Revenir en haut Aller en bas



 

Ven 21 Juil - 0:47


Allan Waters
"De ma mère, j'ai hérité mon physique, de mon père, j'ai eu la Folie!"

Personnage

Nom : Allan est un batard, il ne porte donc pas le même nom que son géniteur, et étant un des rejetons, le premier rejeton illégitime pour être tout à fait exact, de l'ancien roi Targaryen, il est un Waters. Un nom qu'il n'aime pas et qu'il aimerait bien changer pour Targaryen, ou au moins officialiser leur parenté.

Sexe : Bien qu'il soit efféminé, il est impossible de se tromper sur son genre, surtout quand il va aux latrines. Un homme.

Âge : 35 ans, oui, l'ancien roi n'a guère perdu de temps dans sa jeunesse!

Royaume : Il est né dans la Capitale King's Landing, dans un bordel plus précisément, en toute discrétion.

Titre/Ordre/Association : Criminel? Tueur? Violeur? Monstre? On lui a même donné le surnom adorable de "Boucher". Non, vous n'avez pas mal lu, Allan n'est pas un enfant de choeur! Mais il s'est repenti depuis plusieurs années depuis, il fait parti de la Garde de Nuit en tant que redoutable et redouté Premier Patrouilleur.

Personnalité : S'il était possible pour un batard d'hériter de la tare consanguine de son géniteur, alors on pourrait dire qu'Allan est sujet à la Folie Targaryenne. Mais non, ce n'est pas possible, à moins que sa mère soit une cousine cachée du Roi, ce qui est fort peu probable...

Non, Allan n'est pas fou, du moins, pas dans ce sens, il est même parfaitement conscient que ce qu'il fait est mal. Comment? Et bien parce que la personne a mal justement! C'est logique. Non, la "Folie" d'Allan ne se résume que par un manque profond d'affection et d'intérêt par la famille de son père qu'il ne parvient pas à comprendre. Pourquoi l'ignore t-on de cette façon? Il n'a pourtant pas voulu naître en tant que batard! Pour lui, tout doit être simple et compréhensible, et le fait que les Martell acceptent leurs métissés et pas la famille du Roi le plonge dans une incompréhension totale qui nourrit sa haine pour l'ancien roi.

Ah, qu'il était heureux lorsque celui-ci est décédé! Maintenant, son intérêt se porte sur les rejetons du roi, les considérant comme des bêtes de foire, des objets étranges dont il ne connait pas la fonction et manipule avec précaution. En tant qu'ainé de cette génération, il ne peut s'empêcher de porter une attention particulière à Aegon V dont la Folie l'intrigue. Le roi va t-il sombrer dans le cycle vicieux de la cruauté et de la démence comme l'a fait Allan? Il rêve de pouvoir être aux premières loges à ce moment-là! Plus qu'un frère, Aegon est un homme qu'il se plait à observer chuter, ainsi que son propre reflet.

Oh, bien sûr, Allan n'a pas d'égo surdimensionné et encore moins une paranoïa exacerbée! Peu de choses peuvent l'effrayer du fait de sa survie dans les rues sinistres des bas-quartiers, cela l'a grandement endurci. Pour autant, il y a bien une chose qu'il ne supporte pas: les endroits clos et étroits. Mais ne croyez pas que cela le rendra faible et peureux, la panique le rend au contraire instable plus que de raison et furieux. Ne vous trouvez pas à ses cotés lors de ces crises d'angoisse, vous risquez de devenir son souffre-douleur jusqu'à ce qu'il sorte du bâtiment! Et alors vous verrez à quel point de ce jeune homme n'est pas un enfant de choeur.

