Revenir en haut Aller en bas



 

Mar 17 Oct - 14:40


MEDRAWT
"Aime l'honneur plus que ta propre vie"

Personnage

Nom : Arryn

Sexe : Masculin

Âge : 37 ans

Royaume : Vale of Arryn

Titre/Ordre/Association : Lord suzerain du Vale of Arryn et Gouverneur de l'Est


Personnalité : Le Lord Arryn est connu avant tout pour son sens de l’honneur. Il ne vit que pour être et demeurer quelqu’un d’honorable. Cela passe avant par un point d’une importance capitale à ses yeux: tenir parole. Quand il la donne, il s’y tiendra. Pour lui, les mots ne sont pas anodins, ils ont de la force et leur sens ne doit pas pouvoir être perverti ou interprété. Quand un serment est fait, il se doit d’être respecté, point à la ligne. Aussi, l’homme se montre incroyablement fidèle à la Couronne. Son ancêtre ayant choisi de plier le genou face à la puissance des Targaryen et de leur prêter allégeance, Medrawt considère qu’il se doit d’agir ainsi lui aussi. Outre le fait qu’il y soit contraint par un serment, il pense que se rebeller contre eux serait une idée d’une stupidité sans nom. Les Targaryen sont la maison la plus puissante du monde, de Westeros à Essos et aller contrer ne signifie qu’une chose: courir à sa perte.


Lors du règne de l’Ancien Roi, le Lord Arryn n’est jamais allé contre lui et en renouvelant son serment face à Aegon V, il montre au monde entier qu’il suivra toujours son souverain. C’est un homme fidèle et qui tiendra toujours ses engagements envers la Couronne. Il ne manque d’ailleurs jamais de payer ses impôts et de faire respecter la volonté du Roi sur ses terres. Il est un allié puissant et fiable pour les Targaryen. Pour autant, cela ne veut pas dire que c’est un petit chien sans cerveau qui ne sait qu’obéir. Il sait parfaitement faire valoir ses intérêts et exprimer son opinion. Il peut faire part de ses désaccords au Roi s’il l’estime nécessaire. Ceci dit, Medrawt reste toujours très poli et respectueux avec ce dernier.


Le Lord Arryn voit d’un très mauvais oeil ses voisins du Nord. Il n’approuve pas le fait que certaines maisons ne voient par les Targaryen comme légitimes. Certains veulent même que le North devienne un royaume indépendant, ce qui constitue une véritable hérésie pour Medrawt. Il est fermement décidé à aider son roi à matter la moindre rébellion qui pourrait venir à se déclarer sur les territoires du Nord et ne manquera pas de tirer son épingle du jeu au passage. En effet, bien qu’il serve son roi, le Lord du Vale of Arryn ne perd jamais de vue ses propres intérêts et ceux de son peuple.


L’un des grands souhaits de Medrawt est de pacifier une bonne fois pour toute l’intérieur de ses terres. Il veut voir les clans des montagnes disparaitre. Par le passé, il les a longuement combattu sans y arriver. Pourtant, il continue de croire qu’un jour, ce miracle arrivera bien. Le Vale of Arryn serait alors réellement en paix, à la fois protégé de ses voisins par les montagnes et des hommes des montagnes par les chevaliers du Val.
En tant que Lord, Medrawt est un homme compréhensif qui place le bien de ses sujets avant les siens, raison pour laquelle il a été jusque faire couler son sang en en tentant de pacifier le territoire.


De manière bien plus personnelle, notre homme est très proche de sa famille, surtout depuis la mort de sa femme. Il cherche à protéger ses deux enfants pour que rien ne leur arrive et dans ce but, il ne les laisse presque jamais quitter le château et les rares fois où cela arrive, il est toujours présent pour les accompagner.


