Revenir en haut Aller en bas


Forum de RP basé sur l'univers de l'oeuvre de George R.R. Martin A song of ice and fire et de sa série télévisée Game of Thrones.
 

Une découverte intéressante [PV Aaron]

 :: Archives :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 22 Déc - 0:37



Ce n’était pas trop tôt. Enfin, il voyait Casterly Rock se dessiner devant lui. Ce n’était pas comme si le voyage avait été des plus long, il avait connu pire, c’était surtout qu’il n’aimait pas arriver en retard à une requête et le temps que Leith la reçoive et la traite, cela pris déjà prêt d’une semaine. Ainsi donc, ont le demandait personnellement afin de se déplacer dans la Capitale des Westerlands puisqu’il était question d’ossements de Dragons, supposément avant la conquête ce qui était chose fort intéressante en soit. Il avait bien entendu apporté avec lui tout le matériel nécessaire afin de faire son travail comme il se devait. Il fallait avouer qu’il avait été un peu surpris qu’on le demande lui, personnellement, tandis que d’autres Dragonniers se démarquaient bien plus que lui en général. Il était plutôt du genre à jouer profil bas, la majorité du temps alors sommes toutes, certains semblaient remarquer certaines de ses qualités plus que d’autres.

Bien entendu, Leith n’avait pas perdu de temps afin de le menacer de ne pas faire de connerie. De toute façon, il n’y comptait pas. Un incident diplomatique entre un membre de l’Académie et les Lions n’était évidemment pas envisageable, bien qu’une telle chose l’amuserait tout de même un peu, conscient des tensions entre la Maison et la Couronne, mais il restait plutôt neutre face à la situation. Il comptait bel et bien venir afin de faire son boulot et surtout, parce-que la découverte en tant que tel l’intéressait au plus haut point. Évidemment, on lui avait demandé de jeter un coup d’œil sur les défenses de la Capitale et de rapporté toute information susceptible d’intéressé le Souverain et la Main de celui-ci, mais franchement, le Bâtard ne jouait pas dans l’espionnage. Qu’ils règlent leurs putains de conflits eux-mêmes. Il n’avait aucunement envie de participer à leurs desseins.

Ainsi donc, une fois Casterly Rock à porter de griffe, Ashton indiqua mentalement un endroit à son Dragon afin de se poser. Celui-ci, afin d’annoncer leur arrivé, poussa un puissant rugissement. Tous le long de leur brève approche, le jeune Dragonnier s’assurait tout de même, par mesure de précaution, de ne pas voir une lance énorme se diriger droit sur eux. Sait-on jamais… S’ils ne voulaient pas être mêlés à cette histoire –même si sommes toutes il travaillait pour le Roi-, il voulait encore moins écoper pour Aegon et ce faire abattre était hors de question. Encore moins aussi bêtement et pour une cause qu’il ne partageait guère.

À peine eut-il posé les pieds au sol, qu’une garde vint le cueillir. Armes en poing, Onyx se contenta de claquer des dents en leur direction, tandis qu’Ashton posa une main sur le bas de son thorax, puis tapota celui-ci.

-Ma care, Ma care Onyx.

Fit-il tout doucement. Une fois les hommes arrêter à une distance visiblement raisonnable –pour eux- de la bête immense, le Dothraki fit quelques pas en leur direction, incitant d’un geste de la main son Dragon à s’envoler. Il n’aimait pas trop l’idée de le laissé au sol sans surveillance dans un tel endroit. Un accident était si vite arrivé. Évidemment, la bête inspira bruyamment, signe qu’elle n’était pas désireuse de quitté son Dragonnier. Ashton eut l’ombre d’un sourire. Si Onyx pouvait entrer dans sa poche, assurément qu’il le suivrait partout, mais les choses étant ce qu’elles étaient, ce n’était pas possible pour lui. Il lui envoya alors quelques images pour le convaincre et chose faite, celui-ci poussa un rugissement avant d’ouvrir ses ailles et disparaitre au-dessus des nuages. Sans doute planerait-il en gardant un œil sur la Capitale jusqu’à ce que son âme sœur ne le rappelle.

-Ashton Waters, Dragonnier... Si vous n’aviez pas remarqué.

En tout cas, il était dans les temps. Il sortit de son plastron une Missive en gloussant, qu’il tendit au garde qui s’approcha pour la cueillir et l’ouvrir, confirmant bien entendu ses dires, tandis que celui-ci dévisageait -encore- bien entendu sa prunelle violacé.

-J’ai été demandé par Ser Aaron Lannister afin d’authentifier les restes de ce qui serait les ossements d’un Dragon antérieur à la conquête.

Ajouta-t-il, afin de mentionner malgré tout ce qui se trouvait sur la dite Missive. Lui faisant un signe de les suivre, l’un des hommes ouvrit la marche tandis que les autres l’encerclaient à une distance plus ou moins respectable afin que celui-ci ne se sente pas coincé et plutôt escorté. Cela lui arracha un bref sourire en coin, tandis qu’il se penchait pour ramassé son sac à ses pieds et les suivre à l'intérieur de la Forteresse dite imprenable.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♔ Lord de Ghost Hill
♔ Dragonnier Rebelle
♔ Bâtard Targaryen


Listen, smile, agree and then...
Do whatever you were gonna do anyway.
Change de ciel, tu changeras d'étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Déc - 11:36
Le Chevalier comptait les jours depuis l’envoi de sa missive à Dragonstone, attendant avec impatience l’arrivée du bâtard Dragonnier. Le Roi organisait un festival dans seulement une lune, il devait le voir avant. Sa satisfaction fut grande lorsqu’on vint le trouver dans la Grande salle pour lui annoncer l’arrivée du fameux Dragonnier. Le Lion ordonna à ce qu’il soit conduit jusqu’à lui, ce futur entretien s’annonçait déterminant pour la suite et il comptait bien en sortir avec des certitudes. Son attente ne fut guère longue, le Dragonnier pénétra dans la Grande Salle dont les lourdes portes se refermèrent derrière lui. Le Chevalier vint à sa rencontre d’un pas décidé.