Allan est un sadique misogyne obligé de satisfaire sa cruauté à force d'habitude. Que ce soit voler les affaires de son voisin ou rabrouer une courtisane, voir la peur et la douleur dans le regard de ses victimes est comme une drogue pour lui! Heureusement, son isolement sur le Mur l'a obligé à calmer ses pulsions, mais on apprend pas à un chien à ne pas attaquer l'homme quand ce dernier a déjà gouté au sang... Quant à son mépris pour les femmes, il faut remercier sa mère qui n'a pas arrangé son cas en l'abandonnant. Pour lui, toutes les femmes sont pareilles, de vulgaires catins qui ne méritent que son dégout et sa haine. Elles sont nées pour faire mal aux autres, il est là pour leur apprendre ce que c'est que de se prendre un mur dans la figure. D'ailleurs, les femmes qu'il a brutalisé et violenté étaient des courtisanes.

Vous vous demandez surement comment il a fait pour vivre jusque là, et surtout sur le Mur, les entêtés étant peu appréciés et très vite sanctionnés par la mort. A cela, on peut donner deux raisons. La première est son frère jumeau, Dylan, qui, bien qu'étant le plus faible des deux, est la planche qui lui permet de ne pas se noyer. Doux et gentil, ses mots et sa présence sont les seules choses qui peuvent réellement calmer Allan et le garder "civilisé". Malgré l'agacement qu'il peut lui procurer à force de le sermonner, il n'a jamais levé la main contre lui. Bien au contraire, et il l'adore pour ça justement, lui tenir tête, peu peuvent être fier d'y parvenir et lorsque c'est le cas, Allan éprouve un profond respect pour la personne. Celle-ci peut être sûr de pouvoir lui demander un service, par contre, qu'il ne voit pas là une amitié naissante. L'amitié est un concept aussi étranger que la famille pour lui, ou plutôt, elle a un sens différent que pour le commun des mortels. Il peut donc très bien s'entendre avec ses camarades, mais n'avoir aucun chagrin suite à leur disparition, pis, il pourrait les jeter lui-même du Mur... Donc là encore, estimez-vous chanceux si vous intégrez son cercle d'amis ou familial!

La seconde raison est qu'il a la bougeotte. Oui, Allan est un bon vivant nerveux qui ne peut rester le cul sur une chaise plus de cinq minutes sans rien faire! Il a besoin de faire quelque chose, et pour ça, son cerveau carbure pour lui trouver une occupation. Tourner en rond en est une par exemple, s'éloigner de son frère aussi et je ne parle pas du voyeurisme. Comment pensez-vous qu'il a appris à lire et à écrire? Bien entendu, son niveau frôle la médiocrité et il n'en tire aucune fierté, mais pour un enfant sans éducation, on peut dire qu'il s'est plutôt bien débrouillé! Provoquer les autres fait aussi partie de ses méthodes pour tuer l'ennui, après tout une bagarre est une forme d'occupation, non?

Autant le dire, Allan n'est pas LA personne à fréquenter sauf en prenant des pincettes et en étant sûr que votre tentative ne se conclura pas par une baffe dans la poire. Mais à l'inverse du roi dément, Allan n'est pas condamné à sombrer avec sa Folie, il peut fort bien changer. Ce qui est déjà le cas depuis son arrivée sur le Mur, certes, il reste toujours difficile à tenir en place, en revanche, le fait qu'il soit devenu Premier Patrouilleur et soit encore en vie, et donc n'a pas commis de crimes punissables de pendaison,  prouve qu'on a pu lui inculquer certains aspect de la vie dont il n'avait pas eu la chance d'avoir dans sa jeunesse.

Pourrait-il devenir gentil et agréable? A cela je vous répondrais: tentez votre chance car on a rien sans rien faire!

Physique : Allan est quelqu'un ayant un physique peu enviable sans pour autant être désespérant.
Grand de taille, son corps comme son visage peuvent être facilement qualifiés d'efféminés malgré sa fine musculature agréable et développée suite à son entrainement au combat à l'arme lourde et le tir à l'arc. Le fait qu'il soit imberbe et ait de longs cils n'arrangent guère sa situation tout comme sa bisexualité qu'il ne cache pas, étant parfaitement à l'aise dans son corps et son esprit.