À cause de la mort de sa femme et des visions qu’il a à cause de la Vue, le Lord est en proie à une grave dépression dont il ne se remet pas bien. Il a même bu du lait de pavot de nombreuses fois, pensant que cela aiderait à taire sa peine, sans succès évidemment. Il n’arrive pas à faire son deuil et les horreurs auxquelles il doit assister en rêve ne cessent de le meurtrir. Sa consommation d’alcool et de tabac s’est par ailleurs largement décuplée depuis quelques années.


Medrawt n’aime pas combattre. En plus du fait qu’il ne s’entraine presque plus depuis quelques années, il n’a jamais aimé manier l’épée. C’est en revanche un érudit qui ne cesse de se plonger dans de multiples livres. Il cherche à en savoir toujours plus sur le monde dans lequel il vit et aucun sujet ne semble en mesure de le désintéresser. Il peut tout autant dévorer un ouvrage sur l’histoire des premiers hommes qu’un traité sur l’élevage des bovins en montagnes. Bien que ce soit pas de notoriété publique car il agit sous un alias, le Lord a lui même écrit quelques livres


Physique : Medrawt mesure un mètre quatre vingt pour environ soixante dix sept kilos. Cela fait de lui un individu d’une taille légèrement supérieure à la moyenne. Il n’est pas spécialement musclé et son corps n’est pas dessiné comme peuvent l’être ceux des soldats de son armée. Depuis la mort de sa femme, il a laissé de côté ses entrainements et a perdu beaucoup en force physique et en endurance. Cela couplé à son âge fait de lui un combattant bien moins bon qu’il ne pouvait l’être dans le passé. Il est à noter que la force dans ses bras lui permet encore de tirer magnifiquement bien à l’arc.


Le Lord Arryn a de long cheveux de jais qui lui arrivent jusqu’en dessous des omoplates. Comme il ne les lave pas régulièrement, ils ont tendance à être gras, raison pour laquelle il les coiffe en les attachant pour faire une queue de cheval. Deux longues mèches encadrent  de plus les bords de son visage et il porte sur le côté gauche une natte au bout de laquelle est attaché un anneau d’or qui appartenait à sa défunte femme. Concernant sa pilosité, Medrawt conserve généralement une barbe noire fine et bien taillée à laquelle il fait beaucoup attention qu’à sa coupe.


Le visage du gouverneur de l’Est est parsemé de cicatrice plus ou moins grande. Chose que l’on retrouve en fait sur tout son corps, héritage de ses nombreuses batailles contre les clans des montagnes. Sa balafre la plus remarque est celle qui prend place au niveau de son oeil gauche et qui avait manqué de le rendre aveugle. Concernant ses yeux, ils sont d’un bleu clair, parfois gris au soleil. Son regard est par ailleurs généralement assez froid, ce qui accompagne bien son air impassible. La plupart du temps, le Lord peut être vu avec une pipe en forme de dragon à la bouche. Il s’agit d’un cadeau de sa femme auquel il tient particulièrement. Sa voix est par ailleurs rauque, à force de fumer depuis des années.


Les tenues de Medrawt varient en fonction de la situation. Quand il se trouve au sein de son château, il porte généralement des vêtements en cuir bleus pour lui tenir chaud et il lui arrive fréquemment de porter des manteaux de fourrure quand le climat se couvre. S’il doit venir à se battre, il portera une armure bleue complète mais légère qui portent les armoiries de sa maison.


Crédit de l'avatar : Aucune information à ce sujet


Pouvoirs : Vervue. Il ne dispose pas d'un contrôle parfait de son pouvoir et doit se servir de ses connaissances en terme d'histoire pour deviner où il se trouve dans le temps.


Relations : Medrawt est très proche de ses enfants: son fils Artys III et sa fille Valyria. Comme ils sont encore jeunes et qu'il reste marqué par la mort de sa femme, il les couvre plus que de raison et ne les laisse pas quitter le château s'il n'est pas présent. Depuis qu'il est veuf, le Lord ne s'intéresse plus vraiment aux femmes et n'a toujours pas cherché de nouvelle épouse. Enfin, il entretient de bonnes relations avec son Roi, Aegon V Targaryen.