Aaron le dévisagea brièvement mais avec une certaine insistance, son regard acéré remarqua rapidement cet œil violet dont il avait entendu parler, preuve irréfutable de l’origine de sa formidable alchimie avec les Dragons. Une autre chose frappa le Lion d’Or, son allure générale, ce teint basané et cette longue chevelure. Outre ses origines Valyrienne certaine, il avait assurément des origines bien plus exotiques. Une chose était sure, c’était que le Dragonnier piqué la curiosité d’Aaron. Bienvenue à Casterly Rock, Dragonnier. C’est un honneur de vous recevoir. Prenez place, je vous prie. Finit-il en lui faisant signe de s’assoir au bout de la table.

Le Lion s’installa en face de lui, à l’autre bout de l’imposante table de la Grande salle. Une servante vint leur servir à chacun une coupe de vin Dornien avant de les laisser seuls. Voyant le regard interrogateur de son hôte, Aaron décida d’écraser sa confusion. Confusion somme toute logique étant donné l’objet officiel de sa présence ici, il s’attendait certainement à  ce que le Chevalier l’amène directement dans les grottes de la forteresse. Autant que je vous le dise tout de suite, il n’y a pas un seul ossement de Dragon ici, pas plus que dans tous les Westerlands j’en ai peur. Débuta-t-il en prenant une gorgée du liquide vermeil.

Il me fallait un prétexte pour que vous faire venir à moi sans éveiller les soupçons de ce qui vous sert de Chef. Le jeune Lion marqua un temps d’arrêt, laissant un délai convenable au bâtard de digérer ces mots. L’on m’a dit beaucoup de choses sur vous, notamment que vous seriez un bâtard Targaryen. Facile déduction j’en conviens, votre nom,  la couleur de votre œil caractéristique du sang valyrien ainsi que votre appétence pour les Dragons prêche en faveur de cette hypothèse. Est la vérité ?... Ceci n’est pas un piège, vous pouvez parler en toute liberté.

Aaron ne désirait en rien l’effrayer même s’il doutait que cela le terrorise outre mesure, c’était un guerrier après tout. Néanmoins, la singularité de la situation pourrait facilement faire naître un profond malaise. La réputation des Lannisters le précédait également, il existait réellement un consensus mutuel contre les Lions d’Or et leur caractère manipulateur. Le but ultime du jeune homme était bien évidement de se mettre la Dragonnier dans la poche et d’en faire l’une de ses pièces maîtresses pour la Guerre, mais loin l’idée de le manipuler. En effet, rejoindre sa cause ne nécessiter pas de manipuler, cela relevait uniquement du bon sens de la part de l’interlocuteur. Et quelque chose lui disait qu’Ashton Waters était un homme rationnel, bien que cela ne sera sans doute guère une sinécure de la convaincre.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Ser héritier de Casterly Rock ♔ Chevalier
♔ Ser héritier de Casterly Rock
♔ Chevalier
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Déc - 23:11



L’endroit était comme décrit dans les livres, ou comme on le décrivait. Le regard disparate du jeune Dragonnier observait tout, sans omettre le moindre détail. Il ferait assurément un bon espion, si seulement cela l’intéressait réellement –pour les desseins des autres-. Il y avait certains talents qui c’était développer au cours de son existence qu’il préférait garder pour lui pour plusieurs raisons. Il était certes trop tard pour que Leith le prenne pour un total idiot, une brute sans cervelle, mais, il était tout de même loin de s’imaginer tout ce qui pouvait parfois traversé son esprit et c’était sans doute en partie là le problème et l’origine de ces tensions entre les Sang de Dragons et lui… Tout comme sans doute grâce à cela qu’il avait toujours sa tête.

Bref, il finit par être escorté jusqu’à la Grande Salle tandis que les lourdes portes se refermèrent derrière lui. Ashton jeta un coup d’œil oblique par-dessus son épaule, avisant aussi la garde qui c’était prostré non loin. Il ne se sentait pas menacer. Après tout, il n’avait aucune raison de l’être, non? Si peut-être certains seraient nerveux d’être seul à seul avec et chez un Lannister en vue des tensions avec la Couronne, le jeune Bâtard lui, ne l’était pas. Aaron se trouvait là, bien entendu et vint à sa rencontre afin de lui désigner une place à la grande table. Celui-ci attarda quelque peu sont regard sur sa personne, mais Ashton n’en fit pas de même. Il avait eu le luxe d’observé le Chevalier pour le peu qu’il était venu en Red Keep. Si celui-ci attardait aujourd’hui son regard sur lui, cela ne faisait que lui confirmer à quel point il pouvait être en mesure de jouer les fantômes parmi la Noblesse, lorsqu’il était question de faire son travail tout comme celle-ci avait le don d’ignorer ceux qu’ils ne considéraient pas de leur caste. En effet, il avait rôdé, longeant surtout les murs de la salle de Bal, il y avait de cela un peu plus de treize Lunes.

Ne prenant même pas la peine d’afficher un sourire forcé, Ashton se contenta d’hocher un bref coup la tête en guise de salutation, puis de prendre place à la table non sans réellement se demander pourquoi toute cette petite mise en scène et selon lui, cette perte de temps? Ne pouvaient-ils pas aller voir ces ossements, tout de suite? Il n’était pas venu ici pour discuter avec le futur Lord de Casterly Rock, ce n’était pas dans sa description de tâches... Il n’avait jamais été doué pour cela et cela ne l’intéressait pas, cet intérêt qu’il semblait lui porter non plus. Il jeta un coup d’œil à la coupe de vin qui s’installa devant lui, puis rapporta son regard vairon sur le Chevalier qui reprenait la parole. Visiblement, son questionnement –ou son impatience- était palpable. Il ne cherchait pas vraiment à masquer le tout.

Bien entendu que le Dothraki ne put s’empêcher d’arquer un sourcil sous les propos de son hôte. Aucuns ossements? Son premier sentiment fut sans doute… La déception, bien avant celui de la colère d’avoir l’impression qu’on se soit joué de lui. Il avait sincèrement espérer tomber sur ces ossements et il lui fallait tout de même quelques secondes pour digéré le fait qu’il n’y avait rien. Cependant, la suite lui fit rapidement mettre de côté ce petit sentiment amer, tandis qu’il lui annonçait qu’il cherchait, en fait, un prétexte pour le rencontrer. Lui. C’était à vrai dire un peu surprenant en soit et le jeune Dragonnier plongea son regard dans celui du Lion, car il ne voyait pas plus en quoi il pouvait intéresser celui-ci.

