Revenir en haut Aller en bas



 

[Animation, an 251 AC] Siège de Lorath

 :: Essos :: Les cités libres :: Lorath Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 2 Oct - 10:34

Animation



Siège de LorathRP Libre

Mise en contexte : Depuis plusieurs mois que les cités alliées ont posé l'ultimatum à la Tour des Sorciers pour qu'ils relâchent les enfants enlevés et libèrent la cité de Qohor, sans jamais recevoir de réponse. Alors que les diverses armées des cités d'Essos se préparent à prendre les devants pour briser la Tour, ils découvrent qu'une des leurs est déjà en état de siège par les Sorciers. Lorath, trop faible par son isolement pour se considérer importante dans la conquête du Maître de lumière, avait été prise par surprise en voyant arriver les prêtres rouges à sa porte, lesquels avaient pris soin de contourner Norvos de loin pour préserver l'effet de surprise. Bien que n'étant pas considérée membre des Cités alliées, celles-ci se liguèrent immédiatement pour aller défendre la cité en détresse... Après tout, elle se trouvait beaucoup trop près de Braavos pour qu'on ne considère pas le risque que pourrait engendrer sa prise, visiblement stratégique...

Fonctionnement de l'animation : Aucune inscription n'est nécessaire, vous pouvez commencer à poster dès maintenant si vous désirer faire participer votre personnage au siège.
♔ Maître du Jeu
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonsofwesteros.forumactif.com


Quand on joue au jeu des trônes... soit on RP, soit on meurs!

Prière au Dieu du RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Oct - 22:58


Lorath. Bien sûr qu’il y était, pourquoi diable n’y serait-il pas. Il fallait bien que quelqu’un se charge de tout, maintenant que l’ancien Maître Sorcier avait rendu l’âme pour lui laisser la place toute libre. Sa visite subtile en Westeros l’avait convaincu à son retour. Alors que tous les yeux étaient sur le Souverains des Sept Couronnes et que ceux des Dirigeant des diverses Cités d’Essos étaient tourner en Qohor avec une appréhension palpable, il avait choisi de jeter son dévolu sur Lorath pour plusieurs raisons qu’il n’avait que très peu mentionner, mêmes aux Sorciers.

Certains disaient que le seul et unique but d’Astaroth était de les tester et ce n’étais pas faux, mais pas seulement eux. Combien de temps cela prendrait aux Cités pour réaliser l’attaque? Combien de temps cela prendrait pour la réaction? Les aideraient-ils? La petite réunion de leur Conseil des Cités Libres n’avait pas toutes les signatures. Y avait-il des Cités réticentes? Des potentiels alliés? Des adorateurs mal assumé? Cela pouvait être intéressant… Dans tous les cas, la missive l’avait bien amusé. Ils avaient pris Qohor en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire et les armées avaient été vite décimé, ou forcé à battre en retraite. L’effet de surprise était une belle excuse, mais maintenant, que serait-il en sachant qu’une épée de Damoclès pendait bel et bien au-dessus de leur tête? Sur qui tomberait-elle? Lorath. Voici la réponse qu’il offrait à cette missive teinté d’une menace mal dissimulé. Ils comptaient prendre les armes? Soit. Il détestait qu’on le menace.

L’on pouvait bien accuser les adorateurs de R'hllor d’être une plaie, mais la vérité était qu’ils étaient là pour préparer les Cités au pire. Peut-être devrait-il les laissé mijoté dans leur coin jusqu’à ce qu’ils viennent d’eux-mêmes les supplier de les aider, lorsque la Noirceur s’abattrait sur eux? Ce croyaient-ils mieux, à bafoué le potentiels de ces enfants doté de capacités hors du commun? La Tour était là pour leur offrir un éclat, les aider à comprendre et maîtriser leurs Dons, à mettre la Lumière sur leurs âmes égarées. La magie était mal connue, mal vue et il était temps que cela change et cela changerait bel et bien, un jour ou l’autre en dépit de quelques têtes qui rouleraient d’ici là. On ne menaçait pas la Tour et ils l’apprendraient bien à leur dépend. Il comptait la rendre aussi prestigieuse que l’Académie Dragonnière en Dragonstone, où l’ont viendrait porter ces enfants sans crainte, car l’on pouvait bien dire ce qu’on voulait, ils étaient mieux traité dans les murs de la Tour que nul part ailleurs. Ils pouvaient d’épanouir et s’y sentir en sécurité. Entre temps, il testait un peu ceux qui le considéraient comme un ennemi. Il était vrai que la prise de Qohor n’aidait pas la cause de la Tour, mais il fallait comprendre. Ils devaient bien avoir un endroit et Qohor était parfait puis, il avait toujours détesté son Dirigeant, alors obéir aux ordres de l’ancien Maitre Sorcier ne lui avait pas posé problème, tout comme répandre le sang. Cela lui avait permis de ce démarqué d’avantage et prouver à tous qu’il y avait bel et bien un système de méritocratie. Quant à Lorath et bien, ce n’étais surtout qu’un dommage collatéral pour parfaire les desseins de la Tour.