Histoire : Notre histoire commence par l’union de deux êtres. Edwin Arryn était le Lord du Vale of Arryn depuis déjà quelques années quand on lui arrangea un mariage avec une femme de la maison Royce. Cette union lui apporta une dote non négligeable et fortifia toujours plus le lien entre les deux familles. Edwin et son épouse Halarée eurent la chance de bien s’entendre, ce qui n’était pas chose toujours courante dans le cas de mariages arrangés. Quand Lady Arryn tomba enceinte, tous souhaitèrent qu’ils aient un fils. L’on pria les anciens et les nouveaux Dieux pour que cela arrive. Généreux, ces derniers décidèrent d’accorder leur grâce au couple. Malheureusement pour eux, cette joie ne fut que de courte durée. L’accouchement se déroula mal et les séquelles qu’Halarée subit allait la poursuivre toute sa vie. Les mestres expliquèrent que jamais plus elle n’aurait un nouvel enfant.


La nouvelle fut très mal accueillie par le Lord Arryn qui en voulut un moment à son fils pour cette tragédie. Bien heureusement, à mesure que les mois passèrent et qu’il faisait son deuil, il comprit qu’en vouloir à un simple nourrisson était indigne de son rang, en plus d’être complètement stupide. Edwin était bien des choses, mais pas un homme stupide, aussi pardonna-t-il à son fils sa venue mouvementée en ce monde. Il fit ainsi la paix avec lui même. Lady Arryn, quant à elle, ne sembla jamais reprocher quoique ce soit à son fils. Heureuse d’avoir donné à un fils à son époux, elle s’accrocha au jeune Medrawt, sachant pertinent qu’il serait son unique enfant. Pour cette raison, la mère se montra très protectrice envers ce dernier. Longtemps, elle le couva, retardant notablement son développement lors de ses jeunes années.


Plus les années passèrent, moins Edwin acceptait le comportement de sa femme. Il lui fit alors comprendre qu’elle devait se montrer plus distante. Cette décision causa bien des problèmes au sein du couple mais la Lady ne refusa pas. Le Lord décida donc que son seul fils et héritier devait être formé convenablement. Après tout, c’était lui qui dirigerait le Vale of Arryn à sa mort. L’on donna bien des cours à l’enfant. Tout d’abord les mestres lui apprirent à écrire et lire. Très étonnement, cette étape fut accomplie en un temps record. Tout le monde était très étonné de la facilité qu’avait le jeune lord avec les lettres. C’était pour lui quelque chose d’aussi naturel que de respirer. C’est alors que l’on commença à inculquer au futur Lord les notions les plus élémentaires de la géopolitique de ce monde. On l’abreuvait de cours sur les différentes maisons de Westeros, sur comment Aegon Targaryen avait conquit les sept couronnes ou bien encore l’histoire du Vale of Arryn. Pourvu d’une soif de connaissance insatiable, le garçon se montrait très assidu.


La formation de Medrawt se gâta lorsqu’on décida de lui apprendre à se battre. Si jusque là il se montrait doué en tout, il en fut bien autrement concernant l’art de manier l’épée. Empotée et maladroit, le jeune lord ne faisait pas montre du moindre talent en la matière. Edwin, qui était, au contraire, une des plus fines lames du continent, décida qu’il serait inacceptable pour l’héritier du Val of Arryn de ne pas être un bon bretteur. Le Lord fit donc mander ses meilleurs épéistes pour venir former le jeune homme. Medrawt en voulut énormément à son père de pousser à se battre à ce point. Il n’aimait pas manier l’épée. Tout ce qu’il voulait, c’était de continuer à apprendre encore et toujours plus sur ce monde. Malheureusement pour le jeune homme, son père fut strict, tant qu’il ne saurait pas un minimum se battre, ses autres formations seraient ralenties au maximum. Motivé par cette contrainte qu’il trouvait injuste, le lord accepta de s’entrainer avec sérieux.