Après une pause marquée, il continua et bien entendu qu’Ashton tiqua à la mention Targaryen et à la possibilité de ce sang qui coulait dans ses veines. Il lui énuméra les raisons qui faisaient en sorte de ce soupçon, ce qui le fit glousser, un peu irrité. Il pris une brève gorgée de vin, en se disant que ce mec serait fort déçu par cette vérité qu’il comptait lui balancer et puis d’ailleurs, pourquoi cela l’intéressait tant? C’était pour le moins évident qu’il manigançait quelque chose…

-Vous m’avez vraiment fait venir pour ça? Je ne suis pas trop désolée de vous apprendre que vous nous avez fait perdre là notre temps à tout les deux.

Bon, ce n’était pas comme si son temps était si précieux et qu’au moins cela lui avait tout de même fait voir du paysage sans que ce ne soit une mission bien complexe. Et qu’allait-il balancer à Leith, maintenant? Peu importe, cela mijotait déjà dans son esprit et à voir pour la suite.

-Vous êtes au courant que tous les Dragonniers ne sont pas Targaryen et que tous les Waters ne sont pas non plus des Bâtard de la famille «Royale», nan?

Bien sûr qu’il savait. Il avait prononcé son dernier mot avec une pointe d’ironie. Enfin, il tentait un peu de contrôler l’irritation qui grandissait malgré tout en lui. Il détestait qu’on s’amuse à présumer sur sa personnes rien que sur des faits à demi fondés. Surtout qu’il détestait qu’on le relie à eux, parce-que tout ce qu’il voyait, c’était Aegon qui martyrisait ses pauvres sœurs, notamment Khanrell. Ce n’était pas trop ni le lieu, ni le moment pour lui de se remettre à ruminer tout cela, il le faisait suffisamment déjà comme ça. Et la seule raison pour laquelle il se trouvait toujours assis sur sa chaise d’un air plus ou moins neutre, c’était que d’éclater de rire en tournant les talons tout en lui faisant un doigt d’honneur n’était peut-être pas tout à fait politiquement correct. Quoi que de parler de tout cela non plus, alors.

-Je suis né en Essos Il préférait ne pas préciser Astapor, au cas où cela l'émoustille presque plus que Khanrell. Ce qui avait semblé d'avantage confirmé cette bête théorie à la cadette. et Waters m’a été donné lors de mon arrivé en tant qu’élève à l’Académie. Je vous jure, j’y était.

Il afficha un sourire en coin, puis se calla dans son siège. Ouais il n’avait pu s’empêcher de lui lancer une pique concernant ces dites rumeurs à son égard. Il n’y avait pas un foutu chat qui pouvait savoir réellement d’où il venait, sauf quelques rares personnes et il doutait fort que ceux-ci aient d'avantages ouvert la porte à une telle supposition. Dans tous les cas, rien ne pouvait réellement prouver qu’il avait du sang Targaryen dans ses veines et le contraire était aussi vrai. Son œil? Ce n’étais pas une preuve suffisante en soit enfin, plus il côtoyait de gens depuis qu’il était sortie de Dragonstone –surtout-, plus cette théorie semblait irrévocable et ça l’énervait presque autant, sinon plus que Leith.

-Je me demande surtout en quoi cela peut bien vous intéressé et à quel point, pour que vous ayez pris la peine de me faire venir jusqu’ici.

Sommes toutes, il se demandait bien ce que ce Lannister pouvait bien avoir en tête. Si sa soit disant réputation était parvenu jusqu’au Chevalier, il en était évidemment de même concernant celle de la Maison de celui-ci qui était connu à travers tout Westeros. Ils ne faisaient jamais rien pour rien et il était hors de tout doute qu’Aaron ai choisi de tourner la page suite à ce petit accrochage entre le Souverain et lui lors du Bal. Il doutait fort qu’il compte se servir de lui comme appât ou quelque chose comme cela, se serait trop ridicule pour être possible. Sa mort, Leith et Aegon la fêteraient sans doute. Dans tous les cas, qu'il soit réellement ou non un Bâtard Targaryen, cela ne changeait pas grand chose. En tout cas pas pour lui enfin, cela ne ferait que les empirer rien de plus.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♔ Lord de Ghost Hill
♔ Dragonnier Rebelle
♔ Bâtard Targaryen


Listen, smile, agree and then...
Do whatever you were gonna do anyway.
Change de ciel, tu changeras d'étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Jan - 7:42
Au contraire, nul temps ne sera perdu aujourd’hui. Martela Aaron d’un ton dur, comme pour répondre à la désinvolture ô combien déplacée du Dragonnier. En temps normal, une telle attitude envers un noble se payait de la vie, surtout envers les Lions, mais à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Cela serait des plus improductifs et une réelle perte de temps pour le coup. Une chose était certaine, l’idée même d’être un bâtard Targaryen ne le réjouissait guère, il n’y avait qu’à voir ses expressions non verbales. La perspective d’être un bâtard Royal ne semble guère vous enchanter. C’est un détail intéressant. Bon nombre de bâtards seraient fiers d’être associés à une famille aussi puissante. Pour un détail intéressant, ça l’était. Un bâtard Targaryen qui haïssait les Targaryens, cette entrevue débutait sous les meilleurs hospices. On n’avait connu pareille occasion depuis les Blackfyres. En effet, nul doute que le Dragonnier ne soupçonnait pas un seul instant de l’importance capitale de sa fonction et de son affiliation dans la Guerre à venir. Ou du moins, s’il en avait un tant soit peu conscience, il n’était pas très actif.

Voyant que le Dragonnier au demeurant irrité et visiblement désireux de lever le voile sur les intentions de son hôte, le Lion décida de contenter … en partie sa curiosité. Nul besoin d’être sur la défensive Dragonnier, je ne suis pas votre ennemi. L’on dit également de vous que vous êtes le Dragonnier le plus talentueux de l’Académie. C’est précisément pour cette raison que j’ai pris la peine de vous faire venir ici. Le jeune Lion se leva et resservit son invité tout en poursuivant. Au risque de vous étonner, je suis un érudit, il me plaît de connaître l’histoire d’illustre personnage. Aaron retourna à sa place, faisant de nouveau face à son interlocuteur. Chose rare, le Chevalier se fendait d’une grande sincérité. Le Dragonnier était tout ce qu’il y avait de plus intéressant à ses yeux. Il admirait ses Hommes, des guerriers émérites ne faisant qu’un avec la créature la plus puissante que les Dieux ont crée. Néanmoins, inutile de préciser que son objectif était bien au-delà d’une simple entrevue de courtoisie. Waters devait certainement s’en douter, il était bien plus vif d’esprit qu’il n’y paraissait. Et puis, un Lannister ne fait jamais rien sans en tirer un quelconque profit.