Autre point visible chez lui sont ses cheveux d'un roux flamboyant. Coupés de sorte à ce qu'ils ne le gênent pas, il lui est impossible de passer inaperçu sauf quand il les cache sous une capuche. Raides, il porte un bandeau afin de pouvoir les discipliner un temps soit peu. Les yeux d'un très joli vert émeraude, il est possible qu'ils changent cependant grace aux jeux de lumière, devenant vert doré au soleil ou turquoise la nuit. Seul défaut dans ce tableau quasi parfait est son oeil droit dont la pupille blanchâtre prouve qu'il lui est à présent inutile. Afin de ne pas le montrer à ses camarades du Mur, il porte un cache-oeil constamment, hormis lorsqu'il dort.

Bien qu'il ne soit pas un noble ni un citoyen respectable, Allan porte des boucles d'oreilles toutes simples ainsi que des bracelets en cuir dont un tressé avec des perles taillées et polies dans de l'os. Rien de très impressionnant.

Pouvoirs : Depuis qu'il est sur le Mur, Allan est sujet a des rêves étranges et extrêmement perturbants. Violents et peu agréables, il y voit des dragons et souvent la Mort. Mais ils semblent incomplets, comme si son esprit ne parvenait pas à décrypter certains morceaux, rendant le tout incompréhensible. Heureusement, cela ne lui arrive pas souvent, pour son plus grand bonheur car lorsque cela arrive, saignement de nez et migraine deviennent son lot du jour, une fois, il a même été victime de l'apnée du sommeil... Tout semble porter à croire que plus il avance dans ces rêves et plus sa santé se dégrade suite à leur apparition. Le pire est qu'il ne sait pas ce que c'est, ne connaissant pas les propriétés du sang Targaryen qui coule en ses veines. Allan est sujet à des Dragon Dreams à son insu, et cela le choque tant qu'il préfère ne pas en parler, de peur d'être pris pour un fou (ce qui est une pure ironie!). Il semblerait que son intérêt pour la sauvegarde du Mur et des hommes à sa charge soit le déclencheur de ce pouvoir, alors qu'autrefois, il ne pensait qu'à sa personne.

Relations : Le Roi Fou: Son père, il ne lui a jamais pardonné son abandon et encore moins son désintérêt. C'est pour lui montrer qu'il existait qu'il a commencé à commettre des délits, sombrant dans la Folie Targaryenne et son cycle vicieux sans s'en rendre compte. Des membres de la Garde de Nuit ont dit l'avoir entendu chantonner "Le Roi est mort, vive le roi!" lorsque la nouvelle du décès de sa Majesté a été rapporté.

Dylan Waters: Ou Dydy, son frère jumeau. Plus doux, plus sage, mais aussi plus faible, il est pourtant celui qui est le seul à parvenir à l'apaiser lorsqu'il pète un cable. Il a malheureusement été séparé de son frère et servait en quelque sorte d'otage par la Main du Roi pour qu'Allan, alors envoyé sur le Mur, ne fasse pas de vague. Intégré de force dans la Garde Royale alors qu'il ne savait pas se battre, il aurait dû normalement mourir peu après le roi mais le destin en a voulu autrement et il s'est retrouvé Garde Royale du roi Aegon V. Malgré la distance, les deux frères continuent de s'envoyer des lettres, suivant l'évolution de l'autre avec inquiétude.

Morgane Waters: Une orpheline qu'il a rencontré à l'orphelinat alors qu'elle était encore tout bébé et qu'il était adolescent. Avec son frère, il n'a pu résister et l'a élevé comme si c'était sa soeur. Malgré tout ses défauts, Morgane ne l'a jamais rejeté et veut à tout prix lui rembourser sa dette, s'ils n'avaient pas été là, elle serait morte. Lorsqu'elle a su que son frère était sur le Mur, elle a tout fait pour se préparer à devenir une courtisane afin de rejoindre un bordel dans le Nord et de retrouver Allan.