Bien qu’il fit des efforts remarquables en donnant son maximum, Medrawt resta toujours un combattant à l’épée très moyen. En revanche, il se montra incroyablement doué pour le tir à l’arc. Sa précision était telle qu’on disait parfois de lui qu’il avait hérité de la vision du Faucon de son ancêtre. Bien sûr, cette rumeur était tout sauf fondée. Le garçon se montra aussi particulièrement à l’aise en équitation. Finalement, le Lord Arryn considéra qu’il était suffisamment compétent et lui permis de reprendre plus intensément ses autres formations.


Les années passèrent et se ressemblèrent. Vers la fin de l’adolescence de Medrawt, il avait acquis suffisamment de savoirs pour diriger avec talent son futur territoire. Bien entendu, son père étant toujours en vie, il devrait attendre bien sagement. Soucieux de faire ses preuves auprès de son futur peuple, le lord demanda à son père de lui confier la direction d’une troupe de cavaliers. Son but était simple, faire parler de lui en allant combattre les clans des montagnes. Bien que l’entreprise puisse sembler périlleuse, Edwing accepta. Bien entendu, il ne confia à son fils que des combattants à la fois doués et très expérimentés. Il ne pouvait, ni ne voulait perdre son seul et unique héritier.


A la tête d’une troupe de cinq cent cavaliers, Medrawt se lança à la recherche d’un clan qui faisait trop parler de lui récemment. Il s’était notamment illustré en pillant un convoi qui transportant des impôts en direction de King’s Landing. Utilisant la vitesse de ses chevaux, il encercla le camp où la majeure partie des membres du clan se trouvaient. Ses hommes en place, le jeune lord ordonna l’assaut. Ce fut un véritable bain de sang qui se solda par une victoire fulgurante du Vale of Arryn. Rendu trop confiant par sa victoire, il descendit de son cheval pour aller demander au chef de se mettre sous le joug de son père. Bien que vaincu et blessé, le sauvage trouva la force d’attaquer ce petit noble prétentieux qui lui faisait face. S’armant de sa hache qui trainait non loin, il bondit tel un diable vers le lord. D’un geste vif et puissant, il envoya l’acier de son arme vers le visage de sa cible. L’un des hommes du Val voyant l’assaut venir lui tira l’épaule en arrière. Ne devant sa survie qu’au réflexe de son sujet, Medrawt s’en tira avec une profonde entaille au visage.


La blessure ne trouvant qu’à quelques centimètres de l’oeil du lord, on le rapatria en urgence aux Eyrie pour qu’il y soit soigné. Le mestre fit des miracles et parvint à sauver l’oeil de Medrawt malgré l’infection qui commençait à se répandre. Cette blessure en plus de laisser une marque physique sur le visage du jeune homme le marqua terriblement pour l’avenir. Son inconscience de jeunesse avait faillie le perdre. Il était passé à deux doigts de la mort par pure stupidité. Jamais plus il ne sous-estimerait un ennemi, même défait.


Lors des semaines qui suivirent, alors que la convalescence du lord avançait, il se mit à faire d’étranges rêves. Plus vrais que nature, ces songes semblaient mettre en scène des histoires qui lui parlaient étrangement. Il voyait des dragons brûler une forteresse, des monstres blancs tuant des hommes ou bien encore ses propres parents en plus jeunes. Medrawt ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Tous les matins, il se réveillait avec d’affreux maux de tête et oubliait toujours le songe de la nuit passée. A mesure que le temps passa, il parvint à les garder en tête au réveil. C’est alors que quelque chose le frappa. Les rêves auxquels il était sujet semblait raconter des évènements du passé. Avec le temps, il comprit ce dont il s’agissait, il disposait de la Vervue. Malheureusement, la maîtriser lui était encore rigoureusement impossible.


