Revenir en haut Aller en bas


Forum de RP basé sur l'univers de l'oeuvre de George R.R. Martin A song of ice and fire et de sa série télévisée Game of Thrones.
 

Sam 27 Jan - 17:02
Elle était difficile? Certes, son désir de se rendre à Westeros avait depuis longtemps passé le stade du simple intérêt financier et professionnel, et elle ne s’y efforçait véritablement que pour se venger du manque d’attention d’Ézekiel, même si elle continuait de prétendre que c’était le goût de l’aventure qui l’animait. Pourtant, elle ne se serait pas qualifiée de difficile… c’est lui qui l’était avec elle, qui la faisait poireauter comme une cruche! Le problème était là : il y avait trop à prévoir avant de partir dans l’ouest, mais les délais de Lord Lannister ne le permettait pas, ils devaient bouger s’ils ne voulaient pas que la Banque rate cette chance unique de s’associer à la famille réputée la plus riche des Sept Couronnes. Sauf que la jeune Lady doutait de plus en plus que les réticences du Sealord soient uniquement de natures sécuritaires, c’était elle qu’il voulait brimer. Parce qu’il s’inquiétait de son bien-être ou parce qu’il voulait la brimer ? Difficile de se décider.

-Et la situation en Essos est plus sécuritaire, peut-être? marmonna-t-elle les dents serrées, à peine audible, en s’efforçant de se retourner vers lui pour le regarder, plutôt que de fixer avec insistance l’infinie azur.

Et aussitôt, toute trace d’agacement s’envola de son expression. En effet, Sheireen était convaincue qu’à Essos ou à Westeros, personne n’était réellement en sécurité et que les excuses de Sekhivar à cet égard n’étaient, justement, que des excuses. Pourtant, en croisant ses prunelles, lesquelles s’étaient aussi adoucies par rapport au ton qu’il avait employé en la traitant de difficile, la porteuse de clé n’avait plus envie d’argumenter sur la situation précaire de tout le monde connu. Tout ce qu’elle voulait était d’oublier cette querelle stupide, retrouver ses bras et la soirée bénie (et malheureusement unique) qu’ils avaient passée tous les deux, il y avait de cela déjà une éternité… Pourtant, le ton du Sealord se fit encore sec lorsqu’il affirma qu’elle ne quitterait pas sans son accord, ce qui aurait dû la mettre en colère, réveiller la tigresse. Elle aurait normalement argumenté, sorti les griffes, mais son cœur tergiversait entre deux autres émotions totalement contradictoires. D’un côté, elle se sentait sur le point d’éclater en sanglots, comme une stupide enfant à qui on refusait un gâteau, parce qu’il ne lui parlait pas avec la tendresse qu’il y avait pourtant dans son regard. Et de l’autre côté, elle mourrait d’envie de l’embrasser, même si ses propos lui brisaient le cœur, de lui dire que oui, elle était bien tombée sur la tête, et qu’elle était sienne, depuis cette nuit fatidique et pour toujours. Mais elle se tut, étouffant chaque émotion en tentant de rester impassible, se laissant simplement entraîner à l’écart de l’équipage, alors qu’Ézekiel leur indiquait qu’ils pouvaient continuer leur travail, même si ses propos avaient semblés suggérer que le voyage était annulé.

Ce retournement de situation lui donna un peu d’espoir, bien qu’elle se doutait qu’ils s’éloignaient seulement pour qu’il lui impose ses conditions, elle comprit qu’il avait cédé et la laisserait partir. Pourtant, en cet instant, c’était le dernier de ses soucis, Sheireen le réalisant seulement à retard. Franchement, être séparée de lui aussi longtemps devenait tout à coup une perceptive aussi douloureuse que l’avait été le mois d’ignorance. Au moins, à Braavos, elle avait des chances de le voir, des espoirs de le toucher, ce qui n’arriverait plus pour presque deux mois, même si tout se déroulait comme il se devait. L’espace d’un instant, elle eut envie d’abandonner cette idée ridicule, de laisser Aaron Lannister pourrir avec ses délais déraisonnables et ses intentions floues, l’obliger à se déplacer lui-même s’il voulait leur attention. L’expression de Sekhivar était franchement embêté, comme s’il regrettait déjà ce qu’il s’apprêtait à dire, et la porteuse de clé sut que c’était le cas, à mesure qu’il s’exprimait et que son propre visage s’illuminait d’un sourire, pas victorieux et arrogant, mais touchée… attendrie. Qu’importe s’il s’exprimait avec autorité, Nestoris ignorait le ton pour se concentrer sur l’essentiel : c’était sa sécurité qui lui importait, rien d’autre, et en lui imposant une garde, il lui confirmait son besoin de la protéger. Quelle femme pouvait résister à cela?