Pourtant coutumier du fait, il ne désirait en rien en venir à la finalité brutalement. Le Lion d’Or voulait dans un premier temps s’assurer des positions de son vis-à-vis sur des sujets importants qui le concerné tout particulièrement. Si ses informations s’avéraient exactes, il ne devrait pas avoir trop de mal à trouver un terrain d’entente avec le bâtard. Vous vous plaisez à Dragonstone ? Votre condition vous sied ? Je doute qu’être sous l’autorité du chien de garde du Roi soit des plus … agréable. Ne le niez pas, Leith Velaryon est un homme détestable. Aaron se leva à nouveau pour se positionner devant l’une des innombrables ouvertures dont disposait la Grande salle, faisant désormais face à l’étendue bleutée de la Sunset sea. Vous n’êtes pas censé ignorer que la situation est quelque peu tendue en Westeros. Aegon Targaryen a plus de la moitié du Royaume à dos… Voilà ce qu’il en coûte de se comporter comme un boucher. Il marqua un temps d’arrêt avant de finir. Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Après tout, vous êtes directement concernés, vous les Dragonniers. Si une Guerre éclate, c’est vous qui serez chargés d’anéantir les ennemis du Roi.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Ser héritier de Casterly Rock ♔ Chevalier
♔ Ser héritier de Casterly Rock
♔ Chevalier
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Jan - 0:17



-Semblerait-il.

C’était-il contenté de répondre aux propos du Chevalier, qui soulevait la perspective d’être enchanté d’être un Bâtard Royal, mais il ne partageait en rien ce sentiment. Était-il si anormal? Comme si cela pouvait réellement changer son sentiment, que de savoir comment les autres prendraient la chose. Intéressant. Qui avait-il de si intéressant à ne pas vouloir être associé à un homme comme Aegon. Cela était déjà suffisant en vue de sa position de Dragonnier, il n’était aucunement désireux de l’être d’avantage et pire encore, par le sang. Alors que cela voudrait simplement dire qu’il était à demi cinglé? Il afficha un sourire en coin pour lui-même, notant au passage que le Chevalier semblait avoir totalement ignoré sa dernière question qui pourtant, était la plus importante pour lui.

Le voilà finalement qu’il se lançait dans un petit monologue qui pourrait peut-être expliquer, s’il était naïf, l’unique raison de son invitation en Casterly Rock. Il n’avait pas envie de se contenté de cette seule et unique réponse. Il doutait fort, en fait, qu’un homme comme le Lion s’intéressait réellement d’une personne si celle-ci ne pouvait rien lui apporter, tout comme la grande majorité de tous ces Nobliaux qui avaient la fâcheuse tendance à croire qu’il leur devait à tous quelque chose et qu’ils tenaient le monde dans le creux de leurs mains. S’il avait accepté, au début de se plier aux règles de la Dragonnerie, c’était parce-que cela lui donnait une position similaire à celle des Chevaliers. Qui plus est, il ne travaillait que pour le Souverain –et son bras droit- c’était parfois sommes toutes, une bonne excuse en soit. Dans tous les cas, il n’était pas à l’aise de se faire complimenté sur ses activités. De un, pour la simple et bonne raison qu’on ne le lui avait jamais fait le coup –à part les donzelles impressionnables-, de deux, parce-que cela sonnait tout simplement faux à ses oreilles et le rendait un peu mal à l’aise.

Aaron le questionna de nouveau, lui posant des questions lui donnant presque l’impression de passé un entretien, ou un interrogatoire cela dépend. Il voyait cependant mieux où semblait vouloir en venir lentement, mais surement, le Lannister et tandis qu’il se levait pour lui tourner le dos et observer la vaste étendu d’eau devant lui, Ashton se contenta d’afficher un sourire un peu carnassier. Croyait-il vraiment qu’il pourrait se servir de sa haine envers le Souverain pour le manipuler à sa guise tel un pantin? Il n’avait pas la moindre idée à quel point il pouvait détester les Sang de Dragons d’une manière aussi viscérale. Pensait-il qu’il ne voyait pas, surtout après sa prestation au Bal, ce qu’il tentait de faire? Il gloussa à ses derniers mots, puis pris une gorgée de sa coupe, prenant le temps d’en observer le contenu préalablement.

-De toute manière, ce n’est pas sur mon contrat de brûler des villages et tuer des innocents. Mon boulot est de patrouiller, principalement.

Il y avait aussi celui de protéger la Royauté, mais il fallait avouer que depuis l’incident de son épaule, il était un peu moins le bienvenue entre les murs de Red Keep afin de protéger le Roi, chose en laquelle il était loin d’exceller. Il était un peu…Étourdi.

-Le Roi à des Dragonniers bien plus fidèle «expérimenté» que moi dans sa manche pour la guerre. Je ne serais pas appelé à participer si celle-ci éclatait. Alors il va sans dire que je ne sais rien non plus de ce côté, au cas où vous oseriez demander.

Après tout, il s’adressait de la sorte à un Dragonnier, techniquement fidèle au Suzerain et mise à part lui, la Main de celui-ci, Alistair et Khanrell, il ne voyait pas qui d’autre pouvait être au courant de ces frictions avec les Sangs de Dragons. Bon d’accord, il était vrai que le petit incident au Red Keep n’avait pas totalement passé inaperçu, mais se baser sur cet évènement pour prendre ce genre de dangereuses insinuation était trop osé pour que ce soit cela. Dans tous les cas, il ne comptait pas aussi facilement faire copain-copain avec un Lannister et celui-ci devrait alors se montrer convainquant –et franc, surtout- s’il désirait extirper quoi que ce soit du Dragonnier et encore. Pourquoi Ashton ferait quelque chose pour le Lion? Non seulement parce-qu’il ne voyait pas ce que cela pouvait bien lui apporté, mais aussi parce-qu’il en avait déjà bien marre de servir un homme aussi imbu, alors un autre…

-Pour être franc, Ser Lannister, je n’ai pas le moindre intérêt pour cette guerre, ni pour ce jeu de pouvoirs pour lequel la majorité des Nobliaux sont victime. Je préfère les Dragons ils sont moins déloyaux, l’alcool et les courtisanes.