Devenu adulte et toujours sujet à des rêves qu’il ne parvenait généralement pas à comprendre ni localiser dans le temps, Medrawt apprit que son père lui avait trouvé une femme. Le lord découvrit alors avec étonnement qu’il allait épouser une membre de la maison Targaryen. Ce fut un choc pour lui, il allait se marier avec l’une des membres de la famille royale. A la fois honoré et satisfait, il espéra que sa femme serait belle et intelligente. Malheureusement pour lui, si Maella était en effet pourvue d’un intellect stupéfiant, elle ne jouissait pas du bonheur d’être une femme dont la beauté fait défaillir les hommes. D’abord refroidi par l’apparence de sa promise, Medrawt chercha à convaincre son père d’annuler le mariage. Bien sûr, Edwin se montra implacable et il fit comprendre à son fils tous les avantages qu’il y avait à épouser une Targaryenne, en plus du fait que ce soit un honneur considérable. Conscient de ses responsabilités, il s’en remit finalement à la décision de son père.


L’union de Maella et Medrawt ne fut au départ pas de tout repos. La femme avait un fort tempérament et ne voulait clairement pas que son mari se croit tout permis en sa compagnie. Elle se considérait comme son égal et ce culot venant d’une membre si éloignée de la famille royale étonna le lord. De son côté, Medrawt ne se montrait pas très intéressé par son épouse, et elle lui fit très clairement comprendre qu’elle voulait partager autre chose que sa couche. Selon elle, le devoir conjugal ne devait pas se contenter qu’à ce que le mariage produise un fils. Elle voulait qu’ils partagent leur vie, qu’ils s’entendent et oeuvrent ensemble, main dans la main. La volonté de fer de la femme laissa bouche bée le lord qui accepta avec le temps toutes ses exigences. Face à cette future Lady forte et déterminée, il comprit que son père ne s’était pas trompé. En revanche, il sentait qu’il n’allait pas rire tous les jours avec une telle épouse.


Encouragé par son père et sa femme, Medrawt accepta de prendre la tête de l’armée du Vale of Arryn quelques plus tard. Cette nomination arriva l’année de ses vingt deux ans, quelques mois après la naissance de son fils, qu’il nomma Artys III, en l’honneur de son ancêtre et fondateur de la maison Arryn. Il espérait qu’il serait aussi fort vaillant que l’homme qui avait porté ce nom en premier et dont il avait vu le combat contre le Griffin-King avec la Vue. A la tête d’une compagnie d’un millier de cavaliers, le lord se mit à écumer le territoire de son père pour mener une guerre sans répits contre les clans des montagnes. Il voulait réussir à les exterminer ou les faire rejoindre sa cause avant de devenir Lord. Malheureusement, les clans étant trop nombreux et disparates, les attaquer était compliqué. Ces hommes sauvages étant adeptes de raids et d’embuscades, réussir à mener des batailles rangées contre eux était presque impossible. Même avec la vitesse de ses cavaliers et la distance qu’ils pouvaient couvrir, il n’arrivait qu’à de faibles résultats.


Après des mois de combats futiles, coûteux en ressources et en hommes, il décida de cesser sa vendetta contre les hommes des montagnes. Ayant comprit qu’il ne pourrait jamais se débarrasser d’eux, il chercha plutôt à sécuriser les routes du territoire de son père en organisant des patrouilles équestres plus nombreuses et régulière. Agir ainsi lui permit de comprendre que contre un tel adversaire, il suffisait de bien se défendre pour triompher. Certes, ils restaient présents, mais leur influence se faisait moins ressentir.


Deux ans passèrent avant que Maella ne donne une fille à son époux. On l’appela Valyria, en l’honneur de l’antique cité dont venaient les Targaryens. Peu après sa naissance, les songes du lord s’intensifièrent. Il voyait dans ceux-ci la mort venir vers les Eyrie. Une maladie frapperait le château. Malheureusement, il ne savait pas s’il s’agissait vraiment du futur et non d’un lointain passé. Comment le savoir ? Inquiet pour ses jeunes enfants, il demanda au mestre de bien s’assurer de leur santé.