-Vous dites cela parce que vous ne m’avez jamais vu vraiment taper du pied… chuchota-t-elle d’un ton qu’elle voulait moqueur, bien que ses prunelles, généralement ternes, brillaient de tendresse.

Bien entendu, si Sveinn décidait de la forcer à rentrer, elle obéirait sans rechigner, elle allait accepter les conditions d’Ézekiel à cet égard, même si elle voulait essayer de prétendre le contraire. Elle l’avait su dès l’instant où il l’avait attiré à l’écart, qu’elle ne pourrait résister à ses exigences, surement parce qu’elle savait qu’il n’était pas en mesure de lui refuser son voyage à elle non plus. Pas parce qu’ils n’en avaient pas le pouvoir ou la détermination (l’un comme l’autre), mais parce que leur cœur l’interdisait. Dans un mouvement presque simultané, le Sealord vint quérir l’une de ses mains alors qu’elle tendait l’autre vers sa joue, caressant doucement la barbe qu’il avait malmenée un peu plus tôt de façon irritée. Sheireen sentit définitivement son cœur flancher lorsqu’il lui avoua qu’il s’en voudrait s’il lui arrivait quoi que ce soit, lui assurant pour de bon qu’il ne voulait pas la brimer, seulement la protéger… par amour. Sans lâcher ni sa joue ni sa main, la jeune femme fit un pas silencieux vers Sekhivar, puis un autre rapide pour combler la distance qui les séparait et l’embrasser avec une passion ardente qui n’était absolument pas appropriée dans les circonstances.

-Moi aussi je vous aime, Ézekiel Sekhivar, chuchota-t-elle en détachant à peine ses lèvres des siennes, sans rouvrir les yeux, en réponse à la déclaration qu’il n’avait pas tout à fait prononcée. Je vous aime et suis vôtre, quoi que vous en pensiez ou que cela implique. Il ne m’arrivera rien de toute façon, je le sais, vous ne laisseriez rien m’arriver, n’est-ce-pas?

Sheireen glissa ses doigts doucement contre la joue du Sealord, les descendant lentement jusque sur sa gorge, alors qu’elle l’embrassait à nouveau avec plus de douceur, mais non moins d’insistance. Lorsqu’elle lui permit à nouveau de respirer, elle rouvrit enfin les yeux, espérant pouvoir plonger dans ses prunelles d’émeraude qui la faisaient tant chavirer, mais ne rencontra que des paupières fermées. Avait-il peur de ce qu’elle y lirait s’il osait les lui montrer?

-Si vous me trouvez difficile aujourd’hui, mon pauvre Lord, vous n’avez pas fini… voulu-t-elle se moquer sans parvenir toutefois à retirer la douceur de son ton. Mais je ne tiendrai pas tête à vos hommes, je vous le promets. De toute façon, j’ai déjà hâte de revenir à la maison. Je suis bel et bien tombée sur la tête, mais il semblerait que ce soit à votre avantage et non au mien. Seulement, plus vite je partirai, plus vite nous nous retrouverons, chuchota-t-elle avant de l’embrasser encore une fois, plus rapidement toutefois, en déliant ses doigts mêlés aux sien et rangeant sagement sa main câline dans son dos. À bientôt, milord… vous me manquez déjà.

Sur ce, elle s’en fut, sur son pas léger de ballerine, retournant mettre les dernières touches à son départ, tâchant de le précipiter au passage, parce qu’elle ne se pouvait plus d’attendre de rentrer à Braavos alors qu’elle n’était même pas encore partie.