Gulthar Kingsley: Une grosse brute qui a su mettre au pas Allan dés son arrivée sur le Mur. C'est lui qui lui a inculqué les échecs et le combat à l'arme lourde (hallebarde et marteau de guerre avec quelques notions à la hache). En masse et en taille, il dépassait tout le monde, autant dire que ses gifles étaient monstrueuses. Et oui, c'est de lui qu'Allan a maintenant la manie de baffer les recrues récalcitrantes, bien qu'il ne les met pas KO. En plus d'être un grand ami, il était son modèle dés qu'il avait rejoint les Patrouilleurs dont Gulthar était le leader à l'époque, le Premier Patrouilleur donc. Malgré son oeil aveugle et sa corpulence moyenne, Allan a su adapter son style de combat afin de combler ses inconvénients grâce à lui, devenant le deuxième manieur de hallebarde, la plupart des gardes de Nuit préférant l'épée, bien plus légère et facile à manier. Il est mort il y a maintenant un an suite à une altercation avec des barbares du Grand Nord, laissant son poste de façon temporaire à Allan qui a été élu définitivement Premier Patrouilleur plus tard. Entre eux, il n'y avait pas qu'un simple respect, une certaine complicité les liait au point qu'il n'était pas rare de les voir se crêper le chignon mais aussi de s'entrainer ensemble. Beaucoup pense même qu'ils étaient amants, ce que n'a jamais nié Allan dont le surnom "Gambettes" est encore employé pour le désigner.

Khanrell, Daenya et Aegon V Targaryen: Ses demi-frère et demi-soeurs. Plus des bêtes de foire qu'autre chose pour lui, la Folie que semble avoir le roi le fascine au point d'en être morbide. Il veut voir jusqu'où il peut s'enfoncer en Enfer mais le considère toujours comme son frère, il s'amuse d'ailleurs à le critiquer au vu de ses actions, comme un grand frère le ferait avec son cadet. Il n'est pas là pour l'entendre heureusement.
Khanrell et Daenya sont des cas plus complexes. Etant misogyne, Allan voit les femmes d'un très mauvais oeil et peut se montrer particulièrement violent avec elles, mais elles sont aussi ses soeurs et ce statut peut fort bien le forcer à se rattraper, du moins, c'est ce qu'il ferait s'il les rencontrait. Il ne les a cependant jamais vu.

Sheena Targaryen: Sa demi-cousine, tout comme pour les soeurs, Allan ne l'a jamais rencontré, et si cela était possible, la discussion serait chaotique...

Histoire : (attention, présence de langage vulgaire!)

Les nuits glaciales et silencieuses étaient monnaie courante sur le Mur. Une épreuve fortement éprouvante pour le mental des patrouilleurs devant surveiller le Grand Nord depuis cette impressionnante édifice. Aussi lorsqu'un événement avait lieu, le témoin était toujours surpris, ou du moins, la plupart du temps. Mais lorsque c'est un gaillard que l'on connait pour dormir profondément et ne pas être dérangé par la tempête et le tonnerre, cela ne peut qu'éveiller méfiance et prudence. Il ne faut pas oublier que la majorité de la Garde de Nuit est composé de roublards et autres déchets de la société. Même si un règlement existe, il est toujours possible de voir des altercations assez violentes entre les gars. Frissonnant dans ses manteaux de fourrure, le type ne tarda pas à souffler en reconnaissant l'affreuse tignasse de son commandant, le Premier Patrouilleur Allan. Etant une recrue, le jeune homme n'avait que peu de sympathie envers ce personnage qui n'avait pas hésité à le gifler en le voyant hésiter lors de l'entrainement. Comment ce type avait-pu accéder à son poste, sérieusement? Voyant qu'il n'était pas seul à proximité du monte-charge, Allan bailla, preuve qu'il s'en carrait la poire de la présence du petit merdeux qui n'avait pas osé lever le bras face à son hallebarde. Si ce gamin n'était pas capable de tenir tête face à un de ses comparses, il ne ferait pas long feu lors des excursions, et il avait horreur de ça. Commander était une chose, faire en sorte de ramener ses troupes aussi, mais être obligé de se coltiner un poids mort, non merci! Autant le mettre dans les cuisines...