Alors qu’il était âgé de vingt six ans et que la vie semblait bien routinière pour le jeune lord, son père perdit la vie. Emporté par l’âge, l’abus d’alcool et de bonne chaire, il laissa derrière lui le pouvoir à son unique fils. Encore jeune, Medrawt devint Lord du Vale of Arryn. Bien heureusement, il se sentait parfaitement prêt à assumer ce rôle et il se savait bien soutenu par son épouse et sa mère.


Devenu gouverneur de l’Est, le nouveau Lord Arryn fit savoir à l’Ancien Roi qu’il était et demeurerait fidèle à la Couronne. Conformément au serment prêté par son ancêtre Ronnel Arryn, il servirait le Roi avec honneur et obéissance.


La vie de l’homme changea bien durant les mois qui suivirent. Passer du statut de simple héritier à Lord d’un si grand territoire était loin d’être une mince affaire. Par chance, il se montra à la hauteur de son poste. Soucieux de lutter contre les clans des montagnes, il intensifia encore un peu plus les patrouilles équestres. C’est aussi à cette époque qu’il commença à entretenir des relations plus poussées avec l’extérieur. En tant que Lord, il faisait en sorte d’organiser des bals chez lui afin de se faire mieux connaitre des nobles de Westeros. Il fit aussi en sorte de se rapprocher de la Couronne, aidé en cela par sa Targaryenne de femme.


Après six années à son poste, un drame s’abattit sur le Lord. La vision qu’il avait eut dans le passé se réalisa. Conformément à ce qu’il avait prédit sans pouvoir le confirmer, une terrible épidémie déferla sur ses terres. Bien des gens perdirent la vie et même les Eyrie ne furent pas épargnés. Alors que la maladie faisait rage, même le couple Arryn tomba malade. Le mestre désireux de soigner son Lord en priorité concentra ses efforts sur Medrawt, délaissant Maella. Le manque d’attention qui lui fut porté causa son décès peu de temps après. Devenu veuf avec deux enfants à charge, le Lord Arryn entra dans une profonde dépression et se replia sur lui même.


Il ne s’est toujours pas remarié depuis, décida de se concentrer sur la maitrise de son pouvoir afin que plus jamais il ne soit pris au dépourvu comme il l’avait été. Si la Vue devait servir à quelque chose c’était bien cela. Il devait empêcher la mort de ses enfants en la voyant venir. Peut-être était-ce là une chose possible ? Il l’ignorait mais comptait bien le découvrir.


En simultané de ces évènements, l’Ancien Roi perdit lui aussi la vie, laissant le trône à son héritier Aegon V Targaryen. Bien évidemment, Medrawt lui renouvela son serment, comme il l’avait fait avec son père des années auparavant.


Joueur

Nom : Tête de Chèvre

Sexe : Masculin

Âge : 22 ans

Pays d'origine : France

À quel point connais-tu GOT : Je ne connais que la série et certains détails des livres

De quelle façon as-tu connu le forum : Vive le Roi !

Un peu plus sur toi : Bêêêêêh


♔ Lord des Eyrie
♔ Gouverneur de l'Est
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Oct - 17:50
C'est terminé.


A vous les studios !
♔ Lord des Eyrie
♔ Gouverneur de l'Est
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Oct - 19:37
Présentation acceptée !
Nous te souhaitons la bienvenue sur Dragons of Westeros !

La seule chose que j'aimerai, c'est que tu changes l’appellation ''prince'' dans la présentation par ''lord'', quand tu parles de Medrawt. Étant le fils d'un lord, fais de lui quand même un jeune lord, pas un prince, puisqu'il n'est pas fils de roi Wink Merci à toi de m'aviser lorsque les modifications seront faites afin que j'archive ta présentation dans les présentations approuvées Wink
Smile
Fondatrice de DOW
♔ Princesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Oct - 1:38
Fait !
♔ Lord des Eyrie
♔ Gouverneur de l'Est
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Avant de jouer :: La population :: Présentations approuvées-