---------
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Jan - 3:16


Son expression, malgré ses règles imposé si elle tenait tout de même à aller sur ce foutu continent rencontrer ce foutu Ser Lannister étaient difficile à interpréter. Souriait-elle parce-qu’elle se sentait victorieuse au fait qu’il ait cédé, ou c’était autre chose? Bien entendu, qu’il préférait presque que ce soit en vue d’une pointe d’arrogance en elle peut-être, cela lui donnerait une raison de garder sa sévérité difficile à maintenir lorsqu’il croisait ses prunelles sombres, alors que sincèrement, il s’efforçait de tous sont être pour ne pas céder outre mesure. Il gardait en tête sa sécurité. Il était donc hors de question qu’il la laisse faire tout et n’importe quoi là-bas. Certes, elle ne semblait de celles qui étaient des plus étourdies et qui croyait que jamais rien ne leur arriverait, sautant à pieds joints dans les problèmes pour espérer ensuite qu’on l’en sorte. Elle avait une certaine conscience, une certaine intelligence. Après tout, il n’y avait pas que son corps qui attirait le Sealord, bien que ce fût assurément quelque chose qui avait longuement pesé sur la balance, avant cette soirée où ils avaient, pour la première fois, réellement discuté.

Dans un mouvement presque simultané, la belle Porteuse de clé porta sa main douce vers sa joue, alors qu’il venait de lui prendre la main. Elle caressa doucement la barbe qu’il avait malmenée un peu plus tôt de façon irritée, chassant rapidement ce sentiment qui l’avait habité et tous résidus pouvant encore y rester. Il détestait apprécier cela, en fait. Semblant fondre sous ses paroles involontairement… Romantiques? La jeune femme fit un pas gracile vers Sekhivar, puis un autre plus rapide afin de combler la distance qui les séparait pour l’embrasser sans crier gare avec une passion ardente qui n’était absolument pas appropriée dans les circonstances. Évidemment, il se sentir ramollis légèrement. La tension présente précédemment dans ses trapèze s’amenuisa, mais pas totalement, étant donné qu’ils n’étaient pas seuls et qu’il put remarquer du coin de l’œil, malgré leur retrait, les œillades qu’on leur lançait. Paaaaaaarrfait…

Il rapporta cependant son regard émeraude vers la délicieuse, quelque peu… Brusqué par ses propos, affichant bien malgré lui une mine où trônait une certaine confusion. Où lui avait-il mentionné qu’il l’aimait? Ce n’était pas vrai… Autant avait-il envie de se claquer violemment le front, autant il se sentait… Flatté… Et satisfait. Étrangement, autant qu’il partageait sa couche avec diverses femmes, il avait du mal à imaginer Nestoris dans les bras d’un autre et pour être franc, sans doute aurait-il du mal à le supporté. Quel enfoiré qu’il faisait, pas vrai?

Elle glissa ses doigts graciles de sa joue jusqu’à sa gorge, puis vint lui quérir un autre baiser qui, même si cette fois il le senti venir, ne s’éclipsa pas et accueilli bien malgré lui ses douces lèvres sucrée. Fermant les yeux à son insu quelques secondes, il resta là, un peu béat lorsqu’elle le quitta de nouveau, alors que les regrets parcourait son être tout entier. Il tentait, en fait en vains de se ressaisir, mais il devait bien se rendre à l’évidence que c’était chose plutôt difficile, prêt de la belle Lady. Reprenant suffisamment contenance, il finit par rouvrir ses prunelles, pour laisser celles-ci détaillé le visage de la belle comme s’il la voyait de nouveau pour la première fois. Pourtant, bien que son regard pouvait le trahir –et il le sentait, détestant cela-, il ne se priva pas, cependant, pour lui rappeler la réalité des choses.

-Le souci, c’est que je ne serais pas là pour veiller sur vous, mais je peux vous assurez que Sveinn ne laissera rien vous arriver. Il donnera assurément sa vie pour vous si je le lui demandais. Et c’est ce que je ferais…

Il préférait jouer la carte de la prudence. Sveinn était un atout précieux pour Sékhivar, qui jonglait depuis très longtemps avec ces deux identités. Si on sondait ses pensées, ce qui était impossible, sans doute le croirait-on sur parole, tant il c’était entraîner, depuis des années à faire de ces deux figures deux entité totalement différente. Quant au reste, il ne comptait pas la rassuré. Il ne le voulait pas et ne le ferait pas outre mesure. Il voulait s’assurer qu’elle soit entièrement consciente du danger et ne prenne rien à la légère. Elle lui balança par la suite qu’il n’avait encore rien vue s’il la considérait difficile et il dû retenir un sourire en coin. Ah ça, il en avait déjà une excellente idée… Cette jeune femme avait une de ces têtes dures… Et visiblement, lorsqu’elle désirait quelque chose, elle comptait bien l’obtenir et il en faisait assurément partie. C’était comme si toute cette histoire ne tournait pas autour de ce voyage et de cette rencontre à Casterly Rock, mais bien de leur relation, à tous les deux.