D'un pas lourd, il se traîna vers le bord du Mur, quelques mèches rousses tombant sur son visage. Pas encore habitué au rituel matinal de son nouveau chef, la recrue écarquilla les yeux, pensant naïvement que le Premier Patrouilleur allait se jeter dans le vide. Il ne l'aimait pas mais cela ne voulait pas dire qu'il voulait sa mort! En deux foulées, il le rejoignit et s'apprêta à le retenir par l'épaule lorsque la voix légèrement grave du rouquin l'arrêta dans son geste:

-T'inquiète, j'suis juste là pour pisser!

Le jouvenceau ne chercha même pas à discuter. Reportant son attention sur la plaine de glace. S'il avait bien compris à son arrivée, c'est qu'avec lui, il fallait mieux surveiller ses paroles si on ne voulait pas s'en prendre une ou être rembarré. Et avoir son boss dans le dos n'était clairement pas dans ses objectifs! Quelle idée il avait eu de venir ici? Ah, à vrai dire, il ne l'avait pas eu... Le silence entrecoupé de soupirs peu discret, il espérait de toute ses forces voir son insupportable chef retourner se coucher. Mais c'était mal connaitre le trentenaire! Une fois réveillé, il ne pouvait plus se rendormir, surtout si près de l'aube, il avait besoin de s'occuper, et rien ne vaut une petite causette matinale avec un soldat désespérant. Assis en tailleur à même le sol, ses méninges ne tardèrent pas à chercher un sujet de discussion intéressant et divertissant tandis que ses yeux jugeaient la silhouette du gringalet qui ne voulait qu'une chose: décamper. Une fois de plus, il était parvenu à se faire mal voir par un de ses camarades. Décidément, il avait beau chercher à être aimable, en 7 ans, il n'avait fait presque aucun progrès! Oh, il y avait bien sûr son prédécesseur avec qui il avait partagé de nombreuses parties d'échecs, c'était même lui qui lui avait fait découvrir ce loisir intellectuel! Mais que valait un mort pour des centaines de vivants? Finalement, il ne chercha pas bien loin pour entamer la conversation.

-T'as pas l'air d'un boulet mais t'as pas l'air à l'aise non plus, dis moi!

Magnifique, vraiment. C'était l'approche dont il rêvait! Voyant la tension monter, Allan se traita d'imbécile. Lui et sa langue bien pendue ne savaient décidément pas se tenir tranquillement! Pourtant, il y avait un autre moyen d'ouvrir le dialogue, mais il hésitait toujours à l'employer. Pas qu'il avait peur, au contraire, mais il n'aimait pas parler de sa vie, surtout avec un inconnu, et un incapable.

-T'sais, c'est pas en me regardant comme si j'étais un Marcheur Blanc qu'on va s'entendre. Si c'est à cause de la baffe, sache que t'étais pas le premier, et tu seras encore moins le dernier, moi-même j'y ai eu droit.

-Ah-Ah bon?

La dernière fois que le Premier Patrouilleur avait enchaîné plus d'une dizaine de mots, c'était quand il avait giflé le jeune homme, aussi sa curiosité ne put résister lorsqu'il le fit à nouveau sans donner de coups. Il ne pouvait cependant pas retourner en arrière. S'il avait bien compris ses aînés, Allan avait fait des choses horribles avant de rejoindre le Mur, mais c'est tout ce qu'il savait. Le rouquin ne le regardait même pas, son profil tourné vers les plaines de glace, sa peau blanche lui donnant un aspect cadavérique ainsi vautré sur le Mur. S'il se rasait la tête et se couchait nu à même le seul, même un archer à la vue perçante ne pourrait le remarquer!

-Ouaip, l'ancien Premier Patrouilleur était une vraie armoire à glace! J'te jure, il avait des mains aussi grosses que les pattes d'un ours des cavernes. Une baffe et il t'envoyait au sol! C'est lui qui m'a tout appris.

-Oh, oui, j'en ai entendu parler, Gulthar c'est ça?