Jouer la carte de l’indifférence, c’était la meilleure chose qu’il pouvait faire même si cela pouvait le faire passé pour un crétin, parce-qu’il savait que tout cela n’affecterait pas que lui, s’il en venait à se laissé aspirer dans ce tourbillons sans fin, lequel il n’arrivait même pas à en comprendre toutes les facettes. Il préférait sincèrement usé de ses énergies ailleurs, notamment vers ces personnes, dans les bas-fond victimes de leurs ambitions, tout comme de deux Dragonneaux caché pour l’instant encore dans le North, puis Khanrell. Il n’avait aucun intérêt à attirer l’attention sur lui outre-mesure. Il avait réussi à se la jouer profil bas depuis le départ de la Princesse pour Dreadfort et il comptait continuer de la sorte. Il n’avait pas envie de foutre en l’air quoi que ce soit.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♔ Lord de Ghost Hill
♔ Dragonnier Rebelle
♔ Bâtard Targaryen


Listen, smile, agree and then...
Do whatever you were gonna do anyway.
Change de ciel, tu changeras d'étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Jan - 11:05
Après avoir écouté attentivement les propos du Dragonnier, son avis sur ce dernier ne faisait que ce confirmer. C’était un jeune homme profondément hostile au système en place, même s’il s’efforçait de ne point trop le montrer. Et cela se comprenait, si de telles paroles étaient prononcées au sein de l’Académie, nul doute que ce minable de Leith se chargerait d’arracher immédiatement les chiendents responsables. Après tout, à l’instar de son Roi, il ne maintient son autorité que par la terreur. La présumée indifférence de son invité face à la situation ne le trompait guère. Vous ne vous sentez pas concerné par la Guerre mais vous êtes tout de même assez concerné pour savoir qu’elle va éclater… Tout le monde est concerné par la Guerre. Vous êtes un idiot si vous pensez que vous ne serez pas impliqué d’une façon ou d’une autre. Peut être qu’en effet vous n’aurez pas à faire le sale boulot, mais dans ce cas qu’allez-vous faire hum ? Rien ? J’ai du mal à croire qu’un homme intègre comme vous reste indifférent à cela. Le Lion continuait d’observer la Sunset sea qui s’étendait à perte de vue avant de poursuivre.

C’est étrange… En aucune façon je ne parlais des villages et des innocents qui périront sous les flammes de vos compagnons, mais de vous-même vous en êtes venu à cette précision. Car vous savez, vous savez que c’est ce qui arrivera. Car vous savez que bon nombres de Dragonniers sont des pourritures, les vulgaires chiens de gardes du Roi, dirigés par le plus détestable de tous… Aaron finit d’un trait sa coupe avant de s’en resservir immédiatement et de retourner s’assoir en face de son invité. Les principales victimes d’une Guerre sont le peuple, femmes, enfants, vieillards, tous innocents, qu’ils soient d’un Royaume ou d’un autre. Méritent-ils de mourir pour le bon plaisir du Roi ? Non et je pense que nous sommes sur la même longueur d’onde. En effet, malgré sa réputation, l’héritier de Casterly Rock accordait beaucoup d’importance au bien être du peuple. « Le plus important est le peuple. Obtiens sa confiance et son soutient et tu obtiendras tout ce que tu voudras. » Il pouvait aisément deviner que son interlocuteur ne pouvait être que réceptif à ses dires.

Cette Guerre ne sera que folie, pure et simple… Vous avez la possibilité de stopper cette folie, vous et d’autres de vos compagnons qui partagent vos idées. Ils doivent être un certain nombre je n’en doute pas, je vous devine suffisamment influent au sein de votre communauté. Détaché et noble d’esprit, vous êtes de ceux que l’on écoute la parole assurément. Le Chevalier faisait tournoyer habilement le liquide vermeil dans son calice tout en fixant le bâtard avec qui il décidait de jouer franc jeu. Tourner au tour du pot ne servait à rien après tout. D’autant plus que ce n’était pas vraiment dans son caractère. Je ne vous demande pas de le faire pour moi ou cette noblesse que vous chérissez tant, je vous demande de le faire pour Westeros. Vous savez au fond de vous qu’avec Aegon Targaryen sur le Trône, jamais Westeros ne connaîtra la prospérité mais uniquement terreur et atrocités… Aidez-moi à débarrasser ce monde de ce monstre. Il aurait pu également lui proposer en échange de son appui, de l'or, des titres, des terres, tout ce qu'il désirait comme tout bon Lannister qui se respectent. Mais il gardait ces arguments en retrait pour le moment, préférant miser sur le discernement et la noblesse d'âme du Dragonnier.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Ser héritier de Casterly Rock ♔ Chevalier
♔ Ser héritier de Casterly Rock
♔ Chevalier
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Jan - 1:40



Ashton roula les yeux en l’air aux propos du Chevalier. S’il pensait deux secondes que ses paroles pouvaient le faire flancher, pire encore, s’il pensait le connaître, il se foutait un doigt dans l’œil. Il n’avait pas la moindre idées et il n’avait pas besoin de défendre son honneur. S’il voulait le prendre pour un idiot alors tant mieux. Que croyait-il de toute façon? Qu’il voulait jouer les héros? Il n’avait rien d’un type du genre. Il ne pouvait pas mener tous les combats et ce, sur chaque front c’était tout simplement impossible, mais comprendrait-il?

Et évidemment qu’il savait ce qui arriverait, qui ne serait-ce que pourvue d’un minimum de jugeote ne le saurait pas? Il était vrai que cette perspective ne lui plaisait guère et que cela le démangeait peut-être, mais encore, il n’était pas lui-même invincible, il était surveillé. Il verrait bien le moment venu. S’il pouvait mener quelconque action contre le Roi et surtout pour défendre des innocents, sans doute le ferait-il, mais en attendant, il préférait se baser sur le présent que sur des projections.

