intrigues et les complots se trouvaient partout, qui savait quels yeux les regardaient en cet instants, qui pouvaient se dissimuler derrière ce massif de roses en fleurs ? Dans l'ombre de ces arbres ?


-Sire, je prendrais ce que vous consentirais bien à me donner. Rien de plus, rien de moins. Je n'aurais jamais l'audace d'exiger quoi que ce soit de la part de mon souverain. Tout ce que vous me ferez l'honneur de m'accorder me comblera.

Et pourrait se révéler amplement suffisant avec ce qu'elle irait chercher de son côté. Mais ça bien sûr elle le tût tandis qu'ils passaient auprès d'un oranger en fleurs.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Princesse ♔ Membre du Conseil de Sunspear  ♔ Danseuse
♔ Princesse
♔ Membre du Conseil de Sunspear
♔ Danseuse




I'm a damsel, I'm in distress, I can handle this.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 14:57



Elle lui sortit alors une réplique un peu trop romanesque pour lui, mais que pouvait-il s’attendre d’autre venant d’une Princesse? Cherchait-elle le Prince charmant en lui? Il espérait bien que non car il ne collait aucunement au profil. Déjà, d’ailleurs, il était Roi. Il se contenta cependant d’afficher un bref sourire en coin, se contentant de la tirer un peu plus contre lui, question de sentir son corps contre le siens.

Décidément, peu importe ce que celle-ci pouvait bien lui offrir, si elle n’exigeait, lui, c’était une autre histoire. Il était très exigeant et voulait toujours tout et plus encore. N’étais-ce pas un prérequis, pour une personne comme lui? Cela lui semblait tout à fait naturel.

-N’êtes-vous pas de celles qui rêveraient d’être l’épouse d’un Roi? Celui des Sept Couronne, ce n’est pas rien.

Il lui jeta alors un coup d’œil oblique. Après tout, à quoi aspirait-elle? Si elle ne le craignait pas, sans doute voulait-elle quelque chose et une jeune belle et trop aisé à avoir lui sonnait bien malgré lui quelques cloches d’alarmes. Enfin, oui et non. Il ne la voyait pas comme un potentiel danger pour l’heure, mais en vue de son sang et de son rang, il était tout à fait légitime que celle-ci puisse vouloir tenter sa chance question d’avoir plus de pouvoirs. Qui ne le ferait pas?

Et si elle le trouvait réellement interessant pour le peu qu’elle savait de lui, malgré ces rumeurs qu’elles soient fondé ou non le concernant lui laissait sous entendre un caractère plutôt interessant. Il serait alors bien amusant de jouer avec la petite Martell. Cela lui serait payant, que ce soit parce-qu’il pourrait s’enfouir entre ses cuisses, autant parce-que ce lien, quel qu’il soit pourrait grandement déranger le frère ainé qui cherchait un peu trop les ennuis. Et si Aegon, politiquement devait se faire sage selon les conseils qu’il avait reçus et tentait de jouer une nouvelle carte, rien ne l’empêchait de s’amuser à faire souffrir Kalil. En fait, il ne comptait pas cesser ses manigances. Il les ferait tout simplement plus habilement, cette fois. Soudainement, cette idées de gentil Roi commençait à l’amusé, un peu plus qu’à l’irrité. C’était peut-être un peu le vin qui lui montait à la tête, même si cette excuse était totalement fausse, en vue du peu qu’il avait consommé jusqu’à maintenant. Il finit par cesser sa progression, arrivant aux portes opposés du Jardin par où ils étaient entré. Il était sans doute temps de laissé la belle s’éclipser. Lui accorder trop d’attention à un premier contact n’était pas non plus dans ses habitudes. Se sentir désiré, c’était aussi une chose intéressante, à savoir ce qu’elle ferait par-là ensuite, mais en même temps… Il prit sa main dans la sienne, la recouvrant alors de la seconde et plongea ses prunelles violettes dans le regard doré de la belle.

-Il me ferait grand plaisir de continuer à discuter avec vous en cette journée, seulement, mes obligations me forcent à me séparer de vous. Je ne voudrais point faire de jalousie. Une lueur brillait soudainement au fond des iris du Souverain. N’oubliez pas mon invitation de plus tôt, pour cette nuit. Si votre lit vous semble trop grand et que le sommeil ne vous prend pas, venez me rejoindre dans mes appartements. Je vous y attendrais toute la nuit durant. Nous pourrons alors faire... Plus amples connaissances...

Il lui fit alors un baisemain, puis attarda quelques secondes son regard violacés dans les prunelles de la belle, un sourire en coin, pour finalement la relâcher et tourner les talons afin de continuer ce bain de foule plus ou moins agréable. Au moins, cette petite échappée avait été des plus agréables et déjà, il se délectait à l’idée d’avoir la Princesse rien que pour lui cette nuit.



Terminé
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Administrateur ♔ Souverain des Sept Couronnes  ♔ Dragonnier
Administrateur
♔ Souverain des Sept Couronnes
♔ Dragonnier


«Heavy lies the head that wears a crown.»
«Madness is like gravity: All you need is a little push.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Archives :: RP terminés-