-Ouais, un vrai connard, il en faisait voir de toutes les couleurs à ses hommes. Mais tu vois, moi et les armes, ça faisait deux à l'époque, maintenant, c'est plus le cas!

-Comment est-il mort?

-Qui te dis qu'il est mort?

L'agressivité soudaine d'Allan fit tressauter le gaillard, alertant le borgne qui comprit à l'instant qu'il devait se ressaisir. On ne changeait pas de Premier Patrouilleur sans raisons voyons! La perte de son ami et amant était cependant encore très douloureux pour lui. Lui qui n'avait eu aucun point d'ancrage hormis familial, il avait découvert bien des choses avec ce barbare à la peau mat.

-Désolé, marmonna t-il. C'est que j'aime pas trop parler de ça...

-Oh, on peut changer si vous voul...

-Tutoies-moi, ce sera plus simple! Ca va aller, juste que c'était moche à voir. C'est un de ceux là-bas qui lui a éclaté la tête.

A ces mots, il désigna le Grand Nord non sans une grimace de dégout. De ses moments avec Gulthar, il en avait un paquet, que ce soit son lattage de bourses dés le premier jour avec la hampe d'une hallebarde -ce qui est très douloureux-, ou leurs fameuses parties d'échec après le dîner où le grand enfant qu'est Allan s'émerveillait sans cesse, en passant par son rude entraînement à la hallebarde ainsi que leurs petits instants intimes qui le frustraient. Mais celui dont il se souvenait le mieux était bien évidement le jour où la Muraille était tombé face à l'ennemi. C'était depuis ce jour aussi qu'Allan avait compris que la vie sur le Mur n'était pas aussi pacifique qu'à la Capitale, et qu'il avait su montrer une facette de lui qu'il réservait uniquement à sa famille. Respectueux du silence de son chef, ou plutôt, hésitant à l'idée de le ramener à la réalité et de s'en prendre une, malgré le fait qu'il ne semblait pas si terrible que ça, la recrue se taisait, ce qui eut le don d'agacer Allan. Il était là pour tuer le temps lui! Pas pour bailler aux corneilles!

-Parle, bon dieu! On dirait un de ces cul-terreux de nobliauds!? ... Oh... T'en es un?

-Et bien...

-Génial... Oh, attends, tu sais lire? Tu peux me dire ce que veut dire ce mot?

Avant même que la recrue ne puisse ouvrir la bouche, il se retrouvait déjà avec une lettre froissée et légèrement usée à force d'être pliée sous son nez, un des doigts fins du rouquin désignant un mot en particulier. Il ne put s'empêcher de froncer les sourcils et de survoler la lettre. Ainsi donc, Allan avait un frère, un jumeau même, et une petite soeur. Le jouvenceau avait du mal à croire que ce tyran puisse avoir une famille mais de ce qu'il lisait, la complicité entre les deux était grande et... Un garde royal?! Non décidément, il était tout bonnement impossible pour lui d'imaginer qu'un criminel aussi détestable -il se rappelait maintenant du Boucher de King's Landings et de ses nombreux méfaits- puisse avoir une moitié aussi douée et bonne. L'écriture était belle et le style agréable, bien que quelques fautes le faisaient tiquer. Sentant l'insistance du regard unique de son chef peser sur sa personne, il s'empressa de répondre à sa demande.

-Euh oui, c'est "concentration"!

-Ah? Concentration? Hmm ouais d'accord, c'est noté!

D'un geste fluide, il remit la lettre de son frère sous sa chemise, près de son coeur. Alors qu'il allait continuer à enquiquiner le malheureux, il se rendit compte que le ciel se teintait déjà de pourpre et d'orange. La journée n'allait pas tarder à commencer et cela l'ennuyait grandement. Pour une fois qu'on l'écoutait! Blasé à l'idée de devoir se lever et d'abandonner son comparse, il passa une main sur son visage, remontant très vite vers sa tignasse à peine coiffée. Un de ses doigts se prit malencontreusement dans une des cordelettes de son cache-oeil mis à la va vite et ce dernier, suivant le court des choses, tomba sur sa cuisse, révélant à son voisin ce qu'il cache avec tant de précaution sous le morceau de cuir. La pupille laiteuse et la paupière montrant des traces de brulures cicatrisées depuis longtemps, décevant en partie le nouveau qui espérait à moitié voir une terrible blessure de guerre. Voyant la déception de son interlocuteur, Allan ne put s'empêcher d'avoir un sourire de travers, le lorgnant de son oeil mort.