Il observa l’héritier de Casterly Rock remplir de nouveau son verre et reprendre place à la table avec lui. Il n’était pas sûr que cet homme se sente réellement concerné par la sécurité des innocents dans toute cette histoire, mais encore, il ne pouvait qu’être dans le doute. Il ne le connaissait pas personnellement. Lui donner un certain bénéfice était donc de mise, sans toutefois lui faire confiance. Dans tous les cas, il quitta son analyse en laissant échapper un bref gloussement aux paroles d’Aaron. Stopper cette folie, lui? Influent au sein de sa communauté? Bon sang, il devait descendre de son nuage. Et vite.

Les choses s’envenimèrent lorsque le Chevalier fini par lui demandé directement de l’aider à débarrassé le monde de cette pourriture qu’était Aegon le cinquième. Bien sûr que cela lui ferait le plus grand plaisir, mais s’il pensait que le Souverain n’avait pas semblé pensé à tout, il se trompait. Ashton se leva, poussant sa chaise et marcha d’un pas lent dans la salle, observant les décorations, toujours son verre à la main.

-Vous semblez convaincu par ce que vous dites, Ser Lannister. Il lui jeta un coup d’œil oblique, puis continua. Les membres de l’Académie son pour la plupart tous fidèle à la Couronne. Il était vrai qu’il ne pouvait garantir à cent pour cent que tous l’étaient, puisqu’il ne les connaissait pas tous, mais encore. Croyez-vous que le Roi se permettrait de garder des hommes pouvant contrôler des Dragons qui ne lui sont pas fidèle? Je vacille moi-même entre les Donjons et la guillotine. Les autres se contentent de leur Noble titre et d’encaissé les Dragons d’Or.

Il détestait avouer une chose pareille à voix haute, mais peut-être devait-il mieux faire comprendre sans y aller directement, sa situation précaire au sein de l’Académie, déjà. Ce n’était pas réellement une image figuré, il sentait que c’était le cas. Il savait que Leith n’attendait que la moindre erreur ou bévue de sa part pour la rapporter au Souverain qui lui donnerait assurément carte blanche, cette fois le concernant. Si la dernière fois il avait adroitement et de justesse évité de mal finir, c’était uniquement parce-qu’il avait réussi à jouer sur les circonstances, mais une telle chance ne se reproduira pas deux fois. Il devait rester libre et prêt à la fois, afin d’être le plus efficace possible. Mais encore, il était tout de même un peu curieux de savoir comment Aaron comptait s’y prendre pour faire tomber le Roi par son aide.

-Vous voudriez que je fasse quoi, Ser Lannister? Monter une armé de Dragonnier contre la Couronne? Il avait déjà songer à quelque chose de similaire, mais pas d’aussi extrême. Vous devriez plutôt approcher ses filles de joie, vous auriez peut-être plus de chance d’en manipuler suffisamment une pour qu’elle l’égorge durant son sommeil.

Il bu d’une traite ce qu’il lui restait de son vin et se dirigea sans trop de gêne vers la bouteille afin de remplir de nouveau l’espace vide se trouvant dans la glace entre ses doigts puis, il appuya son dos contre l’un des murs de la salle, avisant le Chevalier.

-Une chose est sûre, quand bien même que vous désirez sa mort pour épargner des innocents, vous oubliez de quoi cela aura l’air s’il en vient à décédé sans le moindre héritier. Peut-être serez-vous de ceux qui se précipiteront au Red Keep pour tenter d’avoir votre part du gâteau. Vous ne me ferez pas croire que cela ne vous importe pas? Après tout, je doute que ce soit uniquement la sérénité de Westeros qui guide à ce point vos pas?

S’il jouait la carte de l’honnêteté, sans doute n’aurait-il aucun problème à continuer sur sa lancé. D’ailleurs, Ashton était bien curieux de savoir ce qu’au fond, le Chevalier attendait réellement de lui. Il devait bien avoir un plan, une idée pour prendre autant de risque pour lui

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♔ Lord de Ghost Hill
♔ Dragonnier Rebelle
♔ Bâtard Targaryen


Listen, smile, agree and then...
Do whatever you were gonna do anyway.
Change de ciel, tu changeras d'étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Jan - 10:35
Si le Dragonnier se voulait précédemment irrité par le début de l’échange, c’était maintenant le cas du Chevalier qui s’ulcéra lorsqu’il mit sur le tapis le sujet de la descendance du Roi. Le Lion ne voulait non pas uniquement se débarrasser d’Aegon, mais aussi de l’hégémonie Targaryenne sur Westeros, un descendant compliquerait les choses. Un héritier d’Aegon Targaryen ? Martela-t-il sèchement de colère. C’est sans doute la seule chose qu’il aura fait de bien dans ce monde, ne pas engendrer de descendance… Et quand bien même il en aurait un, croyez-vous sincèrement que les opposants du Roi prendront le risque de laisser un dégénéré de plus sur le trône ? S’il venait à perdre la vie, comme le désire plus de la moitié du Royaume, tout d’abord cela ne serait que justice. Aaron décoléra aussi rapidement et posa à nouveau son ton, bien qu’au demeurant naturellement dur. Néanmoins, il est vrai que cela sera une course au trône … Qui pour succéder à Aegon cinquième du nom ?

Le jeune homme observait Ashton prendre ses aises dans la Grande salle. Cette désinvolture n’était pas sans lui rappeler celle de son bâtard de frère, à croire que c’était de coutume chez eux. Faisant abstraction de son comportement pour le bien de l’entrevue, il revint sur un détail qui ne lui échappa point. Vous avez gloussez Dragonnier lorsque j’évoqué votre potentiel de persuasion au sein de l’Académie. Vous ne vous en sentez pas capable ? Vous vous sous-estimez assurément. J’ai toujours une certaine clairvoyance pour ce genre de chose. Ses espoirs de semer le chaos au sein de l’Académie était fondé en cet homme, il se devait de le mettre en confiance face à l’immense tâche demandée. De plus, sans savoir réellement pourquoi, il croyait sincèrement en lui et espérait ne pas être déçu, car Aaron déteste être déçu.