Après quelques paroles lesquelles elle ne lui laissa même pas y glisser une réponse, elle l’embrassa de nouveau, puis se détourna tout simplement de lui afin de continuer ses préparatifs en vue du départ prévu dans une semaine. Il la regarda s’éloigné, attardant son regard avec une certaine délectation sur ses courbes féminines, puis réalisa qu’on le regardait. Ézekiel toussota, portant un point à ses lèvres et tourna les talons, avisant de nouveau les hommes trop curieux.

-Aller, pas de temps à perdre.

Se contenta-t-il se balancer, sous quelques gloussements qu’il préférait ignorer et s’éloignant d’un pas rapide et décider. Il avait assurément beaucoup à faire lui aussi en vue de ce voyage et devrait préparer sa subtile absence, ce qui n’étais jamais chose aisé depuis qu’il était le Sealord de Braavos et le Président de la Banque de Fer, surtout que cela ne devait aucunement y paraître.



********



Et voilà, le jour J était bel et bien arrivé. Sveinn était déjà sur le quai du bateau depuis environs trois heures, s’assurant bien entendu que tout était sous contrôle lorsqu’il vis la belle arrivé dans le port Pourpre, où se trouvait le navire destiné principalement pour les déplacements du Sealord et des navires de la Banque de Fer. Laissant de côté sa besogne, il se dirigea vers le pont d’embarquement afin d’accueillir Nestoris qui y montait avec quelques domestiques traînant pour elle ses bagages. Croisant ses prunelles, il se senti bien malgré lui fondre, mais se fit violence et tendit tout bonnement la main vers la belle, qui vint déposer la sienne dans celle-ci. Il lui offrit un baisemain, non sans s’être préalablement incliné bien bas.

-Lady Nestoris. Je me prénomme Sveinn, j’imagine que le Sealord vous à parler de ma présence lors de votre déplacement en Casterly Rock. Tout ça n’était surtout que question de bienséance. Bien.

Fit-il en la relâchant, puis tournant les talons dans le but évident de l’escorté jusqu’à sa cabine, faisant signes à ses domestiques qu’ils pouvaient foutre le camp, puisqu’il prendrait la relève avec ses hommes. Claquant des doigts, il attira l’attention de deux de ceux-ci et leur indiqua du menton les effets personnels de la Porteuse de clé. Ceux-ci ne se firent pas prier pour s’exécuter.

-Nous levons l’ancre dans une vingtaine de minutes tout au plus. J’espère que vous n’avez rien oublié. L’océan est de notre côté pour le voyage jusqu’à maintenant et étant pressé par le temps, vous en conviendrez…

Une fois descendu les quelques escaliers menant à sa cabine personnelle, Sveinn ouvrit la porte et laissa place à la Lady afin qu’elle puisse y entré, suivis des deux hommes de main qui attendaient qu’elle leur indique où poser les valises. Chose faite, ceux-ci quittèrent et Sveinn resta un moment, toujours dans le cadre de porte, les mains jointes derrière le dos, solennel. Nestoris pouvait aviser quelques changements apporté à sa cabine, depuis les préparatifs, notamment un bouquet de ces magnifiques fleurs bleu qui avaient trôné dans cet endroit intime à la plage, près de la demeure du Sealord. Affichant un sourire en coin en voyant celle-ci s’y diriger afin d’y lire le petit mot, il s’inclina de nouveau, même s’il se trouvait dos à elle.

-Je serais sur le pont. Milady.

Puis, il tourna tout simplement les talons. Elle savait donc à présent où le trouver et s’il jouait les garde du corps, il n’était pas nécessaire qu’il reste auprès d’elle sur la Navire où elle ne courait aucun danger.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♔ Sealord des Cités
♔ Maître des Sans-Visages


«The world is full of precious souls wearing masks to hide the pain.»
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Archives :: RP terminés-