Ils auraient pu frapper aussi fort qu’en Qohor, entré et prendre le Château sans le moindre préambule, mais ils attendaient, les laissaient en état de siège. De toute façon, leurs vivres finiraient bien par diminuer drastiquement et bientôt, les hommes et les femmes se rendraient quant à la ridicule armé qu’ils avaient, elle s’affaiblirait tôt ou tard. Ils ne devaient même pas être convenablement formé pour une telle attaque. Après tout, pourquoi diable Lorath serait attaqué? Son port était peu important et ce n’étais pas une Cité fructueuse côté richesse, mais Astaroth y voyait bien des choses.

Déjà, certains villageois venait plier genou devant Blackmont que ce soit sous la peur, parce-qu’ils avaient faim ou tout simplement parce-qu’ils étaient déjà adorateur du Maître de la Lumière. Il fallait avouer qu’il avait l’impression que les choses étaient trop aisées. En retrait, le Maître Sorcier ne se montrait pas. Après tout, personne ne savait encore qui il était réellement et plus le mystère planait, plus ceci était profitable pour lui, mais assurément qu’en ces prochains jours, le voile finirait sans aucun doute par tombé. Il était curieux de savoir si les armés des Cités Libres frapperaient fort ou non. Il avait entendu qu’un Dragon planait en Braavos depuis quelques mois, signe qu’on craignait la Tour, non? C’était des créatures magnifiques, qu’il trouvait dommage de mêler à cette guerre des hommes, mais voilà. S’ils s’en prenaient à sa Tour, à ses Sorciers et/ou Prêtres, ils mourraient. Il avait de quoi leur faire mal…

Un homme entrait dans sa tente alors qu’il était confortablement assis devant une table où une carte y trônais, observant celle-ci et y repositionnant quelques pions. Celui-ci se positionna devant la table et observait le nécromancien en silence, les bras croisé dans le dos. Astaroth fini par lever son regard doré sur lui, hochant brièvement la tête afin qu'il parle. C'étais l'un de ces vieux amis, s'il pouvait le qualifié ainsi. Ils c'étaient connu bien avant cette histoire de Tour, de Sorciers. C'étais une racailles, comme lui qui avait depuis longtemps fait ses preuves en Blackmont.

«Les armées sont à 5 kilomètres du Château par le Sud. Isabor a calculé environ 200 navires près des côtes, mais les Sorciers sondeurs en ont repéré d’avantages... Sir, ils encerclent Lorath. Ils semblent attendre quelque chose, eux aussi.[/i]

Intéressant.

-Bien. Je doute qu’ils soient si idiot pour foncer tête première sans avoir vent de la situation présente ne serait-ce qu’un peu. Ordonnez aux autres d'ouvrir les yeux pour des éclaireurs. Ils n’enverrons pas une armé entière ce faire décimé comme en Qohor, du moins, je doute qu’ils n’aient pas appris de leurs erreur…

Fit-il en prenant sa coupe argenté où y reposait un liquide rougeâtre, puis baissa son regard sur la carte afin d’y replacer les pions et afficher un sourire en coin. Dans tous les cas, il ne comptais pas céder Lorath.

-Et qu’en est-il des Prêtres répandu dans les petits villages?

«Ils répandent la bonne nouvelle. Le silence du Gouverneur inquiète ses habitants, qui sont bien plus influençables que prévu étant donné que celui-ci leur à fermer ses portes pour qu’ils puissent prendre refuge à l’intérieur des remparts. Ils se sentent abandonné.»

-Cela fait tout de même 12 jours qu’ils sont en état de Siège. Tout ce déroule comme prévu.

En effet. Cela pouvait aussi annoncer le calme devant la tempête, mais le Sorcier ne craignait pas les orages. Il les adorait. Portant sa coupe à ses lèvres, il fit signe à l’homme de prendre place et de se joindre à lui tandis qu'il envoyait quelques ordres par télépathie aux chef de troupes, tous Sorciers. Ils avaient encore à discuter de certains détails. Astaroth n’avait aucune pointe de nervosité, ni même aucune tension. La disposition de ses Sorciers lui permettait une offense féroce, tout comme une défensive de taille.
♔ Grand Maître de la Tour des Sorciers
♔ Lord Blackmont
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


«Life and Death are one thread. The same line viewed from different sides.»
«I'm not a monster, i'm just ahead of the curve.»
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Essos :: Les cités libres :: Lorath-