La fidélité… la loyauté… ce n’est qu’une façade. Les Dragonniers sont des soldats, les soldats suivent celui qui les payent ou les terrorisent. Dès lors que l’on donne une arme entre les mains d’un homme et qu’il a la possibilité de tuer, d’assouvir un des besoins reptiliens inavouables de notre espèce, deux choix s’offre à lui. Tuer par peur d’être tué par son chef, ou tuer pour l’argent. Vous l’avez dis vous-même. Et vous et moi savons qui paye le plus dans tous Westeros. Dit-il d’un air sur. Dès lors que vous leurs auraient fait comprendre à quelques uns qu’ils peuvent se libérer du joug du Roi pour les plus humanistes ou réactionnaires et devenir des hommes plus riches qu’ils ne pourront jamais l’être pour les plus avides, cela se rependra comme la mauvaise herbe dans l’enceinte de l’Académie. Le Chevalier déballa donc ce qu’il attendait du bâtard dans un premier temps, faire germer la confusion, désolidariser les Dragonniers et leurs serments. Avant d’être des Dragonniers, ils demeuraient des Hommes, avec leurs faiblesses et Aaron savait ô combien lesquels.

Fondée un armée ? Précisément… Il est vrai que je vous demande de prendre un risque. Nous en prenons tous deux. Mais le jeu en vaut la peine, plus que largement selon moi. Sans doute qu’une fois la stratégie lancée, vous devrez fuir l’Académie et laisser le chaos s’installer. Leith ne pourra gérer une telle crise, il mettra en place une purge car c’est un idiot et cela jouera en votre faveur. La totalité de la mission était désormais en lumière. Bien évidemment, le risque était grand et la probabilité que tout se passe comme prévu restait faible. Rien ne se passe jamais comme prévu, mais plus grand était le risque, plus les bénéfices étaient exponentiels. Et la stratégie annoncée d’une audace certaine, pouvait concrètement condamner le Roi. Après avoir laissé un délai plus que convenable à son interlocuteur pour ingurgiter les informations, le Lion d’Or poursuivit.

Quant aux filles de joies, il faudrait être fou pour confier une telle responsabilité à une pute. Mieux vaut maintenir la confusion et attiser les vices du Roi. L’héritier du Roc prit une grosse gorgée de vin. Pour répondre à votre avant dernière question, bien évidement que le trône de fer m’importe, mais pas pour la raison que vous insinuez contrairement à d’autre. Cela aurait du d’ailleurs vous sauter aux yeux, après tout je ne vous ai pas demandé de soutenir ma prétention au trône mais seulement de m’assister pour terrasser Aegon Targaryen. Quoi qu’il en soit, mes intentions et projets pour l’avenir de Westeros ne vous concerne en rien de près ou de loin. Du moins pour l’instant… Car qui sait, il se peut que vous y soyez mêlé. Après tout, il faudra bien un nouveau Chef à Dragonstone tôt ou tard. Tout ce que vous avez besoin de savoir c’est que mes projets aussi grands soient-ils, sont les seuls qui mèneront à une paix durable.

Sincère il l’était, ses intentions et projets ne regardait en rien le bâtard. Si ce dernier semblait méfiant à juste titre Aaron l’était tout autant voire bien plus, à vrai dire, il ne faisait confiance qu’à de rares personnes. Cas inverse, le Lion aurait coupé cours à cet échange si son invité s’avérait d’une crédulité affligeante. Anihiler le pouvoir des Targaryens n’était qu’une étape d’une stratégie de plus grande envergure, étape indispensable il en convenait, c’était pourquoi il s’y afférait de manière si consciencieuse. Stratégie qui amènerait la paix et placerait les Lannisters au dessus de tout, sans pour autant avoir la contrainte Royale. En effet, il croyait impossible à quiconque de régner sans accrocs sur Westeros et l’histoire parlait pour lui. Comment régner sur quelque chose qui n’est en rien unifié ? Ou les inégalités entre les Royaumes prévalaient ? Ou les Religions et les coutumes étaient si différentes ? Non il fallait réformer cela, avoir une vision plus moderne du règne, ou du moins plus en adéquation avec la situation sociopolitique de Westeros. Et pour cela, il avait besoin d’un ensemble de conditions plus ou moins délicates à mettre en place. De plus, il venait de glisser volontairement dans ces dires, le potentiel profit que pourrait tirer le Dragonnier de cet association. Quand bien même, les tires et l'or ne l'intéressait vraisemblablement pas, un tel privilège, pour un passionné des Dragons, cela ne se refuse guère.

Par conséquent, il va de soit que la sérénité de Westeros, le bien être du peuple, n’est pas mon unique motivation. Cependant, sans à devoir vous faire un cours sur la politique et la gestion d’un territoire, laissez-moi vous dire une chose. Sans le peuple, le seigneur n’est rien. Il n’est Seigneur que parce qu’il a des sujets dont il a la responsabilité et qui participent au développement de son patrimoine. Etre seigneur c’est comme être un père, sauf que l’on a des milliers d’enfants. Il se doit d’être sévère quand il le faut, juste quand il le faut et bon quand il le faut. Si le peuple est heureux et le Seigneur bienveillant à son égard, point de révolte, point d’incertitude, et ainsi le Seigneur ne verra pas son autorité remise en question. Voilà ce à quoi je crois… Le Chevalier finit sa coupe d’un trait avant de la poser sur l’immense table en bois précieux, se permettant quelques secondes de silence après tant de paroles.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♔ Ser héritier de Casterly Rock ♔ Chevalier
♔ Ser héritier de Casterly Rock
♔ Chevalier
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Jan - 1:56


Ashton avait bien entendu remarqué que l’héritier de Casterly Rock avait tiqué lorsqu’il fit justement, mention de ce lien de sang qui garantissait les titres, lors de la mort des prédécesseurs. Il avait encore du mal avec cela. Parce-qu’il était vrai que plus le temps passait, plus il s’inquiétait et doutait sur ses origines Targaryen. Voudrait-il lui-même obtenir une part de gâteau, si Aegon V en venait à mourir –et ce, dans d’atroces souffrances, il l’espérait bien…-? La réponse était bel et bien non. S’il ne se gênait pas pour laisser comprendre à quel point il n’appréciait pas le monde des Nobles de rang ou de sang, ce n’était très certainement pas pour se jeter volontairement dans ces sables mouvants.

Tout ce qu’il désirait réellement, c’était de protéger et travailler avec les Dragons, rejoindre un jour la Dothraki Sea et peut-être y amener les progénitures de Shenya et Onyx, afin de s’assurer que jamais le Souverain, ni Leith ne mettent le grappin sur ces Dragonneaux et renforcir leurs rangs. Pas plus que ceux d’Aaron Lannister. Ce n’était même pas personnel, mais il ne faisait pas confiance en cet homme et de toute façon, il n’avait pas confiance en beaucoup de gens. Ceux-ci ne se comptant pour l’heure que sur les doigts d’une seule main. Pathétique? Il s’en fichait. C’était plus fort que lui.