-Un conseil, fais pas chier la main du Roi, c'est un vrai connard ce type, enfin c'était si sa Majesté actuelle a changé de larbin! Bon, c'est pas tout mais faut que je me bouge!

D'une poussée sur ses jambes, le batard se remit sur pieds et, sans un regard pour celui qui lui avait tenu compagnie, partit prendre le monte-charge. Le gaillard soupira de soulagement. Quel drole de type quand même qu'était ce Patrouilleur! Pour lui, c'était sûr, il n'arriverait jamais à le supporter, ou alors il lui faudrait une très bonne raison! A présent seul, la recrue somnolait, ce qu'il faisait déjà avant que l'autre ne vienne le déranger. Ce que surveiller ce Mur est épuisant! Sans crier gare, un poids s'écrasa sur son dos et une douleur aigue lui tarauda l'arrière des genoux, le forçant à tomber avec la masse qui ne tarda pas à le plaquer à terre. Il n'eut aucun mal à reconnaitre le souffle chaud d'un de ses camarades mais quelle ne fut pas sa trouille sur le moment quand il reconnu une des mèches de son agresseur qui lui tombait dessus. Le rouquin était revenu!

-Oh et, d'ailleurs, ce qu'on s'est dit là, ça reste entre nous ok? Un accident est si vite arrivé sur le Mur, surtout avec les paresseux et les endormis... remarque, c'est mieux que de se prendre une flèche de la part des sauvageons, tu ne crois pas?

Il pouvait presque l'entendre sourire dans son dos, ce qui eut pour effet de le convaincre d'hocher la tête pour confirmer ses dires. Chacun avait ses secrets et sur le Mur, il valait mieux ne rien dire, surtout quand le type en face de vous pouvait vous faire valser... Un heureux "Bien!" retentit contre son oreille puis le poids sur son corps disparut, presque aussi rapidement que son apparition. Suite à cela, la recrue se jura de ne plus faire la sieste pendant son tour de garde, marchant dans le jeu du trentenaire. Quel monstre serait-il de jeter toutes ses recrues dans le vide après tout? Ah, la naïveté de la jeunesse!


Joueur

Nom : I'm Blue o/

Sexe : I'm sex... euh femme!

Âge : 19 ans

Pays d'origine : Ecnarf

À quel point connais-tu GOT : Je suis arrivée à la moitié de la saison 6^^

De quelle façon as-tu connu le forum : Khan m'a séquestré dans sa cave D8

Un peu plus sur toi : Allan a l'air méchant comme ça mais il est très gentil :3


♔ Premier patrouilleur
♔ Bâtard Targaryen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juil - 4:28
Fiche finie les enfants!
Bon, j'en conviens, l'histoire d'Allan reste assez vague, vous ne savez pas qui est la mère, ni comment il a eu sa blessure, bien que ce soit sous-entendu, mais dans toute la fiche, il y a des petits morceaux de sa vie (surtout dans les relations), mieux, je compte développer ces passages en rp alors n'ayez pas peur et venez défier le manieur de marteau! Smile
♔ Premier patrouilleur
♔ Bâtard Targaryen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur



Tu aimes les glaces? Tiens!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juil - 9:04
Présentation acceptée !
Encore un perso! Tu es presque aussi corrompue que moi Wink ( well, wait... non, tu ne m'arrives pas à la cheville Smile ) Heureuse de voir un peu d'action pour le mur, au plaisir de RP avec cette ordure!
Fondatrice de DOW
♔ Lady de Dreadfort
♔ Dragonnière
♔ Princesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Avant de jouer :: La population :: Présentations approuvées-