Il n’était pas à l’aise avec le sujet de la descendance du Roi. Oh, et s’il savait… S’il savait ce que Khanrell avait dû faire pour s’assurer que justement, celui-ci n’ait pas de descendance ou du moins, pas venant d’elle, la libérant au passage dans le North.

-Vous serriez surpris de voir le nombre de personnes qui supportent le Souverain et qui cherchent à se creuser une place auprès de lui. Si tel n’était pas le cas, il aurait été renversé depuis un moment déjà.

Cela lui avait échappé plus qu’autre chose et Ashton l’avait laissé sortir d’un ton plutôt amer. Oui, pour avoir rôdé un bon moment en Red Keep, tout comme dans les rues de King’s Landing, malheureusement, mise à part les plus démuni et quelques Nobles a sans doute ne pas trop sous-estimer, certes, la pluparts se fichaient bien de tout cela. Certains croyaient même que la guerre n’éclaterait jamais et que King’s Landing était l’endroit le plus sûre de tout Westeros ce qui sommes toutes, avec l’armé et les nombreux Dragons y rôdant… Surtout les Dragons, c’était plutôt difficile à contredire.

Puis il lui parlait de justice, mais de qu’elle justice parlait-il? Il avait son propre point de vue de l’histoire et Ashton pouvait comprendre et lui-même ressentir un profond désir de justice, mais qu’elle était-elle, pour le Lion? S’il était désireux de voir périr le Roi, cela n’avait strictement rien à voir avec le Royaume, la Couronne, la guerre et les dépenses et le profit qu’elle engendrerait. C’était beaucoup plus personnel et si la guerre pouvait être évitée, c’était sans doute l’une des raisons qui pouvaient peser sur la balance, mais elle arriverait, d’une manière ou d’une autre, Aegon sur le trône ou pas. Parce-que ce fichu trône, il rendait dingue les gens et tous le désiraient. S’il n’avait pas été de fer, Ashton l’aurait sans doute déjà mis en feu. Sincèrement.

Puis il revint sur les Dragonnier, l’Académie et sa soi-disant capacité à tourner des Dragonniers contre le Roi. Peut-être quelques-uns, mais pas suffisamment, comparativement au reste. Ces humanistes ou idéalistes peu importe, étaient dès lors déjà suffisamment intelligent pour jouer profil bas et faire comme lui. Et il parlait de richesse? Oui, bien sûr, il paraissait que les Lannister avait une belle petite fortune. Et alors? Les Dragons d’Or ne servaient pas, de l’autre côté.

-Votre clairvoyance alors n’est pas bien ajustée. Il serait plus aisé pour moi de le tuer en personne, que de risquer de me faire prendre en tentent de monté des hommes fidèles à la Couronne contre celle-ci.

Et il était foutrement sérieux. S’il en avait l’occasion un de ces jours, il ne passerait pas à côté, c’était assurée, mais même un protecteur de la famille Royale comme lui, inspirait la méfiance chez un homme comme Aegon. Surtout lui, de surcroit.

-Vous parler de risques? Vous n’avez pas idées, Ser Lannister. Je ne peux pas me permettre de quitté en Essos en exilé pour l’heure, désolée de défaire vos plans, j’ai aussi les miens et ils nécessitent du temps et de la discrétion, surtout.

Il était presque insulté, sincèrement. Il allait tout plaquer, comme ça, parce-que le Lion trouvait que c’était la meilleure chose à faire alors que lui, il resterait bien au chaud et encerclé par son armé à Casterly Rock? Oui, bien sûr. Avait-il l’air si idiot? Entre temps, Aaron continuait d’argumenté et il fallait bien avouer qu’Ashton l’écouta d’une oreille plutôt distraite du moins, jusqu’à ce qu’il fasse référence à ses ambitions et ses intentions face au trône si celui-ci se retrouvait libre de Roi. Il s’élança ensuite dans un monologue à manière justificative, prétendant que cela ne le concernait pas alors qu’il lui demandait directement de placer sa tête sous la guillotine pour sa cause. Il passa ensuite par quelques promesses sous-entendu et Ashton laissa échapper un soupir irrité.

La fait de ce qui semblait être un plaidoyer lui semblait totalement utopique. Ashton n’avait ni les mots, ni la patience pour argumenté sur la chose. Bien qu’une partie lui semble Noble, c’était totalement hors proportion. La paix, dans le monde, n’existerait jamais. Peu importe qui serait sur ce foutu trône, peu importe les nouvelles lois instaurer, les anciennes détruites, il y aurait toujours, quelque part, quelqu’un qui serait mécontent et qui chercherait à prendre le contrôle. C’était là la nature de l’homme pure et simple.

Ashton quitta le mur sur lequel il était appuyé et fit quelques pas vers la table où se trouvait assis le Chevalier. Il y déposa la coupe et avisa l’homme droit dans les yeux. Il n’y avait là aucun défit dans le regard. Simplement un gouffre sans fond de secrets bien gardés, donnant l’impression pourtant qu’il tentait de percer l’âme d’Aaron Lannister. Puis, après quelques secondes, il tourna tout simplement les talons et se dirigea vers la porte de sortie de la Salle non sans ramassé son sac, dans l’intention évidente de quitté Casterly Rock.

-Vous devriez avoir cette conversation avec Kalil Martell. Je suis sûre que vous trouverez en lui ce que vous désirez. Je vous ferais signe, si j'entends quelque chose qui pourrait vous intéresser.

Puis il ouvrit la lourde porte et quitta. Peut-être que le Lion prendrait cela comme une insulte, mais Ashton lui avait réellement référé le Prince de Dorne sérieusement, mais peut-être y avait-il déjà pensé et qu’il craignait que celui-ci ne revendique à son tour la Couronne? Quant au reste de ses propos, il préférait garder le Ser dans sa poche après tout, bien que leurs chemin semblaient vouloir être différent, le but restait la mort du Souverain.



Fin ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♔ Lord de Ghost Hill
♔ Dragonnier Rebelle
♔ Bâtard Targaryen


Listen, smile, agree and then...
Do whatever you were gonna do anyway.
Change de ciel, tu changeras d'étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Archives :: RP terminés-